RD Congo -Human Rights sert-elle Dieu ou Satan?

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Vendredi 16 septembre 2011

 

           KASSAV - NEW VIDEO - DOUBOUT PIKAN

 

L’événement du jour   

Le FBI enquête sur les photos de Scarlett Johansson nue

 

L’article du jour

 

RD Congo – Human Rights sert-elle Dieu ou Satan?

 

C’est depuis longtemps qu’on en parle. Des trusts et grandes compagnies internationales se cachent derrière les personnes morales et physiques qui pillent nos richesses naturelles et ils y mettent le gros paquet. L’article ci-dessous de Mwana Mboka tend à le prouver.

```````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

Mwana Mboka

 

Qui ne dit mot consent. Aucune voix officielle n’a démenti ces allégations, ni nos autorités politiques ni les compagnies accusées de faire partie de cette mafia internationale. Qui ne dit mot consent. L’impression que donne ce silence coupable de la part des institutions incriminées, c’est qu’elles savent que personne ne leur demandera de rendre des comptes.

 

A quoi servent alors l’ONU, l’OUA et d’autres organisations mondiales censées jouer le rôle de garde-fous du monde ?

 

Cette course effrénée aux matières précieuses cause, hélas, des dommages collatéraux dont le massacre d’innocents, le vol des biens d’autrui ainsi que et viols de femmes et filles mineures. Human Rights est la seule organisation internationale qui dénonce ces méfaits mais elle n’a pas le dernier mot.

 

Par ailleurs, Human Rights devrait elle-même se regarder dans un miroir. Et pour cause !

 

Quand l’homme ferme des yeux sur des crimes d’une aussi grande gravite, Dieu s’en occupe. Des lors, il ne faut pas s’étonner des cataclysmes qui s’acharnent sur le monde et particulièrement sur le continent américain et les Caraïbes. Qui tue par l’épée périt par l’épée ( Matthieu 26 : 52)

 

Qui plus est, le monde actuel se fiche désormais de la Parole de Dieu.

Romains 1 : 18-32

 

 

En effet, l’homme actuel a remplacé les commandements de Dieu par la Charte des droits et libertés, permettant ainsi à tout individu de n’en faire qu’à sa tête. Or, les lois sont indispensables. Si l’on supprimait de Code de la route, Dieu sait combien d’accidents se produiraient à travers le monde à chaque minute !

 

Mais, que fait-on des lois divines ? Les sommités mondiales se sont-elles jamais posé la question autrement que par les logiques scientifique et humaine de savoir quelle est la source des fléaux et catastrophes qui endeuillent actuellement la planète ?

 

Ce qu’un homme sème, il le récolte. Des cartels et lobbies internationaux sont à la base des massacres d’innocents à l’est de la RDC ? Ils sont également coupables de conflits, guerres et autres crises humanitaires qui ensanglantent l’humanité. Dès lors, faut-il se surprendre que le sang des victimes crie vengeance ( Genèse 4 : 10) ? Les cataclysmes actuels constituent cette vengeance (Exode : 12 : 29)

 

La chrétienté est répandue dans tous les continents du monde. Les chefs d’Etat et les dirigeants de tous bords se disent chrétiens pratiquants. Mais le sont-ils réellement ? Non. Plutôt que de multiplier des sommets pour sauver la planète, ils  devraient plutôt s’interroger sur Dieu et sa disposition par rapport à l’état d’esprit qui règne actuellement dans le monde. De ce point de vue, Human Rights devrait se retrouver au banc des accusés.

 

En effet, plutôt que de chercher des solutions désormais impossibles à l’homme, Human Rights devrait revoir ses propres concepts de liberté qui très souvent heurtent la sagesse et les lois divines (Romains 1 : 22 - 32)  Pour Dieu, la liberté absolue d’un homme n’existe pas. (Galates 5 : 17-21) Nous avons un choix à faire entre Dieu et Satan.  Ceux qui choisissent ce dernier n’ont qu’eux-mêmes à condamner.

 

A vrai dire, le jour du châtiment pour l’humanité n’est pas encore arrivé (2 Pierre 2-3) Nous en sommes encore aux premiers signes (Matthieu 24) Quand Dieu nous retire sa protection, le diable se frotte les mains et nous envoie toutes ces calamités pour surprendre des âmes. Combien de victimes font les épidémies, les maladies incurables, les accidents d’autos, de bateaux, de trains, d’avions, attentats àn la bombe et autres ? Et le bilan des inondations, ouragans, tempêtes tropicales, volcans, tsunami, quel est-il ?

 

A lire l’article publié par Mwana Mboka, ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui sont les plus cites. Ils se sont donc enrichis de plusieurs milliards de dollars au détriment de la RDC.  Que se passe-t-il aujourd’hui ? Ils sont endettés de 144,000 milliards ! Wow ! L’arroseur arrosé ! La crise économique mondiale n’en est qu’à ses balbutiements. Espérons qu’elle ne se soldera pas par une crise humanitaire mondiale dix millions de fois pire que celle que vit l’est de la RDC .

 

Quand l’homme se sera réconcilié avec son Créateur et que les méchants arrêteront de provoquer des guerres et crises humanitaires pour asseoir leur hégémonie, alors seulement - si Dieu le veut - il y aura un semblant d’accalmie mais nous n’en aurons plus jamais fini avec le processus irréversible de fin des temps qui est déjà enclenché (2 Pierre 3 : 8)

 

En attendant, vous, qui prétendez défendre la cause des faibles en RDC et ailleurs sur la planète, alors que vous leur envoyez des hordes sauvages pour les piller, les violer et les égorger, n’oubliez pas le principe du retour de l’ascenseur !

 

Et, surtout, sachez que Dieu condamne toute iniquité et que sa Parole est immuable ! Satan le sait et il en profite

 

A ce propos, je vous laisse lire cette réflexion :

Qui contrôle le temps ?

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

 

L’homme préfère observer le code de la route

Plutôt que les commandements de Dieu

C’est cela qui le coulera

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article