Eh! Non. On n'est pas les seuls au monde.

Publié le par Vieuxvan

Eh ! Non! On n’est pas les seuls au monde !

Je viens de recevoir ce commentaire de Jean-Pierre Lubaya. C’est un de mes fidèles lecteurs dont  j’admire le jugement. Il m’a déjà écrit précédemment pour commenter certains de mes articles. J’ai besoin de lecteurs comme lui, qui sont capables de m’en apprendre des choses à moi aussi.

Un commentaire vient d'être posté par Lubaya Jean-Pierre sur l'article Haïti, c'est pas fini!, sur votre blog vieuxvan

Je vous laisse découvrir l’article de Jean-Baptiste Placca sans commentaire.


RDC : Vous n'êtes pas seuls au monde ! | www.rfi.fr

Au moment où j’écris cet article, je viens de tomber sur un autre, publié sur…..à propos des réfugiés congolais expulsés d’Angola.

Fédération des Congolais de l'étranger

Angola expulse plus de 3.300 Congolais depuis le 1er janvier
27/01/2010
Selon le président du comité des expulsés d’Angola dans sa frontière avec la ville congolaise de Tshikapa, le Dr Pierre Bidimpata, parmi les derniers expulsés qui portent tous des marques de sévices et des pathologies nécessitant une urgente prise en charge, figurent 864 femmes dont 179 auraient été violées par les forces de sécurité angolaises

Le problème de viols et sévices vient d’être soulevé aussi dans le cas d’Haïti.

Radio Metropole Haiti ! | Haiti : Viols, pillages... La PNH ...

Je m’indigne contre les sévices  infligés à des gens sans défense. Je considère que c’est de la lâcheté. Les autorités compétentes devraient mener une enquête pour identifier ces policiers angolais qui se compromettent en violant d’innocentes femmes.  C’est vraiment dégueulasse ! En ce qui a trait aux mêmes actes sous les tentes de fortune en Haïti, ils sont encore plus répréhensibles. On nous dit que ces gens-là agissent sous l’impulsion de la faim. Cela n’a rien à voir avec le sexe ?

Au risque de me répéter, j’ai la nette impression que les termes « solidarité » et « compassion » ne font pas partie du vocabulaire haïtien. Ces gens-là font preuve d’un cynisme et d’un sadisme jamais vus. Je doute fort de leur patriotisme !

Pour l’aide humanitaire, ils risquent de s’entre-tuer ! Nous, qui ne sommes pas Haïtiens, avons pitié du pauvre peuple haïtien pendant que lui-même est divisé et que la loi du plus fort règne à Port-au-Prince au vu et au su du gouvernement haïtien ! Où sont les agents de l’ordre ? « Quo usque tandem abutere patientia notra » Jusqu’à quand continuera-t-on d’abuser de ce pauvre peuple meurtri et jusque quand continuera-t-on à nous jeter la poudre aux yeux ? 

Au demeurant, nous devrons convenir que la méchanceté humaine n’a plus de bornes. Partout, à travers le monde, il y en a qui la vie humaine ne vaut pas un cent…heu… dix makuta !

J’apprécie le geste de mon ami Jean-Pierre Lubaya, qui a eu le réflexe de nous faire partager cet article. Nous tous, qui avons reçu de l’instruction et qui sommes des hommes de culture, nous devons nous mobiliser pour aider notre peuple à avoir une nouvelle vision du pays et du monde, basée sur notre propre expérience et celle des autres, dans un monde en perpétuelle mutation. Auparavant, nous devons combattre l’injustice, la violence  et l’arrogance des méchants.

Nous y reviendrons prochainement. C’est promis.

Merci, Jean-Pierre !

Commenter cet article