RD Congo - Québec, la rebelle

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Mercredi 4 mai  2011

 

L’événement du jour

 

L’article du jour

 

RD Congo - Québec, la rebelle

 

Harper qui rit ; Layton qui exulte ; Ignatieff qui renifle et Duceppe qui pleure !

Les oiseaux se cachent pour mourir. Les hommes politiques, eux, se retirent dignement tout en ravalant leurs larmes !

 

Ce que j’aime des Canadiens. C’est la discipline. Hier, c’était journée d’élection fédérale. Tout s’est déroulé dans le calme. Pas de fil d’attente ; pas d’attroupements ; pas de présence policière. On aurait dit que les électeurs faisaient juste une promenade de santé.

 

Il fallait attendre 21H30 ! Le Canada a vécu une soirée pleine d’émotions lorsque les résultats de ces élections fédérales ont commencé à sortir les noms des candidats gagnants et perdants de toutes les circonscriptions. Nous avions les yeux rives sur nos écrans de télévision. Ce sont les conservateurs de Stephen Harper qui l’ont emporté haut la main. Quel revers de la médaille ! Eux, qui étaient minoritaires il y a un mois et plus, lors de la dissolution du parlement, sont revenus en force. Désormais, ils auront carte blanche et n’auront plus peur d’aucune coalition.

Élections fédérales - Les conservateurs majoritaires ...

 

Si les conservateurs peuvent se réjouir de l’heureuse tournure des événements en leur faveur, ils doivent un grand merci à la grande métropole torontoise et à la Colombie britannique.  Les Conservateurs ont grimpe de 143 à 167 députés.

Toronto: percée majeure des conservateurs

La Colombie-Britannique concrétise la majorité 

 

Toutefois, la grande surprise de la soirée a été ce que les observateurs ont qualifié de « vague orange » ou « tsunami orange » du Nouveau Parti démocratique de Jack Layton. En effet, pendant que Toronto et la Colombie britannique se faisaient courtiser par Stephen Harper, le Québec, lui, se faisait séduire par le NPD. Il a obtenu 103 sièges dont 58 sièges pour le Québec ! Qui l’t cru ? Avant, ils étaient juste 36 députés !

- Le tsunami ornge déferle sur le Québec ...

 

Désormais donc, le NPD devient l’opposition officielle à Ottawa, ravissant le poste au Parti Libéral qui a mordu la poussière dans l’aventure et n’est plus que l’ombre de lui-même. Pauvre Michael Ignatieff !  Les Libéraux sont passes de 77 à 34 !

Ignatieff n'a pas réussi à convaincre. Il donne sa démission.

 

Mais, le plus malheureux candidat de tous, c’est Gilles Duceppe dont le Parti indépendantiste, le Bloc québécois, a subi une déconfiture significative qui fait dire aux observateurs que ce parti et le courant souverainiste sont a jamais rayés de la carte. Hier, ils étaient 47 ; aujourd’hui, ils ne sont plus que 4.  

 

J’ai un de mes voisins anglophones est un parfait bilingue. Ses ancêtres étaient  des Irlandais.  Sa femme Gilda vient de la Slovénie. C’est un farouche opposant à un Québec indépendant. Je l’ai vu assis sur une chaise en osier sur son balcon en face de sa cour arrière, lisant un des quotidiens de Montréal :

 

- Quelle débâcle ! R.I. P Duceppe ! R.I.P. Bloc ! R.I.P. la souveraineté !

 

Je l’ai interpellé :

 

- John ! Qu’est-ce qui te met dans cet état ?

 

Il m’a répondu :

 

- Un Québec souverain ? Les carottes sont cuites. La flamme s’est éteinte ! Adieu indépendance ! Adieu, veaux, vaches ! Jean-Chrétien avait raison de dire à Stéphane Bureau : « Toi et moi, nous mourrons sans que le Québec devienne indépendant ! » Un vrai prophète, ce Jean-Chrétien !

 

Je lui ai fait remarquer qu’il ne fallait pas s’alarmer outre-mesure.

 

-  Et pourquoi pas ? A-t-il insisté. L’option souverainiste s’est vue emportée par

   les larves d’un volcan en éruption.

 

- Je sais, mon ami ! Ai-je répondu. Mais elle renaîtra un jour de ses cendres.  

  Sûrement ! L’avenir n’appartient à personne ! Nous venons d’en avoir la preuve.

 

Il m’a fait signe d’aller lui tenir compagnie, a brandi du même coup son journal et m’a désigné le gros titre, fier de lui :Gilles Duceppe quitte son poste

 

Je l’ai rejoint et nous avons continué à tailler bavette devant une bouteille de Scotch. Je ne suis pas vraiment la politique, mais j’ai voulu lui faire plaisir.

 

S’il y a une conclusion à tirer de cette élection, c’est le fait qu’on ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Lors du débat des chefs, Duceppe a ri de Layton.  Il avait oublié l’adage « Rira bien qui rira le dernier » Aujourd’hui, il rit jaune, car les rôles sont désormais inversés. Le Québec a vomi Duceppe et son parti souverainiste pour tendre la main à Jack Layton qui défendra, lui, les intérêts des Québécois au sein d’un Canada uni, en s’occupant plus des préoccupations socio-économiques, notamment le combat contre les inégalités sociales et la pauvreté. Toutefois, à la suite de ce vote massif des Québécois pour le NPD, ce n’est pas seulement le Bloc québécois qui sort perdant, mais également les partis traditionnels que sont le Parti Libéral et le Parti conservateur. Les Québécois étaient en quête d’un changement et ils ont eu gain de cause. Voici un article et des commentaires à ce propos.

Le Québec se sépare du Canada

 

Qu’est-ce à dire ?  Selon certains analystes, le peuple québécois vient de démontrer qu’il ne veut plus rien savoir ni de l’option souverainiste ni des deux grands partis qui ont longtemps dirigé le pays auparavant, bon an, mal an. Bien que Stephen Harper ait été reporté au pouvoir grâce au vote de Toronto et sa région métropolitaine, ce n’est que partie remise.

 

Les quatre prochaines années seront à surveiller car, avec la montée fulgurante du NPD, le Québec sera mieux représenté aux Communes et le tsunami orange risque de se propager à Toronto, en Colombie britannique et ailleurs au Canada si l’équipe Harper ne réajuste pas son tir.

 

Décidément, souverainiste ou fédéraliste, le Québec demeurera toujours une province à part, unique en son genre, avec sa langue, sa culture, sa solidarité, ses scandales de tous genres, ses humeurs changeantes et sa façon de penser. C’est plus qu’un marginal ! C’est un éternel rebelle !

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

A force de courir en rond dans un labyrinthe

On finit par en découvrir la sortie

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article