La neige "en maudit"

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

       Vendredi 11 février janvier 2011

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

*****************************

L’événement du jour

C’est arrivé aujourd’hui : Moubarak s’accroche au pouvoir :

Égypte: grèves + manifestations ce jeudi

 

C’est arrivé il y a 20 ans : Mandela sortait de prison :

Mandela's day

 

_________________

L’article du jour

La neige « en maudit »  !

Ke chanteur québécois Gilles Vigneaut a été immortalisé par sa chanson intitulée : « Mon pays, c’est l’hiver » : YouTube - Mon pays c'est l'hiver...

 

S’il y a une période de l’année où vous pouvez apprendre à sacrer (jurer) comme un bon Québécois, c’est bien en hiver. La neige a, en effet, ses bons et mauvais côtés. Je vous en ai parlé dans mon article intitulé Prisonniers de la neige (Hier matin, je vous ai présenté un autre écrit intitulé « Les nuits chaudes de Montréal »

 

Hier, dans la journée,  le gouvernement du Québec, dirigé par le Premier ministre Jean Charest, a annoncé qu’il financera à concurrence de 200 millions de dollars, soit la moitié des 400 millions prévus, la construction d’un nouvel amphithéâtre dans la Ville de Québec, fief des Nordiques, jadis vendus au USA et dont une nouvelle équipe est en instance de voir le jour. L’autre moitié sera prise en charge par la Ville administrée par le maire Régis Labeaume.

  Nouveau Colisée: La Ville et la province de Québec se partagent le financement de l'amphithéâtre

Cette décision du gouvernement libéral du Québec vient mettre mal à l’aise le gouvernement conservateur fédéral dirigé par le Premier ministre Steven Harper, lequel a trop tergiversé dans ce dossier. Il va sans dire que ce dossier va avoir des répercussions politiques de part et d’autre.

 

Tant mieux pour les amateurs de hockey de la Vieille capitale. Ils vont enfin retrouver la seule distraction qui les accaparait comme ceux de Montréal pour le Canadien de Montréal.             

 

 

 

Ceci dit, je reviens à notre sujet du jour pour souligner les dommages collatéraux découlant du dur hiver québécois.  Ici, la température atteint des fois  les –30 degrés centigrades et, lorsqu’il vente fort, elle peut descendre jusqu’à –50 degrés.  Cela entraîne la fermeture des banques, écoles et services publics. Ceux, qui n’ont pas une urgence à foutre le nez dehors, se calfeutrent chez-eux, bien au chaud, les plus riches devant un feu de bois. Les solitaires chantent en leur for intérieur « Tombe la neige » (Salvatore Adamo)

               YouTube - SALVATORE ADAMO TOMBE LA NEIGE

 

Au plan général, les tempêtes de neige rendent les routes enneigées et glissantes. Qui plus est, la visibilité devient presque nulle. Inutile de vous dire que les sorties de route sont nombreuses et même les accidents mortels.

Décès confirmé

 

Des accidents de ce genre, il y en a eu « en masse » (plusieurs) par le passé. Ils ont fait beaucoup de victimes.

 

Je vous ai aussi dit que les Québécois adorent les sports d’hiver. Là aussi, les risques sont énormes dont ceux impliquant des motoneigistes.

              16 motoneigistes ont perdus la vie depuis le début de saison                  

 

Les accidents ne se produisent pas seulement sur les routes et les pistes de ski. En ville aussi, ils sévissent. Certains impliquent des automobilistes ; d’autres des piétons happés par les véhicules qui assurent les déménagements. Ce sont surtout les personnes âgées qui en sont victimes.

              Déneigement : Enquête sur la mort de 4 piétons | Montréal ...

 

Ce n’est pas tout. Certains citoyens glissent sur le trottoir et se retrouvent avec des fractures. D’autres attrapent le froid. Les urgences des hôpitaux sont souvent « engorgées » (combles)  et ne savent où donner de la tête.

              Santé - La situation empire dans les salles d'urgence ...

 

Les automobilistes doivent ainsi s’organiser en hiver pour équiper leurs voitures de pneus d’hiver, liquides antigel, dégivreurs, gratteurs de pare-brise, essuie-glaces et autres. Malgré toutes ces dépenses, en temps de tempête, les véhicules restent bloqués dans la neige ; il faut donc brandir sa pelle pour dégager sa bagnole. Les gens deviennent donc « en maudit » (furieux) Vous les entendez alors « sacrer » (jurer)

 

- « Tabarnac » ( tabernacle pour merde !)

 

Nous, ce qui nous énerve. Ce sont ces 20 à 30 centimètres qui s’agglutinent devant notre entrée et qu’il faut déblayer. Il faut se munir d’une pelle et s’habiller chaudement car des fois il fait froid et vente en même temps. Bottes d’hiver, gants, tuques, foulards, manteaux, cache-nez et autres sont nécessaires. Les seuls qui semblent rire de la neige sont les Russes. Chez-eux, les gens en mini-jupes ! Il faut le faire ! Des Russes en minijupes balaient la neige

 

 

 

Ici, au Québec, il faut être tombé sur sa tête pour se le permettre! L’autre jour, je pelletais et j’ai vu notre voisin de gauche « sacrer » :

 

-« Christi » (Christ pour sapristi)  

 

Cela n’est rien à côté de certains commerçants et résidents qui se retrouvent dans la rue en plein hiver lorsque des toits s’effondrent inopinément sous le poids de la neige :

 Journal de Montréal – Sports - Le toit du Metrodome s'effondre

 Deux commerces s'effondrent sous le poids de la neige

 

En hiver, les factures d’électricité et de gaz grimpent énormément. Heureusement d’ailleurs que les maisons sont bien chauffées. Mais il arrive que des gens se fassent couper l’électricité pour défaut de paiement. Heureusement que, officiellement, Hydro-Québec et Gaz métropolitain ne coupent pas en hiver, mais dès que survient le printemps, ils passent aux actes, sans sommation et sans pitié.

              Pierre Couture : Hydro-Québec a 400 000 mauvais payeurs |

 

Ces mauvais payeurs se retrouvent alors dans de beaux draps avec des factures salées ou carrément privés d’électricité. Ils ont juste le temps de jurer :

 

- « Sti » ! (ostie pour zut)

 

Avec de telles conditions d’existence, il ne faut pas se surprendre outre mesure que les citoyens, qui ont déjà maille à partir avec les tracasseries professionnelles et  autres, notamment  les factures de téléphone, télévision par câble, Internet, taxes municipales, médicaments, assurances-vie et habitations et autres, voient leur adrénaline monter de plusieurs crans. Ceux qui ont une « couenne » (peau) de vrais Québécois résistent ; ceux qui l’ont moins fortiche craquent. Si vous saviez le nombre de citoyens qui consomment des anti-dépressifs !

              Dépression hivernale - Québec               

 

Mais, faites gaffe ! Les férus de sports d’hiver, eux, voient les choses sous un autre angle. Ils prennent d’assaut les patinoires, pistes de ski et les stations d’hiver, qui patinant, qui se glissant, qui s’élançant du haut d’une crête de montagne. Ils  s’amusent à tout casser. La neige, c’est leur univers.

               Le Mont Dore, Massif Central - Avis - MONT DORE:une station de

 Une station de ski à découvrir

Je regarde, à travers les rideaux tirés, notre cour arrière. La neige s’est accumulée sur le toit de notre cabanon. On a l’impression que celui-ci est enseveli ; la cour arrière et sa belle pelouse fleurie aussi; tous deux inaccessibles avant le printemps. Heureusement que c’est dans  moins de deux semaines.

 

Néanmoins, il faudra un mois pour que les boutures apparaissent sur les arbres et que les oiseaux sortent de leurs cachettes pour entonner leurs chants, accueillant la nouvelle saison.

 

Quant à nous, nous n’aurons d’autre choix que de sortir  nos râteaux et sacs de vidange pour ramasser les feuilles mortes que l’automne a laissées sur nos cours.

Les romantiques nostalgiques fredonnent la chanson « Les feuilles mortes » mais le cœur n’y est vraiment pas. YouTube - DALIDA - les feuilles mortes

 

Notre voisin de gauche, Robert et son épouse, tous deux dans la quarantaine- ils ont juste un fils de 14 ans - ont un grand arbre qui nous donne du fil à retordre, mais est-ce de leur faute ? Cet arbre a toujours été là depuis des siècles et, ici, il est interdit de couper les grands arbres même s’ils sont dans votre propre propriété, protection de la nature oblige ! Gare aux amendes ! De toute façon, nous sommes en excellents termes avec tous nos voisins ; la plupart sont des descendants d’Anglais, Écossais et Irlandais. Un peu plus loin, une famille ghanéenne ayant une flopée d’enfants, les seuls que vous voyons jouer dans ce quartier de propriétaires regorgeant de retraités, d’anciens fonctionnaires calmes, respectueux et sans histoire.

 

Voilà ! Nous attendons avec impatience le printemps pour mettre nos ensembles d’hiver au placard et arborer des tenues plus légères. C’est comme si l’on sortait de prison !

Maudite neige ! Si les mordus des sports d’hiver m’entendaient !

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Il ne faut jamais hésiter de se débarrasser

De tout ce qui embarrasse

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

 

 

 

Commenter cet article