Avatar inédit.

Publié le par Vieuxvan

Avatar

Top, chrono ! Ça y est ! La course aux Oscars est lancée. Tous les projecteurs ainsi que tous les yeux des cinéastes et cinéphiles sont désormais braqués sur la cérémonie de la remise des Oscars prévue pour le 7 mars 2010. Cette cérémonie est la grande fête du cinéma mondial. Tout artiste qui y remporte une statuette voit sa côte de popularité grimper en flèche, ses cachets aussi. Ils sont tous passés par-là : Julia Roberts, Leonardo Di Caprio, Tom Hanks, Denzel Washington, Hilary Swanks, Meryl Streep, Halle Berry, Jamie J. Fox et j’en passe !

On eût cru qu’ils se contenteraient de l’avoir gagné au moins une fois. Non. Chaque année, ils reviennent. Se lasse-t-on jamais des belles choses, des honneurs, de l’argent, du prestige ? D’autres en rêvent, repartent bredouilles mais reviennent tenter leur chance à chaque occasion, sans jamais se lasser. « Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage » !

Les Oscars ne sont pas que l’affaire d’individus. En dehors des États Unis pour qui tout est déjà acquis, les autres pays du monde se bousculent pour supporter leurs représentants. On l’a vu l’an dernier avec l’inde et son « Slumdom Millionnaire » ; avec la France avec Marion Cotillard ; jadis le Canada avec « Les Invasions barbares »

Bon. Chose promise, chose due. Revenons sur le film Avatar qui a actuellement le vent en poupe et qui est, avec un nouveau venu « Démineurs », le plus grand compétiteur cette année.


Avatar" et "Démineurs", favoris annoncés des Oscars
Oscars 2010 : Colin Firth, Morgan Freeman et James Cameron ...‎ -

C’est quoi donc, ce film qui semble si particulier ? Avatar est un film en trois dimensions, écrit, réalisé et co-produit par James Cameron, qui, après avoir remporté le Prix du meilleur film et celui du meilleur réalisateur de film dramatique lors de la 67ème cérémonie des Golden Globes, est en lice dans 9 catégories, comme vous venez de le lire, dans la course aux Oscars de cette année. Ce film vient de fracasser tous les records au box office avec des recettes de plus de 2 milliards de dollars. Du jamais vu !

Avatar (2009) - AlloCiné

Avatar : Le film qui a généré le plus de revenus

Qu’est-ce qui crée l’engouement pour ce film ? Qu’a-t-il de si particulier ? Il est difficile d’y répondre. Comme vous le savez, les goûts et les couleurs ne se discutent pas.  Toutefois, il est quand même intéressant de voir comment les férus de bon cinéma nous parlent de ce phénomène. J’ai lu beaucoup de résumés sur le sujet. Chacun des critiques et cinéphiles résume l’histoire un peu à sa manière. Je vous ai quand même sélectionné un des résumés parmi les meilleurs.

L'HISTOIRE :

Jake Sully est un homme brisé. Ex-marine devenu paraplégique, ce combattant se voit offrir une seconde chance lorsqu'on lui propose de prendre la suite de son défunt jumeau, un scientifique envoyé sur la lune Pandora grâce aux financements d'un puissant consortium qui exploite sur place un précieux minerai. Moyennant un généreux salaire qui lui permettra de soigner son handicap, Jake devra explorer les jungles hostiles de Pandora en projetant son esprit dans l'avatar qui était destiné à son frère. Ces avatars, permettant d'affronter plus aisément l'hostile planète tout en facilitant une mission de pacification, sont d'onéreux hybrides nés du croisement ADN entre les Terriens et les Na'vis, une race d'autochtones humanoïdes. Mais entre la mission scientifique héritée de son frère, et son attachement aux valeurs martiales qui menacent de dominer la colonisation humaine, Jake va devoir faire un choix.

Du point de vue de la critique, chacun y va aussi de son opinion. Les gens ont bien apprécié le film. D’autres, par contre, le trouvent ordinaire dans ce sens que son histoire ressemble à du déjà vu. Lisons ensemble quelques commentaires dont ceux des chroniqueurs de diverses revues regroupées dans Allô Ciné dans sa rubrique Revue de presse.

FAVORABLES

Avatar (2009) - AlloCiné

Pourquoi j'ai aimé le film Avatar » DominicArpin.ca - Le ...

Pour les plantes fluorescentes qui illuminent l’écran. Pour les couleurs vives dignes d’une peinture de Zilon. Pour les textures de l’image qu’on peut presque « sentir » comme si on les touchait du bout des doigts. Pour l’histoire, certes classique, mais qui évite le gnagna habituelle des super mégas productions. Pour sa ressemblance avec Il danse avec les loups, un autre film que j’ai adoré. Pour son côté documentaire à la National Geographic. Pour son 3D utilisé avec subtilité. Pour l’émotion sur le visage des Na’vis qui fait franchir un pas de géant à l’animation vidéo. Pour l’histoire d’amour (oui, oui, je suis un gars sensible malgré les apparences!) jamais cul-cul.Pour la scène du combat aérien entre les hélicos des gros méchants soldats et les banshees des Na’vis : anthologique! Pour le jeu de Sigourney Weaver et Sam Worthington, tous deux justes. Sur Twitter, Alex Perron décrit Avatar comme un orgasme de science-fiction. J’ajouterais que l’orgasme dure deux heures et demie! Je suis sorti de la salle comme le gars dans l’annonce de Viagra!

Captivant, spectaculaire.

Spectaculaire,extraordinaire, la qualité des images, du son, une embiance qui nous fait décrocher.Une métaphore de la conquête de l'Ouest américain et de la nation amérindienne.Les autres tenteront de l'imiter.

Un chef-d’oeuvre.

Je suis un amateur de science fiction. Ce film repousse les limites du cinéma. un film complet en 3d. Enfin un film à la hauteur des grands films comme Star Wars. Les indigènes sont magnifiques et le décor est féérique. J ai hâte de revoir ce film.
Bravo sur toute la ligne, un petit bémol sur le personnage du colonel mais enfin c est juste assez pour regretter d'être un humain....

déconnecté

channel11 

Sa critique : Bonjour à tous, j'ai été voir avatar , comme beaucoup de personnes, et je dois dire que je n'ais pas seulement vu ce fillm; je l'ais ressentie ! Ce frisson qui vous parcourent tout le long du film avec une bande son aussi magnifique que le film en est magique. On se laisse sans hésiter téléporté a Pandora ! C'est tout simplement le film qui m'a le plus émue. Bravo Monsieur Cameron !

Critique du film Avatar, de James Cameron : "Un film fabuleux ...

16 déc. 2009 ... "Avatar, un film fabuleux au propre comme au figuré.

DÉFAVORABLES

[critique] Avatar de James Cameron - Abyss Arnold Schwarzenegger .

C’est extrêmement décevant de savoir qu’il s’agit d’un film réalisé par James Cameron. Lui, le réalisateur qui nous a scotché avec Terminator, qui en a remit une couche avec Terminator 2 et Aliens Le Retour, lui qui s’est amusé avec de l’action-movie pur et dur avec True Lies et a connu la consécration ultime avec Titanic, lui, ce mec-là, comment a-t-il pu se planter autant avec Avatar ? Prenons juste comme exemple Titanic. Ce réalisateur a réussi à nous embarquer dans une histoire dont on connaissait la fin sur le bout des doigts. N’empêche que le film est captivant jusqu’à la toute dernière seconde grâce à une réalisation méticuleuse et un scénario béton. Avec Avatar tout est téléphoné, tout est écrit d’avance à l’image de cette affrontement final que j’ai trouvé abominablement kitch.

Avatar : rien d'autre qu'une bête justification de la guerre !‎ -

Naïvement, beaucoup ont vu dans le film de James Cameron Avatar un film antimilitariste, voire même pacifiste et écologiste. Pourtant, il n'en est rien ! Bien au contraire, ce film se veut l'éloge de la violence et de la guerre. Il est vrai qu'en inversant les rôles et en caricaturant l'armée américaine, ce film vient brouiller les cartes et en a confondu plus d'un. Mais, sous ses décors champêtres idylliques, ce film dissimule toutefois un discours éminemment corrosif : celui de la justification de la guerre pour les paisibles Occidentaux que nous sommes !….

… C’et dommage en terminant qu'un film qui, outre ses prouesses techniques, n'apporte rien de neuf sous le soleil, aille par ailleurs chercher tous les hommages. Se situant quelque part entre un film de Walt Disney et un épisode des Transformers ou encore, entre Jurassic Park et Terminator, Avatar va dans toutes les directions. Par exemple, la formule simpliste d'animaux amis des bons et ennemis des méchants est plus que désolante. Mais pour un pays où les problèmes environnementaux ne sont pas encore pris au sérieux, c'est sûrement amplement suffisant ! Et sans nul doute qu'avec des formules aussi racoleuses, le roi du monde, comme aime se nommer James Cameron, saura plaire à un très large public et sera, une fois de plus, couronné de tous les honneurs !

Aetienne Auger –Docteur en histoire (EHESS)

Pour les plantes fluorescentes qui illuminent l'écran. Tout le monde aime Avatar, le dernier film de James Cameron. La critique est presque unanime sur les qualités visuelles indéniables de ce film de science-fiction en 3D. Quant au public, le plébiscite est mondial: Avatar a récolté 1.859 milliard de dollars de recettes dans le monde devenant ainsi le film le plus profitable de tous les temps, détrônant Titanic, également réalisé par James Cameron. Film le plus cher de l'histoire, premier long-métrage du XXIe siècle, objet de tous les superlatifs, Avatar séduit notamment par la morale écologique de son histoire. Mais en opposant la tribu Na'vi, gentils primitifs bleus en harmonie avec la nature de leur planète Pandora aux Terriens avides et sans scrupule, Cameron renforce les préjugés qui empêchent une prise en compte réaliste des enjeux de l'environnement.

Il est toujours difficile de faire consensus quand vient le temps de passer une œuvre artistique sous la loupe des connaisseurs. Je vous donne quand même mon point de vue personnel.

Au plan artistique, je trouve que c’est un film extraordinaire grâce aux effets spéciaux, des décors et costumes. Je tombe toujours en admiration devant les œuvres réalisées par des génies, me disant que l’esprit humain n’a pas de limites en terme de créativité. Mais, je me dis aussi une chose, c’est que, avec l’argent tout est possible.

Concernant l’histoire du film, je ne la trouve pas à mon goût. Elle est un chouia simpliste. Je préfère les films qui abordent des thèmes plus humains, surtout lorsqu’il y a des confrontations entre les personnages avec leurs passions, leurs émotions, leurs tiraillements, leurs craintes et phobies, leurs ambitions, les tabous.  Parmi mes films préférés figurent : Le voleur de bicyclette, Orpheu Negro, Un prince à New York, L’Avocat du diable, La Vallées des nuages, Doux Novembre, etc…

Au plan des valeurs, je ne suis pas un mordu de la science-fiction. Je ne crois pas tellement aux extra-terrestres tels qu’on nous les montre. S’ils existent, c’est sous la forme d’esprits maléfiques, des démons dirigés par le diable qui a élu domicile dans les astres (Ézéchiel 28 ; Éphésiens 6 :12) Ce n’est pas pour rien que les peuples primitifs ainsi que les Grecs, les Égyptiens et les Romains plus tard on adoré les divinités qui y ont leurs trônes : le soleil, la lune et les étoiles. D’ailleurs les occultistes et astrologues les consultent encore de nos jours tel qu’il apparaît sur certains films d’horreur et dans des livres sur l’ésotérisme.

Je suis par contre en désaccord avec le Vatican. "Avatar", pointé du doigt par le Vatican | Actualités au quotidien ... Les films de fiction, à moins qu’il s’agisse de ceux qui font de la biographie ou qui sont basés sur des événements historiques et politiques, sont de la pure invention. Il nous arrive des fois de faire des rêves ou des cauchemars. Au réveil, on se rend compte que rien autour de nous n’a changé. Les auteurs font des rêves à leur façon. Il y en a qui se réalisent, c’est le cas de « On a marché sur la lune » de Paul Hergé, ou certaines prévisions de Nostradamus bien qu’il ait plagié Jésus (Matthieu. 24 :5-7). Le reste, c’est de la pure imagination et moi je ne suis pas contre. Pour ce qui est de la nature vivante, personne ne niera que les plantes sont vivaces.  Au village j’ai connu des arbres dont on disait qu’elles sont là depuis plusieurs générations. Il existe même des plantes carnivores ! Mais elles ne se sont pas créées elles-mêmes ? J’ai toujours considéré Dieu comme le plus grand metteur en scène. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil autour de nous ou observer le ciel et ses constellations situées à des années lumières de la Terre !

Je sais que la RDC connaît actuellement un essor des églises évangéliques. J’espère que nous n’allons pas nous offusquer pour un film de science-fiction comme Avatar. Je ne crois pas que James Cameron, son auteur, ait voulu défier Dieu et promouvoir autant la science que la nature ? Pour moi, il avait besoin tout simplement envie d’explorer les nouvelles possibilités qu’offre le cinéma à trois dimensions et les effets spéciaux. Pour cela, il lui fallait un cadre extra-terrestre fictif.

Le résultat obtenu est fabuleux. En cela, je lui tire mon coup de chapeau !

D’aucuns se demanderont si un jour des Congolais seront en mesure de réaliser des prouesses comme celles que nous offrent les grands cinéastes d’Hollywood.

Ma réponse est : pourquoi pas ? Il n’est pas obligatoire de produire un film de science-fiction à 300 millions de dollars pour gagner des Oscars.

Avatar est un film extraordinaire quand on veut se divertir mais il est loin de nos préoccupations réelles. Le combat que livre l’homme contre ses propres démons, ses semblables, son destin et  son environnement se passe sur terre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les drames sont les films les plus prisés par l’Annual Awards Academy.

Pour ceux que cela intéresse,  voici une rétrospective des films qui ont remporté des Oscars depuis 1990. La liste ne fournit cependant pas toutes les catégories en raison de leur nombre.

GAGNANTS OSCAR - Oscar, meilleur acteur, meilleure actrice, Oscar ...

 

Avatar ne figure pas encore parmi les cent meilleurs films de tous le temps, selon les spécialistes. Attendons voir dans un an.

Quel est le TOP 10 des meilleurs films de l'histoire du cinéma ...

Pour conclure, je me dois de vous  signaler que le succès d’un film au Box Office n’est pas garant de sa nomination aux Oscars. Les films chéris des enfants notamment ceux d’action comme Le pirate des Caraïbes, R.T., La Momie,  Spiderman, Superman, Harry Potter, etc.  font beaucoup de recettes sans forcément autant avoir jamais été nominés. En d’autres termes, ce n’est pas à cause des gens qui précipitent aux guichets qu’un film est jugé bon par l’Annual Academy Awards dont le critère unique est la qualité. Ce sont ces membres du jury, eux seuls, qui nous diront finalement le 7 mars 2010 qui de « Avatar » ou « Démineurs » est le meilleur film de l’année ou alors le meilleur dans quelques-unes des catégories ciblées.

N’oublions surtout pas que les Américains sont des mordus des films de guerre surtout ceux dénonçant les bévues de leur administration en la matière. En ce sens, « Démineurs » risque de brouiller les cartes et de jouer les trouble-fête.

Commenter cet article