Charlot, de vagabond à gentleman

Publié le par Vieuxvan

 

                   Vieuxvan.overblog.com

Mercredi 22 février 2012

 

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube 

 

L’événement du jour

Sénégal : nouveaux incidents à Dakar, Youssou Ndour blessé lors d'échauffourées

 

L’article du jour

 

Charlot, de vagabond à gentleman.

 

La semaine dernière, je vous ai fait lire un article qui parlait du mystère entourant la date de naissance de Charlie Chaplin, alias Charlot, l’un des plus grands réalisateurs et acteurs que le cinéma ait connu.

 

Bien des gens ignorent les péripéties de la vie de cet artiste hors du commun dont la vie a connu des hauts et des bas. Comment se fait-il qu’il ait passé les derniers jours de sa vie en Suisse, loin des Etats-Unis ? Le monde a été très injuste envers lui.  C’est ce que nous allons voir ensemble aujourd’hui.

 

Je n’ai pas l’intention de vous donner sa biographie puisque vous pouvez la lire par vous-mêmes. J’aimerais simplement revenir sur les traits particuliers de sa vie, une vie tantôt heureuse tantôt morose, une vie faite de rires et de larmes, une vie qui s’est déroulée avant, pendant et après la Deuxième Guerre mondiale, une vie qui a suscité beaucoup de controverse.

 

Cinq caractéristiques sont au menu de mon article le concernant : à savoir son enfance malheureuse, ses débuts de carrière difficiles, les raisons de sa prédilection pour le cinéma muet, les accusations contre lui pour détournements de mineures, et enfin ses problèmes avec Hollywood et l’administration américaine.

 

Son enfance

 

Comme on peut le lire dans sa biographie, Charlie Chaplin a connu une enfance très malheureuse. Il n’avait pas encore trois ans lorsqu’il fut plongé dans la tourmente d’une famille pauvre et éclatée d’artistes mal dans leur peau : un père alcoolique victime des infidélités conjugales de sa femme qui, elle, eut des enfants avec des amants en son absence et qui passa bien des jours dans des hôpitaux pour aliénés mentaux. Les historiens croient que c’est cette enfance malheureuse qui inspira le film « The Kid »

The Kid - YouTube

 

 

Les débuts de sa carrière

 

Entre neuf et douze ans, grâce à son frère, il connut un début de carrière difficile, jouant dans de petits groupes sans avenir avant de rencontrer en 1909 un certain Fred Karno, l’un des plus grands imprésarios de l’époque en matière de sketches. Il y rencontra entre autres Stan Laurel (Laurel et Hardy) Enfin, alors qu’il se trouvait en tournée aux USA avec cette troupe, il fut approché par les studios Keystone. Il signa son premier contrat et ainsi débuta sa vraie carrière cinématographique.

 

Nous savons qu’il eut maille à partir avec les scénaristes et metteurs en scène de l’époque dont il ne partageait pas les méthodes de travail, ce qui l’incita à se

Prendre lui-même en main des 1914. Nous savons qu’il changea fréquemment de studio : Essanay, puis Mutuel Film et que, en 1916, il gagna 675 000 dollars et devint la célébrité la mieux payée au monde avant de signer en 1918 un contrat de distribution d’un million de dollars avec la First National qui lui concéda la production et la propriété de huit films prévus.

 

Nous lisons aussi dans sa biographie qu’il se fit alors construire son propre studio dans lequel il réalisa neuf films dont Une vie de chien, Le Kid ainsi que Charlot soldat, et que, en 1919 par crainte de grève d’acteurs et cinéastes qui se déclaraient exploités, il s'associa à David Wark Griffith, Mary Pickford et Douglas Fairbanks pour fonder United Artists, qui existe encore de nos jours.

 

Opposant au cinéma parlant

 

L’un des traits particuliers de Charlot, c’est qu’il campa en début de carrière au cinéma et durant de longues années son personnage de vagabond victime de la société. Apres avoir longtemps réalisé des films comiques, il fit soudain un virage remarque vers le mélodrame, peignant de plus en plus les réalités sociales comme dans « La Ruée vers l’or » en 1925 :

The Gold Rush (La Ruée vers l'or)

 

Farouche opposant au parlant, il dut son succès a la pantomime. Son langage se voulait universel. Selon lui, un film avec du dialogue est limite alors que, lui, il voulait toucher tout le monde sans la barrière de la langue. Il introduisit des éléments sonores par petites touches dans « Les Lumières de la ville »

City Lights - Charlie Chaplin - 1931 restored 

 

Ce fut son premier film sonore mais de façon ironique. Ainsi, dans la scène d'ouverture du film, il joua dans un vieux saxo pendant des heures afin de parodier les imperfections du parlant. Il essuya des critiques et des moqueries. On le compara a ses amis David Wark Griffith, Mary Pickford et Douglas Fairbanks et autres qui n’avaient pas survécu au parlant. C’est alors qu’il entreprit un long voyage d’un an et demi à travers le monde, notamment en Europe, pour présenter son film intitule Les Temps modernes »

Modern Times(Moderne Zeiten) von Charlie Chaplin

 

 

 

 

 

Un homme à femmes, détourneur de mineures

 

Charlot fut reconnu coureur de jupons. On l’accusa même d’être un séducteur de mineures. Et pour cause ! En 1943, alors qu'il vient de se marier pour la quatrième fois, il avait été victime d'un procès en reconnaissance de paternité que lui avait intenté l'actrice Joan Barry. L’écart d’âge entre lui et ses femmes fut un sujet de scandales. Et pour cause !  A vingt-neuf ans il se maria avec Mildred Harris âgée de dix-sept ; à trente-cinq prit pour femme Lita Grey âgée de seize ans ; à quarante-sept ans, il épousa Paulette Goddard, âgée de vingt-cinq ; il avait cinquante-quatre lors de son mariage avec Oona O'Neill qui en avait dix-huit.

 

La controverse sur ses origines et opinions politiques

 

Charlie Chaplin fut surtout victime du maccarthisme, du nom du sénateur McArthur, son accusateur acharné. Son nom était fiché sur la « liste noire » d’Hollywood et il était harcelé par le FBI en raison de ses opinions de gauche, alors que lui-même se disait un « citoyen du monde » En 1940, il tourna Dictateur, parodiant Hitler qui avait pris l’Europe en otage ainsi que Mussolini. Cela déplut à beaucoup de gens à cause de l’allusion faite à l’holocauste juif, le FBI s’en mêla, aide par une certaine opinion voulant que Chaplin fût issu d’une famille nommée Thonstein, émigrée d’Europe de l’Est, établie à Londres depuis 1850. Cependant, il n'existe aucune indication d'une ascendance juive de Chaplin. Ce dernier dut amener sa famille vivre avec lui à Londres. En même temps, il fit la promotion de son nouveau le long métrage « Les Feux de la rampe » Profitant de son absence, le sénateur Joseph McCarthy lui interdit de retourner en Amérique, en supprimant son visa. Il renonça alors à sa résidence aux USA et s’installa, lui et sa famille en Suisse à Corsier-sur Vevey au Manoir de Ban, jusqu’à la fin de ses jours.

 

Pendant sa vie, Il rencontra la plupart des chefs d'États et de nombreuses personnalités dont Albert Einstein, le père de la bombe atomique. Il plaide la cause des pauvres victimes de la situation économique et du chômage.

 

En 1946, Chaplin tourna son film le plus virulent, Monsieur Verdoux, une idée originale d’Olson Welles, basé sur l'affaire Landu. Chaplin réécrit le scénario, en y incorporant une critique du monde de l’après-guerre, dénonçant ses dégâts économiques et sociaux. Pour éviter tout malentendu avec Welles, il lui proposa 5 000 dollars et sa mention au générique, une offre que Welles accepta.

Monsieur Verdoux Charlie Chaplin ( 1947 ) 殺人狂時代【完整版】

 

En 1950, il vendit la quasi-totalité de ses parts à l’Union Artists.

 

Victime d’injustice aux Oscars

 

Charlie Chaplin n'a jamais reçu la célèbre statuette des Oscars sinon le prix honorifique. L’Oscar du meilleur acteur ou du meilleur réalisateur ne lui a jamais été décerné. Il a toutefois reçu un Oscar de la meilleure musique de film en 1982 pour le film « Les Feux de la rampe ». Durant sa carrière, il reçut deux Oscars d’honneur. Lorsqu’il gagna le premier, le 16 mai 1929, la procédure de vérification des votes n'était pas encore en place.

Ce n'est que quarante-quatre ans plus tard, en 1972, qu'il remporta l'autre. C'est lors de la réception de celui-ci qu’il reçut la plus longue ovation debout du public de l’Academy Award qui dura cinq minutes.

Charlie Chaplin receiving an Honorary Oscar®

 

Par contre, il a été nominé 4 fois au cours de sa vie respectivement pour l’Oscar du meilleur acteur, du meilleur réalisateur et du meilleur scénario original. Son fils, Charles Jr., a écrit plus tard que son père avait provoqué la colère de l'Académie en 1930.

 

Charlie Chaplin a remporté beaucoup de prix hors des Etats-Unis sans compter les honneurs qui lui ont été rendus. Jamais un artiste, tous domaines confondus, n’a reçu autant de distinctions. Vous les trouverez dans sa bibliographie.

 

Moi, ce que je n’arrive pas à comprendre et qui me fascine à la fois, c’est comment un homme qui n’a pas étudié s’est débrouillé lui pour exercer un métier comme le cinéma qui requiert des règles et contraintes tant logiques, artistiques que techniques spéciales qui ne sont pas à la portée du commun des mortels.

 

Par contre je regrette que cet homme, qui fut un génie, fût livré à la méchanceté des hommes.  Seule son coté Casanova pourrait lui être reproché, mais il n’est pas le seul. Les femmes adorent les hommes intelligents surtout ceux qui sont des célébrités. Pablo Picasso en est un exemple.

 

C’est quoi le fin mot de l’histoire ? La vie et la carrière de Charlot démontrent deux évidences : la première, c’est que les études ne sont pas un critère indispensable de réussite dans la vie ; la seconde, c’est que la méchanceté ne choisit ni de pays ni de société.  « Homo homini lupus »

 

 

KASSAV - NEW VIDEO - DOUBOUT PIKAN - YouTube

 

 

                                    L’homme propose ; le Malin s’interpose ; Dieu dispose

 

Commenter cet article