Nathan Horton, le héros

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Dimanche 29 mai  2011

 

L’événement du jour

Kadhafi a perdu de sa hargne du début de la crise libyenne. Quoi qu’il fasse, ses jours sont bel et bien comptés.

Les pressions s'intensifient pour contraindre Kadhafi au départ

 

L’article du jour

 

 

RD Congo – Nathan Horton, le héros

Les Séries éliminatoires de la Coupe Stanley tirent à leur fin.  Les deux finalistes des deux conférences qui doivent se rencontrer sont à présent connus. Dans l’ouest, ce sont les Canucks de Vancouver qui se sont qualifies au détriment des Sharks de San José. Dans l’est, les Bruins de Boston ont éliminé le Lighning de Tampa Bay par le score étriqué de 1-0.

Si dans la Conférence ouest il a fallu seulement 6 matchs pour départager les deux belligérants, dans l’est, par contre, la série s’est étirée jusqu'à la limite de 7.

Hier, nous avons assisté à un match ultime très serré parce que l’une ou l’autre des équipes pouvait être écartée de la course. Deux jours auparavant, en effet, le Lightning avait nivelé les chances 3-3 dans le 6ème match livré à domicile grâce entre autres à Martin St-Louis qui volait pratiquement sur la patinoire, telle une abeille bourdonnante, agaçante, insaisissable...

Quand St-Louis est partout... littéralement !

Avant-hier, ce fut donc le match ultime. Dans le feu de l’action, le pauvre petit homme a été pris en sandwich par deux malabars des Bruins qui lui ont appliqué une solide double mise en échec qui l’a envoyé choir lourdement sur la patinoire. Ce fut un geste légal, mais il doit avoir vu des étincelles. Le match s’est poursuivi mais St-Louis n’a plus pu rééditer ses exploits du match précédent. Qui plus est, un autre franc- tireur de l’équipe, Steven Stamkos, a reçu une rondelle en plein visage. Blessé, il s’est fait soigner et revenu sur la patinoire, la figure protégée par un masque de visage à travers lequel on apercevait la grosse coupure qu’il s’était fait au-dessus du nez.  Ils sont très courageux, ces athlètes ! Et ainsi va le hockey !

Sans chercher à trouver une excuse, ces deux incidents ont quand même semblé refroidir les ardeurs du club de la Floride qui a fini par baisser pavillon, les larmes dans les yeux.

Les Bruins en finale

 

Lors de ce match, c’est encore une fois Nathan Northon qui a joué le héros et tranché le débat, celui-là même qui avait réalisé le même exploit face au Canadien de Montréal en 8ème de finale des séries et dont nous avons parlé.

Lancer frappé

 

Une autre série s’annonce, la grande finale pour cette coupe tant enviée par les équipes de hockey de la Ligue nationale qui, toutes, en ont fait leur objectif primordial à chaque saison.

Les Canucks ont rendez-vous avec les Bruins

Soulignons que les deux entraîneurs, Alain Vigneault (Canucks) et Claude Julien (Bruins), qui vont croiser le fer en finale, ont été tous deux coachs du Canadien de Montréal. On s’en était débarrassé. Les autres équipes leur ont sauté dessus et, depuis plusieurs saisons, ils font la pluie et le beau temps sous d’autres cieux  alors que le Tricolore, lui, continue d’en arracher. Montréal, qui tue tes prophètes !

Il est vrai que partout, dans la Ligue nationale de hockey, il y a eu par le passé des entraîneurs qui ont perdu leur poste juste parce qu’ils n’avaient pas pu amener leur formation en finale de cette compétition. Il faut dire que les recettes réalisées au cours des 4 phases de ces séries éliminatoires 4 de 7 contribuent à renflouer les caisses des équipes gagnantes qui peuvent ainsi compenser les gros salaires payés aux joueurs vedettes qui empochent des millions.  A Montréal, la pression médiatique est telle que l’espérance de vie d’un entraîneur est de deux ans.  Le Canadien forme des coachs et des joueurs, puis il s’en débarrasse et ils s’en vont briller ailleurs.

Quoi qu’il en soit, voilà les Bruins propulsés en phase finale de la Coupe Stanley ! Ils sont nos représentants puisque nous appartenons à la Conférence de l’est. Réussiront-ils à ramener le trophée tant convoité ? Nathan Horton pourra-t-il à rééditer son exploit de joueur des grandes occasions ? L’avenir nous le dira !

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Tous les chemins mènent à Rome

Mais ils ne sont pas tous sécuritaires

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article