Espèces en voie de disparition

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

            Dimanche 10 juillet 2011

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

L’événement du jour

              Intervention en Libye : le spectre de l'enlisement

 

L’article du jour

 

Erratum : Dans mon article d’hier sur mes souvenirs du Stade Tata Raphaël, je me suis trompé. Le sobriquet du gardien Tandu du F.C. Dragons étai plutôt « Espoir » Je le voyais souvent puisque Léon Puati et lui habitaient la même rue que mon oncle Ferdinand Vidilu au Camp Colonie de Kintambo, un quartier de fonctionnaires. Papa Esaie Kuyena habitait la rue derrière la leur ou la suivante.

Veuillez donc m’en excuser.

 

Espèces en voie de disparition

 

L’autre jour, je me trouvais dans une pharmacie de mon quartier. J’ai surpris une conversation entre une vieille dame et la vendeuse. Celle-ci trouvait que les boucles d’oreille de la cliente étaient belles. Cette dernière lui a fait savoir que ce genre de bijou ne se fabriquait plus depuis des années du fait qu’il est fait à partir de l’ivoire et que la chasse des éléphants est formellement interdite.

Cette dernière phrase m’a fait sourciller.

 

Je ne suis pas contre les associations de protection de l’environnement ni de protection des animaux, principalement les espaces en voie de disparition. Néanmoins, je trouve que, des fois, elles exagèrent.

 

J’ai vu plusieurs personnes crevant de faim alors que les animaux, eux, sont traites aux petits oignons. J’ai vu à la télé des femmes se faire attaquer et tuer par un ours :

Rue Frontenac - Une Montréalaise tuée par un ours noir

 

Certains individus ont été accusés de maltraitance d’animaux alors qu’ils étaient en situation de légitime défense.

 

Pourtant, si je me reporte à la Bible (Genèse 1 : 28),  il est bien dit que Dieu a mis toutes les bêtes àla disposition de l’homme.

 

Je suis parfaitement d’accord qu’on protège les animaux contre les braconniers et que ceux-ci devraient sévèrement être sanctionnés, mais, de grâce, il ne faut quand même pas interdire la chasse aux animaux ? Il n’y a qu’à instituer des saisons et des zones de chasse comme c’est le cas ici au Canada. Quant aux espèces en voie de disparition, les scientifiques et savants qui se disent capables de cloner même des êtres humains.   En tout cas, ils sont très compétents si l’on se fie a l’article ci-dessous :

Un zoo donne de faux oeufs à ses flamants roses pour qu'ils arrêtent de pondre 

 

 

 

 

Ces savants et scientifiques ne pourraient-ils pas trouver une solution pour créer de grands parcs-laboratoires où ils s’adonneraient à la tâche de multiplier les animaux en voie de disparition. Qu’est-ce qui les en empêche ? Avons à faire à des cloneurs clowns ?

 

Pour ce qui est des défenses d’éléphants, ne pourrait-on pas endormir quelques-uns de ces mastodontes pour leur retirer leurs défenses quitte à les faire repousser plus tard ? Si elles ne repoussent pas, comme c’est le cas avec notre dentition, alors il faut oublier ça. Je retire mes paroles.

 

Concernant cet animal, ça en est un qui rend de précieux services aux paysans hindous, mais il est réputé malicieux et sadique lorsqu’il se met en colère. La télé en a montré un piétinant son propriétaire jusqu'à l’écrasement ; un autre, échappé d’un zoo, courant ici et là dans les rues d’une ville, semant la panique dans la population.  Les exemples sont légion.

Un homme tué par un éléphant sauvage en Inde

Eléphant en colère

 

J’estime que les organisations mondiales responsables devraient prendre des mesures pour que l’animal soit au service de l’homme et pour que ce dernier en retire tous les avantages qui lui plaisent pourvu que cela se fasse dans la légalité.

 

Pourquoi les hommes doivent-ils renoncer à jamais aux bijoux faits en ivoire, aux chaussures en peaux de croco ou de serpents ? Je trouve que c’est exagéré.

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Devant deux étendues à perte de vue

Une d’eau et une de glace

Laquelle choisiriez-vous de traverser?

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Rose Laurens - AFRICA-

 

Commenter cet article