RD Congo - Elections - Wanted

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Dimanche 4 décembre  2011

 

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube 

 

L’événement du jour

 

Un chirurgien esthétique désintéressé injectait du ciment dans les fesses de ses patientes

 

L’article du jour

 

RD Congo- Elections- Wanted

 

 

Les chiffres publiés couvrent 21 265 bureaux de vote sur environ 64 000, soit un taux de compilation de 33,30%.Lire l'article

 

A croire les nombreux commentaires qui circulent sur facebook, les Rwandais seraient le peuple à exterminer de la face de la terre. La haine vouée à ceux-ci provient du fait que, selon ceux qui les pourfendent, ils ont investi notre pays, la RDC, volé nos richesses, violé nos femmes, tué nos hommes et femmes. Qui plus est, selon les mêmes accusateurs, Paul Kagamé nous a imposé Joseph Kabila Kabange.

 

Si vraiment JKK est ce que l’on prétend, pourquoi les Congolais continuent-ils à lui témoigner leur confiance ? Les premiers résultats des dernières élections prouvent qu’il est en tête du scrutin.

Les chiffres publiés couvrent 21 265 bureaux de vote sur environ 64 000, soit un taux de compilation de 33,30%.- Lire l'article

 

Déjà, ses ennemis, suspicieux comme toujours, crient au complot entre le gouvernement, la CENI et la communauté internationale.

 

Si complot il y a, comment faire pour le déjouer ? Ce n’est pas en proférant des injures et des menaces qu’on va remédier à cette situation d’autant plus que, contrairement aux messages véhiculés, à part la crise humanitaire qu’a connue l’est de la république, il règne un calme relatif sur toute l’étendue de notre territoire national.

 

Au Kivu, il doit y avoir des centaines de milliers de citoyens originaires du Rwanda. Et pourtant, personne ne cherche à les chasser de là ; ils vaquent à leurs occupations quotidiennes. A Kinshasa, il doit aussi y avoir des cadres venus de là qui vivent en bon voisinage avec les Kinois. A l’étranger, nous croisons souvent des Rwandais qui vivent paisiblement. Nous les tolérons parce qu’ils n’ont pas de comptes à nous rendre.

 

L’ennemi des Congolais, ce ne sont pas les Rwandais, Nos ennemis sont ceux qui ont ordonné l’occupation et le pillage de notre pays. Ce sont ces dirigeants là que nous devons détester et pourchasser et non les pauvres innocents qui n’ont rien à voir avec ce qui s’est passé chez-nous.

 

Le Rwanda est un petit pays. Il est très facile de débusquer ceux qui nous ont causé du tort. Qui plus est, ces gens là ne se terrent pas chez eux. Ils voyagent lors de missions officielles, de voyages d’affaires, de vacances et autres. Ils sont des cibles faciles pour qui veut les pourchasser, bien que je ne le conseille pas. La vengeance est l’arme des faibles d’esprit.

 

La guerre que nous menons doit être plus propre. Nous devons prouver aux responsables de nos malheurs que nous avons acquis la maturité politique et que nous sommes déterminés à nous prendre en mains en bâtissant un nouveau pays qui fera leur envie.

 

Or, à lire les articles et commentaires diffusés sur facebook, ce ne sont même pas les Rwandais que nous détestons mais nos propres frères congolais dès l’instant où ils ne pensent pas comme nous. Pourtant, nous prétendons être devenus libres dans un pays démocratique.

 

Divide ut impera. Ce dicton est en train de s’appliquer au peuple congolais. Nous avons chacun le droit d’avoir notre opinion mais, de grâce, arrêtons de nous haïr car, ce faisant, nous jouons le jeu de l’ennemi, de ceux qui veulent nous diviser pour nous affaiblir et nous voler une partie de notre territoire. Si, après la proclamation définitive des résultats des élections de 2011, la RDC donnait une implosion, les forces du mal extérieures profiteront de ce chaos pour franchir nos frontières et s’implanter.

 

Nous devrions plutôt nous unir. Les élections que nous venons de vivre se sont déroulées dans un calme relatif. Les 32 millions et plus de Congolais qui ont voté l’ont fait sans contrainte et connaissant bien l’histoire de notre pays. Cela veut dire qu’ils ont tourné la page sur le passé.

 

Faisons comme eux. Exigeons plutôt que le gouvernement qui sera élu dote notre pays d’une armée hautement entraînée et lourdement équipée. Ainsi, nous ferons peur à nos voisins qui ne s’aventureront plus jamais à venir piller nos richesses naturelles et molester nos populations. Nous découragerons par la même occasion les vautours occidentaux qui pratiquent chez-nous la politique de la terre brûlée.

Souvenez-vous ! Dans l’un de mes articles, je vous ai rappelé qui étaient derrière la

crise électorale ivoirienne, le Printemps arabe, la chute de Mouammar Kadhafi et autres.

 

Regardez les Chinois ! Ils nous ont aidés depuis l’époque de Mobutu Sese Seko. Ils ont bâti le domaine présidentiel de la Nsele, le Palais du peuple, le pont Maréchal Mobutu et le Stade des martyrs. Aujourd’hui, nous leur devons les 5 chantiers et ils sont prêts en nous en donner davantage. Et pourtant, ils se la bouclent et n’interviennent pas dans le débat actuel relatif au futur président de la RDC. Pourquoi ? Connaissez-vous le dicton des tonneaux vides ?

 

Insistons pour que le président élu, Joseph Kabila ou Etienne Tshisekedi ou Vital Kamhere, peu importe qui il sera, puisse garantir qu’il va relancer l’économie du pays en modernisant celui-ci et en implantant des usines et entreprises dans les villes et campagnes afin de favoriser la création d’emplois et de meilleures conditions de vie.

RD Congo - Sur la bonne voie 

 

Voilà le débat que nous devrions tenir tous les jours en proposant des solutions au besoin. Ne nous laissons pas distraire par ceux qui veulent nous diviser.

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

 

Autrefois on cherchait des armées pour les mener combattre dans un pays

A présent, on cherche des pays pour y mener combattre des armées :

                                                                                                                 Montesquieu

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

Congo - Mbilia Bel - Naza

 

Commenter cet article