Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Haïti, ça sent le roussi...

Publié le par Vieuxvan

      Vieuxvan.overblog.com

Mercredi 19 janvier 2011

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

 

*****************************

L’événement du jour

Le retour pour le moins bizarre de l’ex-président Jean-Claude Duvalier continue de déferler la chronique.

Haïti Duvalier est arrêté

 

 

_________________

L’article du jour

Haïti – Ça sent le roussi

Le retour inopiné de Jean-Claude Duvalier en Haïti risque de jeter le feu sur une situation déjà alarmante que d’aucuns qualifient de chaotique au moment même où le vainqueur des élections présidentielles n’est pas encore connu.

 

Quelques articles ont parlé de cet événement qui a pris tout le monde par surprise.

Retour de Duvalier en Haïti

 

Au moment où tout le monde se perdait en conjecture, se demandant qu’est-ce qui a poussé l’ancien dictateur à se pointer encore le bout du nez à Port-au-Prince où il était non seulement déclaré « personna non grata » mais aussi « wanted » pour les nombreux crimes qu’on lui a attribués, la police haïtienne ne s’est pas fait prier pour lui mettre la main au collet.

Retour de Duvalier en Haïti

 

La justice pourrait même profiter de l’occasion pour l’interpeller et lui faire payer ses crimes, lisait-on hier.

Haïti: La justice pourrait agir contre Duvalier

 

Toutefois les apparences sont trompeuses à plus d’un titre.

 

Et d’un, Jean-Claude est désormais un citoyen français qui est entré en Haïti sous un faux nom, dit-on, mais qui avait son billet retour conforme.

Duvalier a un billet de retour pour jeudi

 

 

Cependant, selon son épouse Véronique Roy, rien ne semble infirmer ou confirmer cette nouvelle.

Pour Véronique Roy, épouse de Jean-Claude Duvalier, qui s'est entretenue avec l'AFP, "rien n'est fixé, tout est modifiable", même si elle a confirmé que son époux avait bien un billet retour pour jeudi. "Il est prématuré de dire s'il va rentrer en France ou s'il va rester", a-t-elle ajouté.  Elle affirme par ailleurs qu'"aucun responsable du gouvernement (haïtien) ne l'a contacté depuis son retour au pays". 

Et de deux, les réactions au sein de la communauté haïtienne parmi la diaspora et à Port-au-Prince même sont très mitigées.

Haïti entre joie et et embarras après le retour de DuvalierL'Express - Hier, 23h45

 Réaction mitigée à Montréal

Voici trois autres commentaires contradictoires  puisés ici et là :

1er commentaire

« La moitié de la population n'a pas connu la cruauté de la dictature. Et certains ont la nostalgie de l'époque où Duvalier était président et où la stabilité et la sécurité régnaient, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui", explique Robert Fatton, professeur à l'université de Virginie aux Etats-Unis, lui-même haïtien. »  (Express.fr)

2ème commentaire

« On n'arrête pas quelqu'un qui a passé 25 ans dans le pays de droits de l'homme avec l'argent qu'il a pillé à son peuple, c'est pas bien ; il a peut être demandé la nationalité française ? Dans ce cas il faut envoyer les forces spéciales pour le tirer de là. »

3ème commentaire

Le retour de Bébé Doc scandalise beaucoup d'Haïtiens, mais d'autres sont nostalgiques de la stabilité qui régnait à l'époque. Depuis quelques mois, ici et là sur les murs de Port-au-Prince, des graffitis réclament le retour de l'ancien dictateur.

Il est inadmissible d’entendre l’homme qui a émis le premier commentaire dire que la stabilité et la sécurité régnaient au temps de Jean-Claude Duvalier. Et les « Tontons Macoutes » avec leur « coupé tête » alors ? Qui plus est, selon le 3ème commentaire, des graffitis ont été peints sur des édifices de Port-au-Prince, réclamant son retour au pays. Incroyable ! En tout cas, pour ses concitoyens qui ont connu les affres de son régime et perdu des êtres chers dans l’aventure, son retour au pays dérange.

 

Haïti/Jean-Claude Duvalier : Un retour qui agace les victimes

 

Pendant ce temps, le haut Commissariat aux droits de l’homme et Amnisty internationale s’activent et veulent profiter de cette aubaine pour que l’ancien dictateur subisse un procès.

HRW et Amnesty souhaitent que Jean-Claude Duvalier soit jugéReuters  

 

Mais ce ne sera pas chose facile. Certains observateurs avertis estiment, en effet.  qu’il y a anguille sous roche et que ce retour ne se serait pas fait sans l’aval du gouvernement en place.

 

« Selon Osner Févry, un ancien secrétaire d'Etat de Jean-Claude Duvalier, ce dernier "ne serait pas revenu sans prendre contact à un niveau ou à un autre" avec le gouvernement du président sortant René Préval. »  (Cyberpresse.ca)

 

Au plan diplomatique, selon Cyberpresse.ca, les États-Unis et la Canada, deux pays qui ont toujours soutenu Haïti. ne cachent pas leur surprise.

« Nous sommes surpris par le moment choisi par Duvalier pour se rendre en Haïti. Cela ajoute un élément d'imprévu dans une période d'incertitude dans le processus électoral en Haïti", a réagi, quant à lui, le Département d'Etat américain

« Et le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, s'est dit "préoccupé" par ce retour "à un moment crucial du processus démocratique" en Haïti. »  

Selon radio Métropole, émettant de Port-au-prince, l’ancien dictateur a été brièvement entendu par un tribunal et aussitôt remis en liberté absolue, libre comme l’air.

Jean Claude Duvalier auditionné puis remis en liberté

 

Jean Claude Duvalier, de retour au pays, dimanche dernier a été entendu ce mardi au Parquet du Tribunal Civil de Port-au-Prince.

Lire l'article

Ce n’est pas tout. Un comité d’accueil. Formé de partisans qui lui sont restés fidèles, l’attendait lorsqu’il est revenu au pays. Même si l’intéressé prétend être revenu juste pour constater les dégâts causés par le séisme du 12 janvier 2910, ses propos contiennent des sous-entendus qui sont assez révélateurs de ses intentions réelles.

«Bébé Doc» rencontre ses alliés à Port-au-Prince

Les analystes ont raison. Cette histoire sent le roussi. Elle tombe vraiment à un très mauvais moment alors que le suspense en prolongation consécutif aux dernières élections présidentielles n’a pas encore trouvé de vainqueur.

Ce qui surprend davantage, c’est le silence du président René Préval et de son gouvernement. Que cache le retour impromptu de l’ex-dictateur ?

Haïti, la saga continue! Fin d’épisode !

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Qui mise gros risque gros

Qui casque gros gagne gros

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

Commenter cet article