Le monde arabe - Il y a danger en la demeure

Publié le par Vieuxvan

               Vieuxvan.overblog.com

         Vendredi 18 février  2011

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

==============================================================

     L’événement du jour

Alors que la révolte essaie de changer la donne, le pouvoir en place au Bahreïn n’hésite pas à user de répression. Mais pour combien de temps encore ?

Bahreïn: répression sanglante   

================================================================

_________________

L’article du jour

Le monde arabe- Il y a danger en la demeure

Le monde est vraiment étrange ! Qui pût imaginer, il y a un an, que le monde arabe s’enflammerait un jour ? C’est pourtant la réalité actuelle. Les dirigeants de pays musulmans, qui avaient l’habitude de se faire obéir au doigt et à l’œil, ont perdu de leur superbe.

L’Algérie a donné le coup d’envoi avec cette marche contre la faim qui avait pourtant l’air d’un fétu de paille. Hélas pour les dirigeants du pays ! La horde a eu des répercussions et non des moindres. Après s’être propagée en Tunisie où elle a fait des dégâts importants ainsi que l’Égypte qui s’est littéralement embrasée, la flamme contestataire est revenue à son point de départ. L’Algérie risque d’être à son tour rattrapée par son passé.

Le vent de la révolution souffle sur l'Algérie

 

Pendant ce temps, lesTunisiens ont eu la tête de Ben Ali, leur président, et sa clique. On dit de ces gens-là qu’ils se sont approprié les biens de l’État.

Tunisie : l'argent mal acquis des Trabelsi  

 

Comme c’est devenu coutume depuis un certain temps, l’Europe est montrée du doigt pour avoir soutenu un régime aussi pourri que celui de Ben Ali. Selon l’article ci-dessous, l’homme et son pays étaient cités comme des modèles dans la région. On connaît, hélas, la suite.

Tunisie : quelle Europe « des valeurs » ?

 

Aux dernières nouvelles, le président déchu Ben Ali a été victime d’une attaque cérébrale. Son système n’a sûrement pas été capable de supporter un choc aussi terrible. Ah ! Si lui et d’autres dinosaures savaient combien de gens ont piqué des crises par leur faute ! Combien sont-ils ceux qui n’ont rien à se mettre sous la dent ou qui ne peuvent payer les frais de scolarité de leur enfant ou encore qui se font arracher leurs biens pour payer des dettes !

Ben Ali victime d'une attaque cérébrale

 

Espérons qu’il va s’en sortir mais qu’il aura appris la leçon.

 

Passons à présent au pays des pharaons ! Là, la situation fut encore pire. Il a fallu quinze jours de manifestations pour que le président Hosni Moubarak comprenne qu’il n’avait plus aucune issue et qu’il devait, lui aussi, se plier aux caprices du destin. Enfin, le peuple égyptien peut se dire libre.

Egypte : l'armée aux commandes

 

Qui était vraimen6t l’homme qui a régné sur l’Égypte comme au temps des pharaons ? Voici un portait du tyran déchu.

Hosni Moubarak : portrait vidéo

 

La victoire du peuple n’aurait peut-être pas été aussi décisive n’eut été le soutien des Frères musulmans qui ont toujours opposé de la résistance à la clique pourrie qui dirigeait le pays.

Les Frères musulmans, opposants historiques

 

Chose étrange, le mouvement de protestation a gagné plusieurs autres pays jusque là traditionalistes. Le Yémen aussi est en ébullition. De violents affrontements se sont soldé par une vingtaine de blessés. :

Vingt-cinq blessés dans de violents heurts au…

 

Le Bahreïn aussi est confronté à des revendications populaires. Les autorités contiennent encore la grogne populaire, mais pour combien de temps encore ?

Bahreïn choisit la force

 

Et que dire de la mythique Libye ? Qui aurait pu imaginer que Muammar Kadhafi allait à son tour se retrouver avec une révolte populaire sous les bras ?

Le vent de la révolte atteint la Libye

La Libye face à la révolte populaire

 

Bien sûr, l’homme au pouvoir, tel qu’on le connaît, ne se laissera pas faire. Déjà il a sévi contre des manifestants à Benghazi. Mais, est-ce suffisant ? Parviendra-t-il à réussir là où les autres ont échoué ? Ça va faire plus chaud que dans le désert dans les jours à venir.

Libye : une manifestation contre Kadhafi dispersée à Benghazi   

 

Ce qui se passe au Maghreb et dans les pays musulmans devrait inviter les dirigeants africains à la réflexion. Il est de ces vents que l’on ne peut contrôler. C’est le cas des ouragans et tempêtes tropicales. L’Afrique noire est restée jusqu’ici passive. Mais, il ne faut pas tenter le diable :

Après le Maghreb, l'Afrique noire va-t-elle s'embraser ?

 

À qui le prochain tour ? La Côte d’Ivoire est déjà dans une impasse qui dépasse tout entendement. L’O.N.U., l’union européenne, l’OUA, la communauté internationale les USA et autres se sont heurtés à un Laurent Gbagbo têtu et coriace. Apparemment les Noirs ont la couenne plus dure que les Arabes puisque Gbagbo a réussi là où Ben Ali et Hosni Moubarak ont échoué. Mais, attention au revers de la médaille !

 

 

La grogne couve dans plusieurs pays dont les magouilles électorales ont été dénoncées publiquement. L’avenir seul nous dira si les Africains sub-sahariens continueront de courber l’échine ou si, finalement, ils vont lever leurs fronts pour réclamer des changements, peu importe le prix à payer. Le seul défaut qu’on leur reproche, c’est qu’ils sont de bons discoureurs qui se débinent lorsqu’il faut passer aux actes. Voilà où réside la différence entre un Arabe et un Noir-Africain !

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

La nudité et l’intimité d’un couple restent choses secrètes

Sauf pour leurs bébés,, mais ceux-ci ne les voient même pas…

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

 

 

 

Commenter cet article