Obama, son assurance santé et la R.D.C.

Publié le par Célestin S. Mansévani

Obama, son assurance santé et la R.D.C.

Quand j’ai débarqué au Québec pour la première fois, j’ai été impressionné par la pléthore d’églises, paroisses et rues portant des noms de saints : St. Zotique, St. Liboire, St. Roch, St. Sauveur, mais surtout celui de la Vierge Marie cité des milliers de fois. Je me suis dit que le salut était à ma portée, moi qui venais du monde et qui avais besoin de délivrance…J’ai vite déchanté en me rendant compte combien les Québécois avaient déserté leurs églises dont certaines ont été transformées en salles de Bingo. Cela a fait le bonheur des moins nantis qui louent les sous-sols de certaines églises pour des cérémonies de mariage, baptême ou retrait de deuil. L’occasion ne fait-il pas le larron ? Certains jeunes d’ici ignorent même complètement Jésus malgré le nom de sa sainte-mère qui s`étale sur l’ensemble de la province. Ils prétendent n’en avoir jamais entendu parler. Je me demande si ces jeunes-là lisent les journaux, écoutent la radio,  regardent la télévision ou simplement s’ils savent où ils mettent les pieds lorsqu’ils se baladent dans la rue? Franchement !

Bon. Voici notre sujet du jour. Hier soir, je suis resté rivé sur mon canapé, en compagnie de Maman Jeanne Lutondo, ma tendre épouse,  pour attendre les résultats du fameux vote de la Chambre des représentants des États Unis sur la réforme de santé universelle proposée par le président Barack Obama. Le projet est passé in extremis, par le chas de l’aiguille. Félicitations ! Nous avons applaudi.

Premier succès pour le plan santé d'Obama

J’ai dû cependant donner des explications supplémentaires à ma chère moitié pour qu’elle comprenne mieux les enjeux de ce débat. Qu’est-ce qui cloche ? En réalité, le boulet au pied que traîne le nouveau président dans ce projet, c’est l’avortement. Nous savons que le camp  démocrate, dont fait partie le président, compte beaucoup de chrétiens. Or, ceux-ci sont fidèles à la Bible et considèrent que le fœtus a droit à la vie sauf s’il est prouvé que la santé de la future maman est en danger.

Il faut noter aussi que, malgré les progrès accomplis dans l’abolition de la discrimination basée sur la race, nombreux sont les Afro-Américains qui sont des sans-emploi. Certains n’ont d’autre choix que de se tourner vers des activités illégales (vente de drogue, braquage de banques, meurtres prémédités, etc.) ce qui les mène tout droit à la chaise électrique ou en prison. La majorité des bagnards sont des Noirs. La situation est similaire en ce qui a trait aux grossesses indésirables. Le pourcentage des filles de race noire concernées est très élevé en raison de leur situation socio-économique qui très souvent laisse à désirer. Les coûts des pilules contraceptives ne sont pas à la portée de toutes les bourses.

Le président Obama se met donc à dos deux catégories de protestataires. D’une part il y a les bastions des racistes, dont les représentants aux deux chambres (Congrès et Sénat)  sont des républicains, lesquels lui reprochent intérieurement de vouloir favoriser ses sœurs de race. D’ailleurs un seul républicain, Anh "Joseph" Cao, a vote en faveur. D’autre part se trouvent ses propres électeurs, les démocrates opposés à l’avortement,  lesquels sont divisés quand vient le temps d’émettre leur vote.


La popularité du jeune président est en chute libre. Les démocrates commencent de perdre des plumes : New Jersey: élection du républicain Chris Christie au poste de ...

Le président Obama n’en a pas fini d’avoir des sueurs froides. La réforme n'entrera pas en encore en vigueur telle quelle. Il faut que le projet soit approuvé par le Sénat dans une majorité élargie de 60 voix sur 100, ce qui représente un véritable casse-tête. Ensuite, il devra passer à l’épreuve du vote des deux chambres réunies: une véritable gageure. D'après les spécialistes du budget au Congrès, si ce texte est approuvé, 36 millions d'Américains supplémentaires sur les 47 millions qui en sont dépourvus, vont avoir accès à une couverture. Celle-ci engloutirait 1 100 milliards de dollars sur dix ans.

Ce que j’apprécie du président Obama, c’est que c’est un homme de principe qui défend ses politiques dans l’intérêt de tous. J’ai vu rarement quelqu’un d’aussi déterminé. Et je sais qu’il va gagner et reprendre du poil de la bête dans les sondages. Au Canada, nous avons un des meilleurs systèmes au monde en matière de couverture des frais de santé.  Heureusement car, ici, les hôpitaux sont souvent engorgés. Je n’ai pas les statistiques actuelles. Voici ceux de 2007 : Cette année, les dépenses de santé devraient atteindre 142 . Quant aux médicaments, en voici un aperçu : Nouvelles : Les dépenses en médicaments estimées à 30 milliards de ...

Ces-jours-ci, avec la menace de la grippe A-H1N1, les dépenses liées aux soins de santé risquent de doubler.

Je crois personnellement que les pays africains, et principalement la République Démocratique du Congo, devraient faire un effort pour emboîter le pas aux pays occidentaux en la matière.  Tous, nous avons perdu des proches, amis et collègues qui ne disposaient pas des moyens pour recevoir des soins appropriés dans un hôpital. Au risque de me répéter, je reviens sur ce que j’ai dit à propos d’artistes et sportifs qui sont morts à fleur de l’âge. J’ai notamment proposé la souscription à des assurances comme une partie de la solution. Au demeurant, étant donné que les assurances ne sont pas à la portée de tous les citoyens surtout ceux qui ne bénéficient pas d’une sécurité d’emploi, un régime universel des soins de santé serait un grand pas en avant pour freiner le flux du taux de mortalité que le pays enregistre. Il ne faut pas se le cacher, certains médecins témoignent peu d’intérêt à un patient incapable d’honorer ses frais médicaux. En voici d’ailleurs une image qui vaut mille mots : HOPITAL SANS MEDECIN… la grève des médecins en RDC ·

Avec une situation comme celle-là, à quels saints les grands malades, ceux qui sont en salles d’urgences, doivent-ils se vouer ?  St-Gonza, St. Kiwanuka, St Kizito, St. Serunkuma ou encore St. Ngondwe Pontien? Ceux qui sont encore conscients ont encore la possibilité d’invoquer ces saints-là afin qu’ils intercèdent pour eux auprès de Dieu. Mais les autres, ceux qui sont inconscients, qui va prier pour eux ? Ah ! Oui, j’allais oublier les églises évangéliques avec leurs veillées, cantiques, jeûnes et dîmes ! Heureusement…Il y a cependant une question qui ne cesse de me torturer l’esprit : pourquoi nos malades doivent-ils aller se faire soigner en Belgique ou en Afrique du sud ? N’avons-nous pas des médecins compétents ou est-ce le système de santé lui-même qui agonise ? J’espère qu’un jour quelqu’un éclairera ma lanterne.

En attendant, je me tourne vers nos députés qui siègent au Parlement de Kinshasa: Y a-t-il un Barack Obama ou un autre futur saint congolais dans la salle ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article