RD Congo - L'arnaqueuse

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Jeudi 9 juin 2011

 

L’événement du jour

 

Alors qu’elle a tiré sur un itinérant qui brandissait un petit couteau de poche, les policiers de Montréal ont atteint mortellement un innocent passant.

Ses collègues lui rendent hommage

 

L’article du jour

 

 

RD Congo – L’arnaqueuse

 

Roman Petrovic est un homme d’affaires de Toronto, originaire de la Roumanie. Il a un magasin ou il vend des appareils électroménagers. Son commerce est prospère. Un jour, il reçoit sur son e-mail un message spécial d’une certaine Amina Sagara d’Abidjan qui veut lui parler. Il demande pourquoi. Ils clavardent tous deux. Elle lui répond qu’elle a vu sa photo sur son profil et qu’elle le trouve à son gout. Il lui répond qu’il est divorcé mais qu’il n’a aucune envie de se lancer dans une aventure amoureuse et, qui plus est, à distance.

 

-L’amour a distance, c’est super, lui fait-elle. On se rencontrera de

 temps en temps à Lagos, à Bangui, où tu voudras.

 

- Es-tu libre ?

- Bien sûr ! Je suis veuve. J’ai perdu mon mari il y a deux ans. Pas d’enfant.

- Bon. Pourquoi n’es-tu pas allée sur Skyrock ?

- Quoi ? Crois-tu que je ne suis une pute ?

- Je n’ai pas dit ça !

- Tu es méchant !

 

Là-dessus, elle se met à pleurer. Les mots s’égrènent… » Tu m’as blessée »… Tu es méchant…Tu n’es pas galant.. Pas gentil… Pas courtois…etc.…

Devant ce fleuve de larmes virtuelles, le pauvre, qui a un cœur sensible, décide de couper la communication et demande qu’elle le rappelle le lendemain. Il profite de ce répit pour demander conseil à un voisin et ami Africain, Mamadou Bah qui répare des ordinateurs. Il vient lui aussi de Côte d’Ivoire.  Ce dernier le met en garde.

       - Fais gaffe ! Il peut s’agir d’une arnaque.

Le lendemain, Sagara est en ligne. Petrovic essaie de s’en débarrasser de manière galante mais elle insiste et lui promet monts et merveilles. Finalement, il se laisse séduire. Les jours qui suivants, il est aux anges. Elle se montre très affectueuse et très coquine. De quoi faire bander le pape en personne.

 

Un mois plus tard, elle est toute énervée. Elle a perdu sa mère. Elle a besoin d’argent pour l’enterrer. Obnubilé par l’amour qu’il a pour elle, il lui envoie un chèque de 400 euros par MoneyGram à une adresse qu’elle lui a donnée à Abidjan. Elle lui envoie plein de bisous à distance en guise de remerciements.

 

Deux autres mois plus tard, Amina lui fait savoir que son oncle est malade et qu’elle a besoin de 500 euros pour les frais d’hospitalisation. Petrovic s’exécute. Un jour, Amadou, son voisin africain, qui est venu l’aider à réparer un problème avec son ordinateur, tombe par curiosité et indiscrétion sur ses messages. Il lui rappelle sa mise en garde :

YouTube - Sam Mangwana - Waka Waka

 

Mais Petrovic est si entiché qu’il ne veut rien savoir. Les mois passent. Les demandes d’Amina Sagara s’intensifient. Petrovic n’en a cure. Son voisin et ami Amadou le plaint. Petrovic a déjà dépensé plus de 3000 euros. Amadou téléphone discrètement à un de ses amis qui habite un quartier adjacent à celui de la fille. Il apprend qu’elle mène la vie belle avec un jeune vagabond qu’elle entretient et qui lui soutire tout son argent. Amadou a envie de faire un rapport de ses informations à Petrovic, mais il y renonce, sachant d’avance que ce dernier ne l’écoutera pas.

 

Six autres mois plus tard, Amadou, qui s’en va en affaires à Abidjan, convainc Petrovic de voyager avec lui . Ce dernier confie son magasin à l’un de ses cousins et profite de spéciaux de saison pour s’acheter un billet d’avion aller-retour Toronto-Abidjan. Comme il a l’adresse d’Amina Sagara, il veut lui faire une surprise.

 

Les deux amis arrivent à Abidjan et, grâce à la complicité du cousin d’Amadou, ils   se pointent à l’adresse que Sagara leur a donnée. Elle est inconnue. Ils s’éloignent. bredouilles. Mais, Doukouré, le cousin d’Amadou, possède un cybercafé et il a des relations dans le pays. A force de recherches, ils parviennent à identifier le cybercafé d’ou les messages d’Amina partent. Ils s’y rendent et confondent le propriétaire qui finit par leur donner des détails sur Amina et son petit copain Koné, deux arnaqueurs réputés qui opèrent à partir de son magasin. Les trois visiteurs décident d’aller trouver la police.

 

On finit par repérer Amina. Elle habite avec les parents de Koné et elle est enceinte de neuf mois. Quant à Koné, il habite ailleurs, chez un ami. Accompagnés d’Amina, nos trois amis et la police arrivent chez le prétendu copain. En réalité, il s’agit de Fatou, une fille de 19 ans ; elle est aussi enceinte de Koné. La grossesse est de 4 mois. Il s’ensuit une bousculade entre Amina, Koné et Fatou, vite neutralisés par la police. Celle-ci est heureuse d’avoir mis le grappin sur ces escrocs du mail.

Sam Mangwana - Suzanna Coulibaly.mp4

 

Lorsqu’ils arrivent au commissariat central d’Abidjan, un gros dossier les attend. Cela fait longtemps qu’on recherche ces escrocs.

 

Amina éclate en sanglots en apprenant qu’ils vont aller en prison.

 

- Pitié ! Gémit-elle. Je vais bientôt accoucher

-Vous irez accoucher en prison, ricane commissaire.

 

Petrovic est ébranlé. Mais, son ami Amadou le rassure :

 

- Mieux vaut tard que jamais. Je t’avais prévenu, n’est-ce pas ?

 

Laissant les deux amants escrocs aux mains de la police, laquelle a enregistré la plainte de Petrovic, nos deux Torontois reprennent l’avion deux jours plus tard.

Megamix- Sam Mangwana

 

Petrovic reprend ses activités commerciales et jure de ne plus jamais se faire prendre par une quelconque arnaqueuse sur Internet. Ce ne sont toutefois toutes qui sont des escrocs. Les belles filles honnêtes existent. C’est une question de chance.

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

 

La pensée du jour

Pour quiconque n’a jamais voyagé

Le monde s’arrête à l’horizon

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Rose Laurens - AFRICA-

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article