RD Congo - T.P. Mazembe et plus

Publié le par Vieuxvan

      Vieuxvan.overblog.com

 

Jeudi 5 janvier 2011

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

 

*****************************

L’événement du jour

Dame nature continue de faire des siennes, se transformant en meurtrière. Cette fois, ce sont des pluies torrentielles qui sont en cause en Guadeloupe.

Des pluies torrentielles font cinq morts en Guadeloupe 

 

 

 

 

_________________

L’article du jour

RD Congo – TP Mazembe et plus

 

Go ! Go ! Go ! T.P. Mazembe !

 

Sur Africom, j’ai trouvé l’extrait d’un article très intéressant à propos du T.P. Mazembe sous le titre « Ces équipes africaines qui ont marqué l’année 2010

Je vous livre ci-dessous :

 

Le TP Mazembe, la consécration
Les Corbeaux ont conservé leur titre : vainqueur de la Ligue des Champions en 2009, les Congolais ont remporté l’édition 2010 dans la douleur. Privé de son talisman, Trésor Mputu, avec un nouvel entraîneur, Lamine N’Diaye, le Tout Puissant a dominé l’Afrique, décrochant un nul à Tunis qui ne met plus en doute leur victoire après le controversé 5-1 de l’aller.
Une victoire continentale bonifiée par leur parcours étincelant lors de la Coupe du monde des clubs où le club de Lubumbashi a décroché son billet pour la finale face à l’Inter Milan, devenant par là même le premier club non issu d’Amérique du Sud ou d’Europe à atteindre ce stade. Mazembe est décidément Tout Puissant.

 

Deux fois de suite champion d’Afrique de la Ligue des champions - il faut le faire -  le T.P. Mazembe vise à présent un troisième titre consécutif.

Je suis de ceux qui se réjouissent du succès du Tout-Puissant Mazembe qui a le vent en poupe en ce moment et qui est la première équipe africaine à s’être rendue jusqu’à la finale de la Coupe du monde des clubs.

 

Je suis parfaitement d’accord de ce qu’on qualifie d’ « effet Kabila » Cependant, je rappelle que le T.P. Mazembe n’en est pas à son premier exploit. Son passé élogieux est éloquent. Il a brillé partout en Afrique même pendant les pires années qu’a connues notre pays.

Mazembe... encore et encore Tout-Puissant (15/11/2010 )

 

Nous avons partout au monde des équipes sportives qui remportent des championnats ou de grandes compétitions. Cela ne va pas à l’actif du président ou Premier ministre du pays à qui appartient l’équipe. Tout juste les joueurs sont-ils honorés au cours d’une grande réception. Les gouvernements sont jugés par la santé socio-économique du pays. Le sport et les arts n’entrent vraiment pas en ligne de compte, d’autant que les comédiens, musiciens et sportifs signent des contrats faramineux qui passent souvent pour un scandale aux yeux des milliers de concitoyens qui logent le diable.  Bien sûr, les réalités occidentales ne sont pas les mêmes que celles de l’Afrique.

 

Pour en revenir à nos moutons, disons que nous sommes très fiers de posséder une équipe comme le T. P. Mazembe, mais, c’est peut-être aussi la bonne occasion de nous poser des tas de questions sur la situation socio-économique des Congolais d’une part et sur le développement du sport congolais en général d’autre part. Car, ne dit-on pas : « Mens sana in corpore sano » ? (Un corps sain dans un esprit saint)

 

À l’époque de l’apogée de la civilisation romaine, on parlait de « Panem et circences » (Le pain et les cirques) Le peuple était repu et pouvait se permettre d’aller s’éclater en assistant à des combats de gladiateurs et autres spectacles au Colisée de Rome. Eh oui ! On ne le dira jamais assez : « ventre affamé n’a point d’oreille » Quel plaisir un enfant congolais  de 4 ans affamé et en lambeaux éprouve-t-il en voyant Mazembe, les Léopards ou V. Club gagner des Coupes alors que, lui, il n’a rien à se mettre sous la dent ou sur la peau ?

 

En outre, en matière de sports, il n’y a pas que le football, soccer pour les Américains ? À travers le monde, il se pratique des tas de sports d’été et d’hiver. Comme il ne tombe pratiquement aucun flocon de neige chez-nous, je m’interrogerais sur les autres sports d’été tels que le base-ball, le basket-ball, le volley-ball, la boxe, le tennis, le judo, la course automobile, le golf, l’athlétisme, la natation, le cyclisme et j’en passe. De ce côté-là, nous avons du pain sur la planche.  Quelle a été notre présence aux compétions internationales tels les Jeux Olympiques ?  Les coureurs kenyans et éthiopiens qui y ont laissé leur marque sont-ils plus physiquement forts qu’un athlète congolais bien en santé ?

 

Il y a eu tant de légendes du sport qui ont laissé leur marque dans l’histoire du sport universel ? Muhammad Ali (boxe) le roi Pelé (football) , Babe Ruth (base-ball), Michael Jordan (basket-ball), André Agassi (tennis) Eddy Merckx (cyclisme), Wayne Gretzky (hockey), Michael Schumacher (course automobile) et  Tiger Woods (golf), Rafael Nadal, Roger Federer, les sœurs Williams (tennis), Usain Bolt (athlétisme), etc. nous en mettent encore plein la vue ! Sont-ils des joueurs de football ?

 

Je n’enlève en rien aux mérites de notre législation actuelle à propos des triomphes du T.P. Mazembe. C’est grâce  à la paix et la confiance retrouvées que cela est devenu possible. Nous pouvons être fiers de nous et arborer un sourire de défi à tous ceux qui riaient de nous jadis.

RD Congo- Kinshasa et la Cité du Fleuve (07/08/2010 )

 

Nous devons, à présent, profiter de cet avantage pour pousser plus loin. Il faut créer moderniser nos régions et créer des emplois pour les jeunes.  J’en ai parlé dans plusieurs de mes articles dont ceux-ci :

RD Congo: mécanisation agricole

Entre cochons et chiens. (02/03/2010 )

RD Congo: la forêt équatoriale (18/08/2010 )

 

À vrai dire, le domaine des sports pourrait créer des centaines de milliers d’emplois. À titre d’exemple, ici à Montréal, vous ne pouvez vous imaginer le nombre d’entreprises ( organisation, médias, agences de publicité, magasins, restaurants-bars) ainsi que des citoyens (joueurs, personnel de hockey, journalistes, vendeurs d’articles, et autres  qui dépendent du gros « business » qu’est le club de hockey « Le Canadien de Montréal »  ? Cela s’appelle des retombées économiques et ça se chiffre en centaines de millions !

 

Je vous réfère à l’un des mes précédents articles dans lequel je proposais quelques solutions pour créer un climat propice à stimuler l’éclosion des talents sportifs chez nos jeunes.

RD Congo -développer les sports (28/10/2010 )

 

Je profite encore une fois de cette occasion pour présenter toutes mes vives félicitations à tous les artisans du succès du T.P. Mazembe, à savoir le gouvernement congolais,  l’organisation ainsi que les joueurs et supporters de l’équipe des Corbeaux.

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Pierre qui roule n’amasse pas mousse

Sauf si c’est une avalanche

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

Commenter cet article