RD Congo La Constitution en question

Publié le par Vieuxvan

      Vieuxvan.overblog.com

 

 Vendredi 14 janvier 2011

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

*****************************

L’événement du jour

À l’approche de la Soirée des Grammy’s, l’excentrique Lady Gaga affiche de plus en plus ses couleurs et sa suprématie. Cette fille-là est une véritable bombe et elle a vraiment du chien. Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, elle ne peut nous laisser indifférents. C’est son heure de gloire !

Lady Gaga : lady Gragrammy

 

Une autre dame est en train de s’imposer. Il s’agit de dame la nature qui est en train de nous imposer ses caprices et humeurs changeantes. Qu.elle tousse, rote, pssr ou éternue et ne voilà-t-il pas que l‘être humain sait dans son froc ! Orages, cyclones, ouragans, inondations, tremblements de terre provoquent des sauve-qui-peut. Nos maisons s’inondent ; nous cherchons refuge ailleurs. Comme s’il en pleuvait ! La planète se noie littéralement !

La Nouvelle-Calédonie menacée par une tempête tropicale

              Graves inondations au Brésil | Amérique latine

              Inondations «sans précédent» en Australie | Asie & Océanie

=================================================================

L’article du jour

 

RD Congo – La Constitution en question

 

À la veille des élections présidentielles en République Démocratique du Congo, les esprits s’échauffent. Il y a de quoi. Plusieurs candidats sont en lice pour occuper le fauteuil présidentiel d’une part et les opposants au président Kabila  ne veulent pas qu’il s’installe à vie à la tête du pays d’autre part. L’expérience les a rendus sages !

 

 Logiquement, il n’y a pas de raison qu’on modifie la Constitution de 2006 qui a été inspirée, rédigée, votée, approuvée et promulguée en bonne et due forme.

RD du Congo - * RD Congo. J.… - ° RD Congo.… - LA ...

 

Dernièrement, j’ai lu un article qui faisait état de la prise de position de la jeunesse congolaise au sujet de ce projet d’une nouvelle Constitution.

 

La jeunesse congolaise opte pour une révision constitutionnelle porteuse de paix et de stabilité

Lire la suite...

 

 

Deux questions me viennent tout de suite à l’esprit.

 

La première est celle de savoir qu’est ce qui motive un changement de constitution cinq ans juste après qu’elle ait été instituée démocratiquement par le Parlement ?

Congo RDC: L’opposition récuse la révision de la Constitution ...

 

La deuxième est pourquoi les jeunes s’intéressent à ce dossier.

 

1. Pourquoi modifier la Constitution de 2006 ?

 

Je l’ai déjà souligné dans l’un de mes articles. La Constitution doit prévoir une disposition particulière qui doit stipuler qu’elle est inchangeable, à moins d’un événement incontrôlable comme un cataclysme, par exemple.

 

Des pays connus pour leur démocratie, tels les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, la Grande- Bretagne, la Suisse, pratiquement tous les pays du monde stables,  tiennent jalousement à celle-ci et il ne leur vient jamais à l’esprit de la changer. Bien au contraire, ils s’en servent comme garde-fou et c’est ce qui fait la viabilité et la stabilité des institutions.

 

Pourquoi, en RDC, veut-on changer la Constitution au gré des humeurs des dirigeants du moment ? Oui, pourquoi ?

 

La démarche serait louable si cette Constitution avait été instituée à lors de la chute  du Parti unique de la 2ème République. Celle-ci étant révolue et la Constitution de 200 ayant été votée démocratiquement, pourquoi la remplacer ?

 

2. De quoi notre jeunesse se mêle-t-elle ?

 

Je ne trouve pas correct  cette sortie de la jeunesse congolaise qui se dit en faveur d’un changement de la constitution. Qui lui confère ce droit ? Cette question relève du Parlement et celui-ci a été élu démocratiquement par la population. Nos jeunes n’ont qu’à s’occuper de leurs affaires, à commencer par finir leurs études et acquérir de bonnes manières, car, à vrai dire, ces deux côtés-là restent fort à désirer. Nombre d’entre nos jeunes actuels vivent en contradiction avec nos valeurs. Et ce sont ces jeunes-là qui vont faire la leçon à nos vieux politiciens ? Allons donc !

 

Quoi répondre à ces deux questions ? La Constitution et la loi sont du domaine de nos élus. C’est à eux, et à eux seuls, d’en décider autrement. Si les adeptes du changement sont majoritaires, il y a lieu de procéder. On n’y peut rien. C’est le jeu de la démocratie.

 

Avez-vous vu les dégâts que le monde traverse présentement à cause des humeurs changeantes de nos conditions météorologiques ? Il faudra un jour arrêter de changer cette Constitution au gré des dirigeants en place. Ce sont ces changements qui portent préjudice à la stabilité de nos institutions.

 

La situation en Côte d’Ivoire devrait d’ailleurs inciter nos élus à faire attention aux décisions qu’ils prennent surtout en ce qui a trait à la Constitution.

 

J’ai, à ce propos, une dernière question à poser. La voici :

 

Si un jour, on élisait un nouveau président de la République et  de nouveaux élus aux deux chambres hautes, faudra-t-il se doter encore une fois d’une nouvelle Constitution ? Faudra-t-il réviser la Constitution à chaque changement de garde ?

 

La parole appartient à nos élus !

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Toutes les piqûres ne se ressemblent pas

Il y en a qui sont mortelles ; d’autres pas

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

Commenter cet article