RD Congo - coupé zizi

Publié le par Vieuxvan

RD Congo : Coupé zizi

      YouTube - Indépendance cha cha

 

Les horreurs  subies par les populations du Nord-Kivu dépassent tout entendement. Malgré tout ce qui s’est dit ou écrit sur les massacres et viols d’innocentes victimes, on a l’impression de se retrouver dans un cul-de-sac.

 

Je me suis déjà prononcé sur ce qui a pu arriver à certaines occasions lors des avancées des troupes libératrices venues du Rwanda 1997.

RD Congo génocide: nous voulons la vérité (15

 

 Sans rien enlever à la responsabilité de ceux qui ont commandité ces horreurs, j’aimerais souligner qu’on ne savait plus qui faisait quoi dans ce panier à crabes où soldats, milices et aventuriers de tous bords ont profité de la situation pour servir leurs bas instincts dans une région où la population apeurée courait à qui mieux mieux pour échapper à l’enfer qui lui tombait sur la tête.

 

Les autorités militaires ne sont toujours pas au courant de tout ce qui se passe sur le terrain. Ceci étant, des chefs de patrouille peuvent bien agir en toute impunité, loin des regards, pour commettre des exactions de tous genres. Le lieutenant  colonel Mayele est un de ceux-là.

Goma : un lieutenant colonel Mai Mai poursuivi pour viols massifs en territoire de Walikale

 

Je viens également de lire l’entrevue accordée par Mme de Leila Zerougui, représentante spéciale adjoint du Secrétaire général de l'Onu en RDC  à    de Radio-Okapi à ce sujet.

Leïla Zerougui s’exprime sur l’arrestation du lieutenant colonel Mayele

 

Ce n’est pas la faute à ses supérieurs hiérarchiques si le colonel incriminé est un prédateur sexuel. Si un psychologue l’avait examiné lors de son intégration de l’armée, il s’en serait peut-être rendu compte. Mais ce genre d’examen médical lors du recrutement existe-t-il en RDC ? Si non, il faudra l’instaurer.

 

Devant l’ampleur du drame, et puisqu’il faut parer au plus pressé, que faut-il faire ?

Lorsque nous avons proposé des solutions pour diminuer les ardeurs de M. Woods alias « 10 d’un coup », nous avions proposé une solution ; vous la rappelez-vous ? La mise sous camisole du membre affecté.

 

J’ai connu un jeune lieutenant qui se prenait pour Dom Juan. Il avait fait, paraît-il, un pari avec ses amis, à l’effet qu’il allait pouvoir séduire la Première dame de l’époque. Sa témérité lui a coûté ce qu’il avait de plus cher. Il n’est pas prêt de recommencer. À l’avènement de feu le M’Zee Laurent Désiré Kabila, des voleurs professionnels ont appris la leçon. Pour les prédateurs inconvertibles, il n’existe qu’une alternative. Il faut agir car, à moins qu’on le condamne à la pendaison, le lieutenant-colonel Mayele va récidiver sur les plus faibles que lui en prison. Des gens comme lui sont habités par des forces occultes, des anges déchus méchants, des esprits diaboliques qui leur confèrent une force extra-naturelle contre laquelle nous ne pouvons rien.

 

Il faut donc suivre la seule solution capable d’inhiber leurs démons cachés, celle qu nous lisons dans Requiem pour Tontons Macoutes ( lire SAS de Gérard De Villiers)  Coupé zizi ! Zenga yau ! (Matthieu 8 : 8-9)

 

À demain!

YouTube - ‪Gerev 5/5 :Kintweni (Konono /

Commenter cet article