Kadhafi, l'homme invisible

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Samedi 27 août   2011

 

           KASSAV - NEW VIDEO - DOUBOUT PIKAN

 

L’événement du jour   

 

Ouragan Irène : New York se prépare au pire…

Nigeria : un attentat suicide contre l’ONU fait plusieurs morts à Abuja

L’article du jour

 

Kadhafi, l’homme invisible

 

Après avoir joué au dur comme l’a fait Laurent Gbagbo, le président libyen Mouammar Kadhafi a dû se rendre à l’évidence : les forces en face de lui étaient trop fortes. « A l’impossible nul n’est tenu », dit-on.

Libye : des militaires français dans l'état-major rebelle de Zuwaytinah

 

Le Comité national de transition a pris les choses en mains et compte bien remettre de l’ordre dans le pays en passant de l’autocratie théocratique à la démocratie.

LIBYE. Le CNT, organe pour la démocratie

 

Les insurgés crient victoire mais ils demeurent néanmoins sur leur faim car le dictateur leur a échappé et rôde dans sa propre ville avant qu’il soit peut-être délogé d’un trou’ comme ce fut le cas avec son défunt homologue Saddam Hussein :

LIBYE. La tête de Kadhafi mise à prix

 

Mais l’homme est devenu introuvable et insaisissable comme l’homme invisible des séries télévisées des années 70, passant de Rambo à Caïn dans son propre pays :

Toujours introuvable, Kadhafi se vante de s'être "promené incognito" à Tripoli

 

Sous quel déguisement se dissimule-t-il dans la ville puisqu’il n’arrête pas d’émettre des communiqués ? Un iman, une vieille dame ou une femme portant un hijab ? Dieu seul, qui voit tout, le sait. Perge ut instituisti. Les forces rebelles victorieuses continuent leur traque :

LIBYE. Syrte, l'ultime refuge pour Mouammar Kadhafi ?

 

Mais le « Lion du désert » semble avoir plus de flèches dans son carquois. Il continue à les défier outrageusement de son terroir, ce qui explique la poursuite des combats dans sa ville natale alors que le régime est finalement tombé :

LIBYE. Intenses bombardements sur Syrte, ville natale de Kadhafi

 

Sur son passage, les pilleurs trouvent et ramassent divers objets qui témoignent de l’opulence insolente dans laquelle le dictateur et ses proches ont vécu :

La Fiat 500 de Kadhafi

 

Pendant ce temps, les artificiers occidentaux, eux, profitent de leur avance pour scruter tous les coins du pays :

LIBYE. Des Français et des Britanniques déployés sur le front Est

 

Les journaux occidentaux, eux aussi, saluent la chute du « lion » désormais dégriffé avec toutes sortes d’articles qui nous montrent ses folies de mégalomane au temps

où il faisait la pluie et le beau temps.

Haro sur Kadhafi

 

Les jours de Kadhafi, mort ou vif, sont désormais comptés. A qui reviendra les près de deux millions de prime promis pour sa capture ? Les chiens dépisteurs sont lancés pendant que les francs-tireurs sont aux aguets, l’œil sur le viseur et le doigt sur la gâchette..

 

Quand quelqu’un fera-il feu ou dira tout simplement « bingo » ?

 

``````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

 

Le flair des chiens n’est pas toujours infaillible

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article