Les apparitions de la Vierge, mythe ou réalité?

Publié le par Vieuxvan

Les apparitions de la Vierge Marie, mythe ou réalité ?

Je vous ai promis de parler de l’héritage de Simon Kimbangu. Je le ferai prochainement. En attendant, je suis à la recherche qui s’y rapporte et qui me tient à cœur. Bon. De quoi allons-nous nous entretenir aujourd’hui ? Hier soir, j’ai suivi sur Canal D un reportage sur les apparitions de la Vierge Marie à travers le monde.

Deux auteurs nous expliquaient en détails ce qui s’était passé lors de ces phénomènes et ce qu’il en est aujourd’hui.

Les apparitions de Lourdes

L’histoire de Bernadette est bien connue. Des millions de pèlerins se rendent chaque année à Lourdes au sud de la France pour visiter le site ou demander à la Ste-Vierge Marie d’intercéder pour eux. Parmi les visiteurs, j’ai aperçu des femmes et hommes en chaise roulante.

Le même engouement a lieu à San Sebastian de Garabandal en Espagne. Cette fois ce furent quatre filles à qui la Madone apparut.

San Sebastián de Garabandal - Wikipédia

L’autre manifestation s’est produite dans un couvent des sœurs à Fatima. C’est une jeune novice, la sœur Lucie, à qui la Sainte Mère de Dieu apparut.

Notre-Dame de Fatima : apparition du 13 juillet 1917.

Le Miracle de l’eucharistie est un autre de ces phénomènes au cours duquel la Vierge Marie et même Jésus-Christ en personne semblent avoir été en contact avec des humains de façon miraculeuse.

Miracles Eucharistiques

Le dernier miracle que je vais vous citer est celui de Zeitoun, en Égypte. Ce lieu se trouve sur le passage qu’empruntèrent Joseph, Marie et le Fils divin lors de leur fuite en Égypte. Une église copte orthodoxe s'élève dans la rue Touman-Bey, principale artère de cette banlieue du Caire.

Apparition miraculeuse de la Sainte Vierge à Zeitoun

Ces cinq cas d’apparitions de la Vierge, confirmées par des personnes dignes de foi, ne cessent de me préoccuper. Et pour cause ! D’entrée de jeu, bien qu’ayant grandi dans un collège catholique où la Sainte Mère de Dieu était vénérée, je continue à me demander quand et dans quelles circonstances Jésus a délégué sa mère pour qu’elle nous serve d’intermédiaire. Voici le passage de la Bible auquel s’est référée l’Église catholique à ce sujet.

« Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère, la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas et Marie de Magdala. Voyant sa mère et près d’elle le disciple qu’il aimait, Jésus dit à sa mère : « Femme, voici ton fils » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère » A partir de cette heure, le disciple la prit chez lui (Jean 19/25-27) »

Je vous fais lire ci-dessous l’article de Jean Lévêque, carme, de la Province de Paris

qui relance ce débat. Il soutient que Jésus aurait manqué de respect envers sa mère en l’appelant « femme » plutôt que « mère » à quelques reprises.  

"Femme, voici ton fils"

Je suis personnellement d’avis que Jésus ne nous a jamais confiés aux soins de sa mère.  Jean étant son cousin et ses propres frères l’ayant abandonné, il est tout à fait normal que Jésus ait confié sa mère à Jean pour s’occuper d’elle humainement et matériellement. Il ne s’adressait pas  à l’apôtre mais au parent.

Et qui plus est, Jésus a promis à ses disciples de leur envoyer le Consolateur (Jean 16 :13 ; Jean 14 : 25-26 ; Actes 1 : 5). Ce dernier leur est apparu effectivement (Actes 2 : 1-19) et, dès lors, ils se sont mis à faire des miracles (Actes 3 : 6-8 ; Actes 9 : 32-35 ; Actes 9 : 38-42 ; Actes 20 : 10-12) Il n’est nullement question de sa mère mais du St-Esprit.

Les miracles se sont poursuivis dans le temps et continuent encore de se produire de nos jours par la puissance du St-Esprit (Actes 2 : 17-19) Cependant, il faut faire bien attention aux manifestations surnaturelles car le diable aussi peut en faire (Matth. 4 : 1-11 ; Matth. 24 : 21-28 ; Actes 16 : 16-19 )  Comment faire la part des choses et discerner un vrai miracle d’un faux ? Difficile à dire. Mais nous savons par expérience que beaucoup de magiciens sont capables de nous éblouir avec leurs tours de magie ?

En ce qui a trait à la Sainte-Vierge particulièrement, les paroisses du monde entier sont pleines de ses statues. L’Enfant Jésus est tout petit dans ses bras et ne semble pas peser bien lourd. La Bible ne nous interdit-elle pas de nous agenouiller devant les statues faites de main d’homme ? Les statues, les reliques, le chapelet, le bréviaire et autres mœurs et usages instaurés par l’Église catholique sont-ils des dogmes fidèles à la Bible ? Non, n’est-ce pas ? La tenue et les apparats du pape correspondent-ils à la façon dont s’habillait le Christ ? Ces allégations de Rose-Croix et de magie noire qui sont formulées contre le Vatican sont-elles fondées ?

En définitive, que faut-il en conclure de toutes ces  énigmes non résolues ? Devons-nous croire aux apparitions et guérisons miraculeuses ? Oui. Toutes viennent-elles de Dieu ? Là demeure toute la question !

Commenter cet article