RD Congo - Elections - Un tueur si proche

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Dimanche 11 décembre 2011

 

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube 

 

L’événement du jour

 

Des dizaines de milliers de Russes dans la rue contre Poutine

 

L’article du jour

 

RD Congo – Elections - Un tueur si proche

 

La RDC n’est pas encore sortie du bois malgré la proclamation des résultats de l’élection présidentielle qui a couronné Joseph Kabila, nouveau président, succédant à lui-même. Et pour cause ! La tension perdure parce qu’Etienne Tshisekedi fait durer le suspense.

Alors que sous la supervision de l’Onu il avait accepté de respecter les résultats des urnes : Tshisekedi s’autoproclame !

 

De l’avis de beaucoup d’observateurs, c’est Tshisekedi lui-même qui a ouvert la porte de la présidence à son vis-à-vis en refusant la proposition des autres candidats qui s’apprêtaient à présenter un candidat unique de l’opposition. Evariste Boshab de le Majorité présidentielle vient de le lui rappeler.

Kabila a gagné pour avoir uni ; Tshisekedi a perdu pour avoir divisé ! Evariste Boshab repond a Etienne Tshisekedi : « Pas de main tendue a l’opposition perdante au mepris de la constitution »

 

La hache de guerre est loin d’être enterrée. Le bras de fer risque, en effet, de se poursuivre au Sénat et au Parlment dans les cinq années à venir. L’ancien président de la Chambre des représentants rejette toute idée de représentation de l’UDPS au sein du prochain gouvernement.

Evariste Boshab repond a Etienne Tshisekedi : « Pas de main tendue a l’opposition perdante au mepris de la constitution »

 

Les recours de l’opposition en Cour suprême de justice risquent d’être une épée dans l’eau puisque la Majorité présidentielle et les observateurs de la communauté internationale estiment que la CENI a bien accompli sa mission conformément à la Constitution. Pendant ce temps, même si le pays ne s’est pas embrasé, les actes de violence isolés ont quand même été dénombrés ici et là :

Kinshasa : 6 morts, dont deux femmes, dans des tensions post-électorales

 

Pour leur part, les journaux et magazines étrangers suivent la situation de très près, s’attendant à chaque instant des affrontements généralisés qui plongeraient tout le pays dans le chaos.

 

Jeune Afrique, qui est en froid avec les autorités de Kinshasa, rapporte les propos d’Etienne Tshisekedi qui exclurait toute idée d’aller en appel auprès de la Cour suprême qu’il considère être un bras de Joseph Kabila :

RDC : Tshisekedi se déclare "président élu", violences à Kinshasa- Calme précaire à Kinshasa

 

RFI, qui a envoyé ses reporters à Kinshasa, a constaté que la ville ressemblait à une ville morte pendant que des accrochages avaient lieu en quelques coins :

RDC: Kabila déclaré élu, Tshisekedi se proclame président

 

Le Monde.fr. craint de nouvelles violences et invite les organisations internationales à recourir à la médiation pour réconcilier les deux parties dont la haine a atteint un point de non-retour. RDC : Kabila déclaré élu, l’opposant Tshisekedi se dit président

 

Pour AfriqueEchos. CH., l’opposition s’est couverte de ridicule aux yeux du monde, elle qui n’a pas pu se trouver un candidat commun et essaie de se disculper à posteriori en prétextant vouloir aller en appel :

RDC/Élections : Kabila vainqueur d’une opposition inconséquente

 

Selon Afrik.Com., la RDC est devenue un pays désormais dans la tourmente et la psychose du lendemain : RDC : Kabila élu président d’un pays dans la tourmente

 

C’est exactement le même constat que j’ai fait dans mon article d’hier. La tension, loin de s’estomper, est omniprésente. Les positions des uns et des autres sont si divergentes et radicales qu’il y a lieu de se demander ce qu’il adviendra de notre beau pays. Je vois très mal la prochaine législature fonctionnant dans un climat aussi vicié. A défaut de débordements de foules, les empoignades physiques risquent de se transporter dans les deux Chambres, d’une part, et les injures sur facebook entre sympathisants opposés risquent de virer davantage au vinaigre, d’autre part.

 

Il ne faut pas se le cacher, nous risquons de provoquer la division de notre pays. Arrêtons de prendre tous nos compatriotes des provinces limitrophes pour des étrangers. Imaginez un referendum revendiqué par l’est du pays qui, s’estimant victime d’intolérance, voudrait se séparer et qui gagnerait son pari puisque les dernières élections viennent de prouver que les provinces orientales et swahilophones, favorables à Joseph Kabila, sont plus habitées que celles de l’ouest ? Voilà qui provoquerait la balkanisation du pays. Ce serait, à coup sûr, jouer le jeu de l’ennemi, tapi dans l’ombre, tirant les ficelles et esquissant un sourire sardonique, qui veut nous diviser pour nous arracher une grande partie de notre territoire national.

 

Il faudra impérativement trouver une solution au problème. Une grande réconciliation s’impose à mon avis. Quelqu’un doit prendre l’initiative de faire appel aux présidents de pays africains non impliqués dans le conflit et les soupçons pour qu’ils réunissent et invitent les deux parties, à savoir la majorité présidentielle et l’opposition officielle à mettre fin à leurs hostilités pour le bien des populations qui leur ont fait confiance en allant, le 28 novembre, massivement aux urnes dans le calme et la discipline.

 

Vous connaissez ma position. Je l’ai exprimée bien des fois. Nous devons garder jalousement notre pays dans sa forme actuelle et décourager à jamais ceux qui viennent y faires des incursions et razzias, pillant nos richesses, violant nos femmes et assassinant nos jeunes et vieillards. Les actions sporadiques des FARDC et la protection de la Monusco sont inefficaces. Il nous faut barricader à jamais nos frontières et constituer une armée redoutable, moderne et lourdement équipée.

 

Chers compatriotes, arrêtons de prendre certains de nos compatriotes des provinces limitrophes pour des étrangers. Nous sommes entourés de 11 pays voisins ! Où est le mal ? La France n’est elle pas voisine de la Belgique, de l’Espagne, de l’Italie de l’Allemagne, du Luxembourg et de la Suisse ? Ouvrons plutôt l’œil - le bon - pour savoir s’il n’y a pas quelque(s) taupe(s) ou agitateurs professionnels en train de manipuler nos dirigeants ! Je n’ai jamais vu autant de pays et d’organismes (ONU, OUA, UE, USA, France, Belgique, Afrique du Sud, Human Rights, CPI, etc.) fourrer autant leur nez dans les élections nationales d’un pays souverain.

 

Je ne cible personne en particulier, mais tout est possible dans la vie.  Les mauvais coups peuvent venir de concitoyens ou de partenaires extérieurs au-dessus de tout soupçon. Je ne sais si vous avez déjà vu une série documentaire qui s’intitule « Un tueur si proche »

 

Et n’oublions pas le fameux dicton « Divide ut impera ! »

 

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

 

Lorsque les haines ont éclaté, toutes les réconciliations sont fausses

                                                                           Denis Diderot

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

 

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article