De qui se moque-t-on ?

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Jeudi 25  août   2011

 

           KASSAV - NEW VIDEO - DOUBOUT PIKAN

 

L’événement du jour   

 

Animation de la semaine: Le monde au seuil de 7 milliards d'habitants

 

L’article du jour

 

De qui se moque-t-on ?

 

Libre comme le vent. D.S.K. est libre. Son casier judiciaire est redevenu vierge !

 

Il y a des jours où il y a lieu de se demander si la justice est égale pour tous ou si l’argent règle tout. Les derniers rebondissements de l’affaire DSK donnent à le penser.

Affaire DSK: les charges abandonnées mardi, selon ...

 

Il suffit de se remémorer cette saga haute en couleurs qu’on nous a servie depuis quatre mois. DSK a été déshonoré et trainé dans la boue. Il en a perdu son important poste à la tête du FMI.  Quant à Nafissatou Diallo, elle a perdu, elle aussi, sa dignité, traitée de menteuse et – pourquoi pas – d’escroc.

RD Congo -DSK, c'est loin d'etre fini 

 

En portant plainte au civil, Nafissatou Diallo, deviendra sans doute un peu riche. Quant à DSK, il va surement refaire son image ternie en France.  L’un et l’autre sont libres de faire ce qu’ils veulent, mais d’aucuns croient sincèrement que la justice américaine s’est moquée de nous. Nous aurions aimé connaître la vérité sur ce qui s’est passé réellement dans cette chambre du Sofitel qui leur a servi de champ de bataille. Hélas ! Nous restons sur notre faim.

 

Cette affaire nous rappelle une autre, celle opposant le Premier ministre du Québec, Jean Charest, à son ancien ministre de la Justice, Michel Bellamare. Là aussi, après nous avoir tenu en haleine et après un procès qui a coûté les yeux de la tête aux contribuables québécois, on apprenait que les deux pugilistes avaient convenu de jeter les gants.

Jean Charest se dit blanchi - Yahoo! Actualités

 

Selon le bon sens, la population québécoise avait le droit de connaître la vérité sur les allégations de favoritisme formulées à l’endroit de Jean Charest. Hélas ! Tout a été oublié et effacé des dossiers et ordinateurs sans doute.  Quel gâchis !

Marc Bellemare et Jean Charest mettent fin aux procédures ...

 

Voilà deux exemples qui nous prouvent qu’on se moque des gens. D’un coté, on a un multimillionnaire coupable qui s’est tiré d’affaire suite à des pressions faites par la Justice américaine sur la pauvre plaignante. De l’autre, on a un Premier ministre qui a échappé à la vindicte populaire et qui a essayé de sauver sa face sans vraiment convaincre. Je crois que la Commission Bastarache et la Justice québécois auraient dû nous en donner plus. La justice québécoise itou. Hélas ! On ne peut pas refuser à deux personnes qui s’accusent mutuellement de retirer leurs plaintes.

 

Cependant, dans le cœur du public. Cette affaire est restée ténébreuse, n’ayant pas révélé son secret.

 

C’est dommage pour les contribuables dont l’attention a été inutilement accaparée pendant de longs mois et dont l’argent a été dépensé dans un procès se terminant en queue de poisson.

 

Que serait-il arrivé si DSK n’avait été qu’un simple plombier ou menuisier ? Ne serait-il pas entrain de croupir derrière les barreaux ? Dans le cas de Jean Charest, son image a davantage été ternie du fait de cet arrangement avec Michel Bellamare. C’est comme si l’un et l’autre avaient fait preuve de désinvolture, se moquant ainsi copieusement de tous ceux qui voulaient connaître la vérité.

 

Encore une fois, dans les deux cas, les plus nantis peuvent faire ce qu’ils veulent.

 

C’est un manque de transparence et de respect envers de millions de personnes tenues vainement en haleine durant des mois.

 

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

 

Quand la fin justifie les moyens 

Il y a danger en la demeure

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article