RD Congo - Le festin des renards

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Mardi 2 août  2011

 

 

L’événement du jour

 

Sécheresse en Afrique: La distribution de l'aide aux victimes s'intensifie

 

L’article du jour

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

RD Congo- Le festin des renards

 

J’ai été très amusé par l’article ci-dessus qui décrit les va-et-vient de nos électeurs à la veille des élections présidentielles qui s’annoncent houleuses et frénétiques.

Mare à Caïmans

 

Il y a un adage de mes ancêtres qui dit : « Nsi a nsiku, nsi a dila» (Dans la vie, il faut savoir être opportuniste) Avec cette pléthore de partis politiques qui foisonnent ici et

 là, le décor est mis pour ceux qui veulent se faire un peu la malle et profiter de cette aubaine.

 

Mais, peu importe les apparences, le choix des électeurs est déjà chose faite dans un pays où l’ethnicité fait la loi. Les deux articles ci-dessous nous démontrent la véracité de ce que j’ai écrit jusqu’ici à ce sujet. Le fait d’organiser cette grande journée de reconnaissance de Simon Kimbangu va donner de nouvelles munitions au régime actuellement en place à Kinshasa.

Simon Kimbangu, mémoire restaurée

L’émule PPRD du staff R. Mbuinga en la personne de M. Khadi éblouit les communautés protestante et kimbanguiste de Nsioni au Bas-Congo

 

Dieu sait combien les chrétiens kimbanguistes sont solidaires et très engagés. Le maréchal Mobutu Sese Seko l’avait compris.  Ce n’est pas pour rien que la dépouille de Joseph Diangienda avait essuyé une pluie de pierres à son retour à Kinshasa

voilà plusieurs années déjà.

Un monument pour Simon Kimbangu recommandé au terme de la Conférence internationale de Kinshasa sur ce prophète et héros national de la RDC

 

Simon Kimbangu est déjà un prophète internationalement et unanimement reconnu.  Je suis l’un de ceux qui le considèrent comme notre plus grand héros national. Par contre, il en est qui estiment que la mémoire de ce grand homme ne devrait pas être exploitée à des fins électorales. Or, ce n’est peut être pas un hasard, en effet, que cet événement coïncide avec la veille des élections présidentielles. Encore une fois, c’est stratégique. D’ailleurs, aucune loi ne l’interdit.

Un monument pour Simon Kimbangu recommandé au terme de la Conférence internationale de Kinshasa sur ce prophète et héros national de la RDC

 

Dans un autre ordre d’idées, il ne faut surtout pas se surprendre qu’Etienne Tshisekedi ait séduit une partie de l’électorat Lushois. N’oublions pas que la province du Katanga abrite de nombreux Baluba. Ils en étaient les évolués à l’ère coloniale. D’ailleurs, leurs rapports avec Tshokwe et autres n’ont pas toujours été au beau fixe. Rappelons-nous les deux partis Conakat et Balubakat ainsi que les épurations ethniques. Bref, le bain de foule de Lubumbashi y trouve sa justification. Je ne pense pas que le vieux Tshi-Tshi aurait reçu le même engouement au Bandundu, à l’Equateur ou au Bas-Congo.

 

Par ailleurs, d’autres signes avant-coureurs nous font présager que l’élection présidentielle risque de se dérouler presque à sens unique.

Ier congrès du Msr : les congressistes renouvellent leur attachement à Joseph Kabila pour la présidentielle de 2011

 

Pendant ce temps, l’opposition est de plus en plus divisée. Vital Kamhere n’a pas dit son dernier mot et mène sa campagne tambour battant ; Oscar Kashala, un autre candidat sérieux, vient officiellement d’entrer en scène.

 

En réalité, les électeurs congolais – je parle du vulgus populus - s’en foutent comme de leur première chaussette des promesses et programmes des candidats. Ils s’expriment selon la consigne et le mot d’ordre reçus de leurs candidats charismatiques ou légendaires régionaux. Si vous voulez traduire cela en langues régionales, disons que les « Mina sema », les « Nkazi », les Ngwashi », les « Muana wetu », les « Bana Ekanga » et autres vont avoir l’occasion de confirmer leur solidarité.

 

Quand aux renards, ils sont dans toutes les régions et circonscriptions ; ils vont ici et là, d’un rassemblement à l’autre, pour arrondir leurs fins de mois. En réalité, ce ne sont que des profiteurs. Ceux qui leur font confiance doivent s’attendre à de mauvaises surprises quand viendra le jour « J »

 

Apprenez, chers organisateurs de rassemblements populaires, que l’Africain n’a pas encore atteint la maturité politique. Cela étant, rappelez-vous le dicton « tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute »

 

Nous tous avons la manie de critiquer nos leaders politiques. Mais, quand est-ce que l’Africain ordinaire acquerra la maturité politique qui lui permettra de s’exprimer avec pertinence sur les véritables enjeux de la politique ?  Ce n’est pas demain la veille !

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Pourquoi la mangouste est-elle crainte par les serpents ?

C’est que pour chaque créature Dieu en a créé une autre

Qui provoque son effroi

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Rose Laurens - AFRICA-

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article