RD Congo - Restons maîtres chez-nous

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Mercredi 6 avril 2011  

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

*****************************

L’événement du jour

Une triste nouvelle en provenance de Kinshasa :

Un seul survivant congolais constaté mardi dans le bilan du crash de l’avion de la Monusco survenu lundi à Kinshasa

 

Dans deux de mes articles, je vous ai mis en garde contre les escrocs du mail. Voici un article qui fait état du même phénomène. Faites gaffe !

       Arn@ques.com

 

Arnaque: courriels

 ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

L’article du jour

 

Les rapports de force entre les pays africains et les pays occidentaux ont toujours un problème, celui de la loi du plus fort. Or, ce sont les Européens qui se trouvent toujours du coté avantageux. On accuse même certains chefs d’Etats africains de se faire graisser la patte à ce sujet.

 

J’ai trouvé un article important de l’éditorialiste du journal Le Point qui se pose un tas de questions sur ce phénomène.

Pierre Mbemba : « Nous devons cesser de croire que notre développement et notre bonheur viendront de l’Occident »

 

Tout dernièrement, un groupe d’intellectuels de notre pays s’est exprimé sur le même propos. En effet, la RDC est un scandale au point de vue de ses ressources naturelles. Mais comment expliquer que ce pays si immensément riche soit exploité au point que son peuple continue à croupir dans la pauvreté et l’adversité ?

Les intellectuels congolais s’opposent à la mainmise de la communauté internationale sur la RDC

 

Je me demande s’il existe un seul pays au monde ayant autant de richesses naturelles que notre pays. Des pays comme le Gabon, la Libye, l’Irak, l’Arabie Saoudite  et tant d’autres prospèrent juste avec une ou deux richesses alors que la RDC en a des dizaines. Où donc vont toutes ces richesses et à qui profitent-elles ?

Francophonie et cacophonie (23/10/ )

 

La coopération est une bonne chose, mais il appartient à nos dirigeants de décider de ce qui est bon pour nous ou ne l’est pas. Avec toutes nos richesses, nous devrions plutôt avoir le dernier mot et non laisser les autres nous imposer quoi que ce soit :

RD Congo -le passage obligé (09/09/)

 

 

Ce que je veux dire c’est que nous avons assez de monnaies d’échange pour que nos partenaires ne nous imposent pas leur volonté, mais pour que nous traitions d’égal à égal pour deux raisons, la première étant le fait que nous avons des richesses à leur proposer en contrepartie, la seconde c’est que nos ressources naturelles ont de nombreux candidats preneurs qui n’attendent qu’on leur fasse signe. Il n’y a qu’a leur dire : « Mbongo na maboko, mataku na mfulu » (Donnant, donnant)

J’ignore à quel niveau se situent les tractations pour les contrats avec nos partenaires, mais avec un parlement et un sénat composés d’élus compétents et aguerris comme les nôtres, le problème ne devrait pas se poser. La question est de savoir s’ils sont consultés ou si c’est à un autre échelon que sont prises les décisions. Dans ce cas, il faudrait revoir cette disposition. Ainsi, personne ne pourra accuser qui se soit de s’être fait tordre ou graisser la patte.

 

Cela s’appelle de la transparence.

 

```````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

A quoi sert une moisson abondante

Quand ce sont d’autres qui en profitent ?

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article