RD Congo - L'Afrique maudite

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Jeudi 2 juin 2011

 

 

L’événement du jour

 

Avec ce qui s’est passé dernièrement en Côte d’Ivoire , les Français risquent de connaître des jours sombres de la part des partisans de Laurent Gbagbo.

Français enlevés en Côte d'Ivoire : deux corps retrouvés

 

L’article du jour

 

RD Congo – L’Afrique est maudite

 

Dernièrement, j’ai lu un article intéressant qui présente un ouvrage d’un écrivain malien célèbre qui pose la question de savoir si l’Afrique est maudite.

 

L’Afrique noire est-elle maudite ? (*)

 

En ce qui me concerne, il n’y a nul doute à ce sujet. En tout cas, si je pouvais rencontrer le Bon Dieu, je lui demanderais de me révéler le secret qui entoure

le sort réservé aux Africains sub-sahariens lors de la chute de la fameuse Tour de Babel et des conséquences qu’elle a entrainées.

 

J’ai écrit de nombreux articles sur la sorcellerie africaine. Je persiste et signe. Le mal africain y trouve son explication. La première question qu’il faut se poser, c’est celle de savoir pourquoi des centaines de siècles avant notre ère les Egyptiens, les Romains, les Grecs, les Chinois et autres ont construit des temples et édifices célèbres alors que, en Afrique, les populations vivent encore dans des taudis et des maisons en paille ?

 

Il y a dix jours, j’ai regardé sur TV5 des habitants du Zimbabwe qui n’ont pas d’électricité et branchent leur récepteur TV sur une pile à batterie. Ils ne suivent que des émissions particulières tels les matchs de football. La plupart du temps, la TV est fermée pour économiser la batterie. C’est vraiment impensable en plein 21ème siècle ! Et ils ne sont pas les seuls. Dans la plupart des pays africains, il existe bien des coins où les gens n’ont même pas la télé.

RD Congo: quand l'Afrique s'éveillera (19/11/2010 )

 

Nous avons souvent écouté des récits de personnes encore en vie qui ne se gênent pas de dire qu’ils ont un pouvoir satanique leur permettant de jeter le mauvais sort à autrui. J’ai même vu un gars qui était invité à une émission dire à l’animateur qui l’interviewait que s’il le voulait, il pouvait le faire mourir du jour au lendemain. C’était sur Youtube. Et que dire des déclarations d’un chef des Simba qui nous expliquait comment ses hommes pouvaient se rendre invincibles au point de défier les balles de fusil ?

RD Congo - La guerre des esprits

 

Nous avons appris que les Romains, les Grecs, les Mayas, les Egyptiens et les païens invoquaient des divinités dont la plupart sont des astres. Nous le savons parce qu’il y a eu des écrits relativement à leur histoire. Or, la Bible nous dit expressément que l’Eternel Dieu désapprouve sévèrement le culte dédié à ces dieux.

 

Pour tout chrétien, Jésus est la seule porte qui mène au paradis. Par conséquent, que ce soient les Hindous, les Chinois, les musulmans et autres croyants, ils invoquent tous un faux dieu. Mais ces religions-là, elles, pensent que ce sont elles qui détiennent la vérité. Un vrai casse-tête ! C’est dur à croire, mais c’est ainsi. Dès lors, en ce qui a trait à nos ancêtres, lesquels n’avaient pas de dieux communs, chacun se fiant au jugement de ses propres aïeux, combien pouvait-on dénombrer de dieux ?

 

Nos ancêtres pratiquaient la sorcellerie et la magie noire. Dans tous les pays, dans toutes les régions, chez toutes les tribus, dans tous les clans, dans toutes les familles, il y a toujours eu des protecteurs. Ces hommes et femmes-là bénissaient, maudissaient, guérissaient et tuaient à volonté. C’était avant l’avènement du christianisme qui remonte à sept siècles à peine. Avant cet événement, qui nos ancêtres invoquaient-ils ?

 

En Afrique, la culture, la tradition, la chefferie, tout cela est inter-relié. Les statues, ornements, vestiges des ancêtres et autres rites et cérémonies sont ancrés dans les mœurs et font partie du patrimoine culturel, je dirais même plus de l’identité propre à chaque peuple, clan ou famille et ce, depuis des millénaires. Mettez-vous à la place d’un chef d’Etat qui accède au pouvoir et qui doit diriger tous ces chefs nantis de pouvoirs ancestraux de toutes sortes. Pour s’assurer qu’ils n’auront pas de mauvaise surprise, certains d’entre eux n’ont d’autre choix que de se doter de pouvoirs pour être au-dessus de tous et couvrir ainsi leurs arrières.

Les chefs d'État africains et la franc-maçonnerie

 

Le problème avec ces gens-là, c’est que, même s’ils acceptaient de se convertir au christianisme, ils ne pourront pas se sentir en sécurité. Tout d’abord ils auront à se départir de leurs fétiches et magie ; ensuite ils devront renoncer à certains actes qu’ils posent, lesquels sont des péchés, dont les détournements de fonds publics, l’élimination d’adversaires politiques et tant d’autres méfaits.

Les maîtres du monde

 

J’ai déjà parlé de ce qui se passe dans notre propre pays, la RDC. Nous savons pertinemment que, sous la Deuxième république, les fétiches et la magie proliféraient. Les choses ont-elles changé de nos jours ? Peut-être, mais ce n’est pas une sinécure en raison de toutes les raisons que nous venons de donner.

Satan, sors du Congo!Satan, sors du Congo

 

En guise de conclusion, je dirais que, même si la RDC est en train de renoncer à ses traditions et pratiques du passé, qu’en est-il des autres pays et populations d’Afrique ? Connaissons-nous le pourcentage des Africains qui se disent chrétiens pratiquants et fidèles ?

 

J’ai entendu et lu plein d’histoires sur l’héritage des riches qui sont passés dans l’au-delà. La plupart du temps, leur fortune, acquise à coups de sacrifices humains, s’étiolent après eux, parce qu’elle n’est qu’éphémère. Et qu’en est-il si nous élargissons ce phénomène à toute l’Afrique ? Tant que le continent restera dominé par le diable dont les bienfaits ne sont que mirage et disparaissent en un tour de magie, nous continuerons à tourner en rond sans jamais voir le bout du tunnel.

 

C’est une vraie gageure !

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Il est plus facile de dégringoler du sommet d’une colline

Que d’en remonter la pente

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Rose Laurens - AFRICA-

 

Commenter cet article