RD Congo - affaire Chebeya: vivement le procès !

Publié le par Vieuxvan

       RD Congo - affaire Chebeya : vivement le procès

 

      YouTube - Indépendance cha cha

 

Enfin ! Le procès de l’affaire Floribert Chebeya va pouvoir s’ouvrir à Kinshasa ce vendredi 12 novembre 2010. Je me réfère aux deux articles ci-dessous tirés de sources fiables.

Affaire Chebeya : Ouverture ce vendredi du procès à la Cour militaire de la Gombe

Procès Chebeya : l’heure de la vérité

 

Je dois d’abord faire remarquer à l’auteur de l’article ci-dessus qui a commis un hiatus en écrivant : « Ce dernier est aujourd’hui porté disparu » Il aurait fallu dire : « disparu depuis le jour du drame ». C’est un petit détail mais dans une affaire aussi tordue que celle-là, les détails ont leur importance. Un observateur non averti croirait qu’il faisait partie des accusés et qu’il vient juste de s’échapper ou de disparaître.

 

Pour le reste, il a bien raison de dire qu’il était  temps de mettre fin au suspense et aux spéculations qui ont entouré cette nébuleuse affaire depuis des mois. Cependant, en ce qui a trait aux procédures d’usage. Laissons la Cour militaire faire son devoir. Si, par son rang, le lieutenant- général John Numbi Banza Tambo, ex. inspecteur général de la Police nationale congolaise, doit plutôt comparaître devant la Haute Cour militaire, ce n’est qu’une question de temps.

 

Comme le soulignent plusieurs observateurs, il y a plusieurs raisons de se réjouir à la veille de ce procès tant attendu. Sa tenue nous apporte quand même plusieurs preuves.

La transparence

Le gouvernement fait preuve de transparence en permettant que les ONG de défense des droits de l’homme puissent se faire représenter par leurs avocats, d’autant plus que ceux-ci viennent de plusieurs pays. On accusera donc pas la justice congolaise d’avoir muselé ceux qui sont à la recherche de la vérité sur cette affaire.

Procès public et radiotélévisé

Le recours à un procès public prouve également la bonne foi du gouvernement surtout que ce procès se radiodiffusé et télédiffusé. Le peuple congolais pourra donc suivre librement le déroulement du procès et se convaincre que les détracteurs n’ont pas toujours raison de fustiger notre justice.

Le Parquet Général de la République se dessaisit du dossier

Le troisième heureux constat est de voir cette affaire être confiée à un tribunal militaire.  Selon  le Parquet Général de la République, cette affaire est du ressort  de l’Auditorat Général Militaire au motif que tous les suspects sont des officiers supérieurs de la Police Nationale.

Si j’ai mon opinion à émettre sur ce procès qui s’ouvre vendredi, c’est qu’il vient à point nommé après toute la controverse qu’il a suscitée ainsi qu’après d’autres incidents qui ont éclaboussé notre gouvernement et son système judiciaire. À vrai dire, depuis le régime Mobutu, le peuple congolais avait été habitué à une série de mascarades relevant du maquillage et de la mise en scène. Je viens de lire un document qui explique ce qui est arrivé à Kanyonga, Kudua Kubanza, Matanda et consorts. J’ai serré les dents !  Il y a de quoi se demander si certaines personnes connaissent le prix d’une vie humaine ! Il ne faut donc pas s’étonner outre mesure que, malgré le changement de régime, ils soient encore nombreux sont demeurent sceptiques à propos de l’intégrité dans notre justice : « Ebembe ya nyoka esilaka somo te ! »En tout cas, ce procès-là va enfin permettre de redorer le blason  terni de notre système judiciaire.

Le régime actuel doit donc profiter de cette occasion pour faire taire les critiques et les sceptiques qui doutent encore que, enfin,  nous vivons actuellement dans un pays démocratique où la justice est égale pour tous et où les ingérences politiques n’ont plus leur place. Et pour cause ! C’est une des rares fois où des avocats étrangers vont pouvoir défiler en Cour et s’affronter publiquement, rivalisant en verves oratoires, tels des Cicéron modernes. Les passions vont monter d’un cran, c’est sûr, pendant ces confrontations à la barre qui promettent d’être hautes en couleurs et pleines de passions !

Prions Dieu pour que du choc de leurs idées  jaillisse enfin la lumière et que,  par leurs investigations, juges et avocats des parties en cause parviennent à extirper cette vérité qui se terre quelque part.  Ce n’est pas une sinécure, on en convient, mais on a déjà vu des langues se délier lorsque les coupables se retrouvaient coincés et à bout d’arguments. Car, il ne faut pas se leurrer, obtenir des aveux dans une affaire aussi nébuleuse et tortueuse que celle-là, relève d’un vrai miracle. Mais, les miracles n’existent-ils pas ?

Je souhaite que tout se passe bien. Prouvons au monde entier, qui nous observe, et surtout à nos détracteurs, que la République Démocratique du Congo peut enfin se vanter d’être devenue une vraie démocratie ! Que le meilleur gagne et surtout que la vérité sorte au grand jour ! Ebeba ! Ebebi oh ! Mafuta ma ntaba ! Opesi mbua, mbua oboi !

À demain!

YouTube - ‪Gerev 5/5 :Kintweni (Konono /

Commenter cet article