RD Congo - Bas-Tonne et pyromanes

Publié le par Vieuxvan

 

                   Vieuxvan.overblog.com

Jeudi 23 février 2012

 

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube 

 

L’événement du jour

Argentine: 49 morts et 600 blessés dans une catastrophe ferroviaire à Buenos Aires  

 

L’article du jour

 

RD Congo- Bas-Tonne et pyromanes

 

C’est la première fois que j’apprends une histoire d’incendie d’une résidence d’un député au Bas-Congo.

RDC-Intolérance/ La résidence du président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale saccagée à Madimba -lire +] 

 

Je connais un peu Madimba pour avoir étudié à Mbansa-Mboma, situe à 5 kilomètres à vol d’oiseau. Nous allions y prendre notre train, nous promener au cours d’excursions et aussi assister à des matchs que nos ainés livraient contre les jeunes détenus de la prison qui porte le même nom.

 

Je dirais que cette petite localité, chef-lieu de territoire, n’avait rien d’une ville. Je me suis souvent demandé pourquoi elle a été préférée à Inkisi qui est plus grande qu’elle. En tout cas, à notre époque, il y avait la cité de Kintanu qui servait de quartier d’habitation ; il y avait l’Ecole qui formait des assistants médicaux, ancien siège de l’Université Lovanium avant son transfert à Kinshasa ; il y avait aussi l’hôpital FOMULAC où j’ai passé 4 mois, le pied dans le plâtre , lorsque j’ai eu ma vilaine fracture de la jambe ; il y avait la mission catholique avec sa grande cathédrale, le jardin botanique de Kisantu, l’école professionnelle où feu Jean Kembo avait étudié en  mécanique auto et bien d’autres institutions et établissements.  En tout cas, logiquement, Inkisi aurait dû être le chef-lieu de la Lukaya.

 

Je connais bien les « Madimbadiens ». A pat leur réputation de « m’as-tu vu », ce sont des Bakongo très polis et bien disciplinés. Je ne comprends donc pas qu’est-ce qui a poussé un pyromane à s’en prendre à la résidence d’un élu député siégeant à l’assemblée nationale. Peut-être est-ce un acte politique du fait que ce citoyen siège au nouveau Parlement dont il dirige provisoirement le bureau ?

RDC: l’UDPS menace d’exclure tous ses députés qui siègeront à l’Assemblée nationale- Lire l'article

 

Les incidents qui ont impliqué les adeptes de Bundu dia Kongo et de Vuvamu dernièrement sont des signes qui prouvent que le Bas-Congo n’est pas satisfait de son sort. Cette province me fait penser à un volcan endormi mais qui couve de plus en plus.

RD Congo- Banco sur les Bas-Congo

 

 

Le cas des émeutes qui se sont déroulées dernièrement à Inkisi, où des Asiatiques ont été rudoyés, n’est que la pointe de l’iceberg.

RDC: «Vuvamu», la secte noire qui s'attaque aux Asiatiques- fr.news.yahoo.com

 

Certains Bakongo désapprouvent l’arrivée des étrangers sur leurs plates bandes. Dans ma jeunesse, les conflits fonciers furent les plus meurtriers au Bas-Congo. Les Belges durent intervenir à maintes reprises pour séparer les belligérants ensanglantés de deux villages voisins en conflit et ce n’était jamais facile.

 

Les Congolais des Cataractes sont réputés polis, sages et pacifistes, mais ils deviennent violents quand ils sont exploités et qu’ils en ont ras-le bol. Dans ce cas-là, ils sont prêts à entonner l’hymne de leurs ancêtres au temps colonial. Je l’entendais souvent jouer à la radio :

« Kala kikadi nye ngangu ko, nga Bangala bandidi eh !

Ka la ngangu eh ! Eh, eh, eh ! Kuenda kwamw ikuenda… Kala ngangu eh !

 

Il est grand temps qu’on accorde la chance aux enfants du pays de s’occuper eux-mêmes du développement de leurs province et régions.

RD Congo -Diaspora et développement rural

 

KASSAV - NEW VIDEO - DOUBOUT PIKAN - YouTube

 

 

                                            L’homme propose ; le Malin s’interpose ; Dieu dispose

 

Commenter cet article