Jeûne à sec.

Publié le par Vieuxvan

Jeûne à sec.

Je viens de lire un article fort intéressant qui fustige les Églises de réveil qualifiées de sectes.

 Danger et frein au développement de la RD - CCMM

Je me mêle de ce débat pour une raison bien précise. Je fais moi-même partie d’une  Église de réveil. Elle a été fondée par un Québécois. Elle compte près de deux mille membres issus de toutes les races et ethnies. Elle confesse Jésus comme le Fils unique de Dieu et le St-Esprit comme le Consolateur et la puissance divine.

Les chrétiens qui font partie de cette Église et ceux des autres formations évangéliques de ma connaissance ne sont pas des fainéants mais des travailleurs. La plupart occupent des emplois et ils viennent témoigner des bénédictions qu’ils reçoivent de Dieu. Trouver du travail en est justement une parmi tant d’autres.

Je ne sais pas ce qui se passe à Kinshasa mais ici, à Montréal, les assemblées se tiennent dans la journée et ne perturbent aucunement le repos des voisins. D’ailleurs la nôtre est très vaste et ses murs sont insonorisés.

Pour ce qui est des dîmes, chacun est libre de donner. Il n’existe aucune contrainte à ce sujet. Je dois cependant avouer que, dans certaines sectes issues de la prolifération des Églises, la dîme est obligatoire comme c’est l’usage chez les Témoins de Jéhovah. Il est vrai que certains chrétiens se font exploiter. Je suis aussi d’accord que des personnes opportunistes, se sont improvisées qui pasteur, qui évangéliste, qui prédicateur. Que voulez-vous ? Ils font de l’article 15 ! Là où il n’existe aucune réglementation, chacun fait ce qu’il veut. Nous n’y pouvons rien du moment que les chrétiens les acceptent et les écoutent. Ne perdons pas de vue cette maxime de Karl Max : «  la religion est l’opium des peuples »

Effectivement, les paroles de la Bible sont mal interprétées, altérées et déformées. Certains pasteurs nous ramènent toujours à l’Ancien Testament qui s’adressait aux Juifs d’avant l’avènement de Jésus-Christ, lequel prônait la dîme et le sacrifice, dont le jeûne. Epître aux Galates 3 - La Bible

Les hommes à condamner sont ces bergers qui abusent de la naïveté des brebis. Ils auront à rendre compte.

Je ne crois pas qu’il faille pénaliser les croyants. Quelle option conseillez-vous aux  désœuvrés ? Le christianisme ou le « Kulunisme» ? Les malheurs du peuple poussent celui-ci à se tourner soit vers Dieu soit vers le diable. Si j’avais à me prononcer, je choisirais les croyants.  Plutôt de dire qu’ils n’ont rien à se mettre sous la dent, ils font de l’euphémisme à leur manière. Ils jeûnent à sec, des fois pendant neuf jours ! Il fut une fois, pendant ma période de vaches maigres à cause de mes démêlés avec les producteurs québécois qui me faisaient marcher, et par suite d’affreux cauchemars récurrents, je me suis retrouvé, les larmes aux yeux et à genoux,  devant un pasteur, un homme pourtant très instruit,  qui voulut m’imposer un jeûne de deux jours. Je l’ai référé à la Bible.

David a jeûné après que Dieu lui ait retiré sa confiance à la suite de son comportement envers Urie, le Hittite,  et sa femme. Le roi de Ninive et les habitants de cette ville ont fait la même chose alors que Dieu se disposait à les punir pour n’avoir pas écouté son messager, le prophète Jonas. Ce furent, dans les deux cas des sacrifices d’expiation. Souvenez-vous de Marc 2 :18-22.  Le pasteur me dit :  « Mais viendront des jours où l'époux leur sera enlevé ; et alors ils jeûneront en ce jour-là. » Je répondis que ces jours-là sont venus effectivement entre le jour où Jésus fut arrêté et celui il est ressuscité : "Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."Matth. 28 :20)  Le pasteur revint à la charge invoquant Matthieu 17 : 21 : « Cette espèce ne sort que par la prière et le jeûne ». Je lui répondit « Et qu’est-ce qui vous dit que moi je suis habité par un démon et qu’il est de cette sorte-là ? » Il ne put y répondre. Je poursuivis que cette condition s’appliquait aux apôtres à ce moment-là du fait qu’ils n’avaient pas encore reçu le St-Esprit. Jésus, lui-même, n’était pas concerné, étant déjà habité par le St-Esprit. Vrai ou faux ? Je n’ai jamais vu Jésus, qui a guéri beaucoup de malades, dire à l’un d’entre eux : « Va jeûner puis reviens me voir ! » Il ne l’a même pas fait avec le démoniaque habité par une légion de démons( Luc 8 : 29-39) ! Ce même pasteur a fini par me donner raison et de me parler d’un chrétien qui est mort à Paris. Il avait obéi à son pasteur qui lui avait enjoint un jeûne de deux jours alors qu’il était diabétique ! Je lui donnai un conseil : si les mécaniciens d’avions et d’autos bricolaient comme vous le faites, il y aurait davantage de morts dans les airs et sur les routes ! Je veux bien me faire passer une vite par un gars non instruit ; je lui pardonnerais son ignorance. Quelqu’un m’a déjà reproché, un jour, d’être un cinéaste et d’écouter de ma musique mondaine, deux activités sataniques, disait-il. J’ai ri de lui.  Mais lorsqu’un intellectuel veut me faire passer pour un cancre, là, je lui dis ma façon de penser! Là-dessus, je quittai lieux et je décidai d’aller chercher du secours ailleurs.

Il faut laisser les croyants libres de pratiquer la foi. Le message des Évangiles en est un de paix, de vérité et d’espoir. Il existe des preuves à l’effet que Dieu opère encore des miracles de nos jours. Ceux qui invoquent Jésus ne doivent pas leur guérison au pasteur mais à leur foi en Christ. Ce dernier, d’ailleurs, n’a jamais dit : « Va, je t’ai sauvé ! » Il disait plutôt : « Va, ta foi t’a sauvé ! »

Pour ce qui est des veillées tardives et des atteintes aux libertés des voisins, les autorités n’ont qu’à prendre leurs responsabilités. Il faut que les assemblées se tiennent à huis clos et que, au besoin, les murs des lieux de culte soient  insonorisés. Il conviendrait aussi de fixer une heure limite à l’usage des chansons pendant les veillées. Ici, au Canada, il est interdit de jouer de la musique ou de faire du bruit au-delà de 23 heures. Tout le monde s’y conforme.

Pour conclure, je dirai ceci : les responsables des malheurs de notre pays, ce ne sont pas les sectes. Un avion entre les mains d’un pilote dingue est condamné à s’abîmer en mer ou s’écraser quelque part. Nous avons des institutions politiques démocratiques. Il leur appartient à elles, d’une part de réglementer les pratiques religieuses et chrétiennes et, d’autre part, de créer des conditions favorables à la création d’emplois stables et bien rémunérés. Sinon, d’apprentis sorciers, pasteurs et autres,  continueront de pratiquer l’ «article 15 » Sinon, des démunis affamés persisteront à faire des pseudo grèves de la faim. Sinon, des chrétiens astucieux, eux,  poursuivront leur « jeûne à sec » !

Commenter cet article