RD Congo - Les moutons de Panurge

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Mercredi 14 septembre 2011

 

           KASSAV - NEW VIDEO - DOUBOUT PIKAN

 

L’événement du jour   

 

Le shibari, jeu érotique mortel

 

L’article du jour

 

RD Congo - Les moutons de Panurge

 

Je lis à peu près tout ce qui s’écrit sur les élections en RDC. Je n’en crois vraiment pas mes yeux : l’opposition officielle reste divisée, ce qui ne présage rien de bon pour elle. D’un coté on prône des alliances :

Le temps des alliances

 

D’un autre, on nous fait comprendre que les alliances risquent d’être compromises à cause de l’égocentrisme et de l’intransigeance de certains leaders :

Point chaud : l’opposition en déroute par la faute de l’imprévisible Tshisekedi avec ses interminables caprices

 

Et, pour compliquer davantage les choses, il y a cette pléthore de partis politiques, de candidats à la députation et même à la présidence de la République. Aux Etats-Unis, il y a les Démocrates et les Républicains ; au Canada, il y a le Parti Conservateur du Canada, le Nouveau Parti Démocratique et le Part Liberal du Canada, le Bloc Québécois et le Parti Vert. Combien y en a-t-il en RDC ? Ca ne fait pas sérieux !

Contrairement à 2006 où étaient alignés 33 concurrents, la présidentielle 2011 est briguée finalement par 12 candidats !

 

J’ai déjà expliqué pourquoi les carottes sont cuites pour les partis qui se disent d’opposition.

RD Congo - Vivement des sondages

RD Congo - Didondera

 

Un des hommes politiques que j’apprécie est Louis Kengo wa Dondo. C’est un leader dont  j’ai toujours admiré l’instruction, l’intelligence, l’expérience, l’intégrité et la rigueur.

RD Congo - Kengo a mal de la RDC

 

Je le vois encore, en vrai patriote, essayant de concilier les opposants pour une action commune :

Le ticket «Kengo-Kamerhe» en marche

Personnellement, je crois qu’une élection se planifie de longue date surtout dans un pays aussi vaste que la RDC.  

 

 Or, à deux mois de celles de cette année, l’opposition n’arrive même pas à trouver certains consensus. A l’inverse, Joseph Kabila, lui, fort du dicton « Rien ne sert de courir, il faut partir à point » s’y est pris à temps notamment avec ses 5 chantiers au niveau national - même si d’aucuns affirment y avoir décelé des ratés -, Juste  pour vous donner un exemple, je parlerai de ma province d’origine que les Belges et la

 2ème République ont laissé dans un état de « mfuta » (abandon quasi total) :

RD Congo : le Bas-Congo de demainRD Congo : le Bas-Congo de demain SACHA DISTEL & DALDA " SCANDALE DANS LA FAMILLE Il ne se passe pas un jour sans que je lise des nouvelles de la province du Bas

 

Gouverner, c’est prévoir. Ceci est valable pour les élections. En relisant mon article ci-dessous, vous découvrirez pourquoi.

RD Congo - Copie conforme

 

Je suis prêt à parier que la majorité des citoyens congolais ne savent même pas ce que signifie un parti de droite vs un parti de gauche. Je suis également convaincu que les Congolais, qui seront appelés aux urnes en novembre, sont les mêmes ventres affamés qui disent « oui » pourvu qu’on leur file quelques sous et qu’on leur offre quelque soirée partisane bien arrosée. Ce sont des moutons de Panurge.

RD Congo - Le festin des renards

 

Par conséquent, je ne crois pas un traître mot de ceux qui prétendent que ce peuple-là va sanctionner ceux qui lui ont causé fleurette lors des élections de 2006.

 

Non. Le peuple congolais, qui ne pipe déjà pas grand ‘chose de la politique, est perdu devant ces 44 partis politiques. Les politiciens ont beau s’époumoner et sortir leurs plus beaux discours issus de certains courants philosophiques connus chez-nous : capitalisme, épicurisme, libéralisme, humanisme, marxisme, cartésianisme, socratique, platonisme, existentialisme et autres. Trop savants ! Trop pédants ! Le peuple ne les comprend pas. « Primum vivere, deinde philosophari ». Ce faisant, alliances obligent, chaque électeur votera selon son groupe d’appartenance et selon la consigne de solidarité reçue du leader de celui-ci. Un point, c’est tout !

C’est aussi simple que ça et c’est clair comme l’eau de roche.

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Le monde est régi par des lois divines dites naturelles

Vouloir les défier, c’est courir à sa propre perte

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article