RD Congo - Télévision d'Etat

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com
Samedi 7 janvier 2012

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube

Les événements du jour

Thaïlande : plus de 300 morts pendant les fêtes
Nigeria : au moins huit personnes tuées dans une nouvelle attaque dans …

L’article du jour

RD Congo – Télévision d’Etat

Si j’en juge à la production théâtre-sketch que j’ai vue sur Internet où elle été copiée
par les opposants au régime, la RTNC est vraiment descendue très bas.
THEATRE CONGOLAIS SISA BIDIMBU 1ere Partie Topona Rdc, To lova Congo

Je me demande comment on a pu diffuser un programme aussi mal foutu qui ressemblait plus à un montage de sketches interprètes par des primitifs plutôt qu’à du cinéma.

J’ai reconnu de vieilles connaissances tels Shaba, Kwedi, Kokodioko, Sonzo, Bolingo et autres. J’ai eu de la peine à en croire mes yeux. Qu’est-ce que c’est que ce navet qu’on présente aux téléspectateurs ? Je ne parle pas du contenu. Il paraît qu’on leur a graissé amplement la patte, ce qui a déplu à leurs pourfendeurs, mais ils auraient dû au moins livrer la marchandise ?

Je me demande qu’est ce qui reste encore de cette émission Théâtre de Chez-nous que Tshitenge Nsana a quittée précipitamment, fauché par une mort que nul n’attendait.

Je visionne rarement mais parfois des sketches d’artistes congolais de tous genres qui foisonnent ici en Occident et je me dis franchement que nous avons encore plus de talents parmi les jeunes vidéastes inexpérimentés qui essaient de s’exprimer maladroitement plutôt que les vieux loups qui ont perdu le gouvernail du bateau.

Bon. C’était juste une entrée en matière. J’ai lu quelques articles ces derniers temps. Il appert que la RTNC est devenue une tribune où les gens viennent débiter des bêtises, insanités et des injures contre des adversaires du régime ou du parti de la majorité présidentielle :
Médias de torture

J’ai toujours eu beaucoup de respect envers le personnel de la RTNC. Du temps de Mobutu, nous étions tous obligés de faire du zèle pour ne pas déplaire au Guide, lequel nous a dit une fois de comprendre son émotion (sic) Tout ce qui nous restait, c’est de faire comme les Coréens, qui eux ont les larmes à fleur d’yeux. Heureusement, Mobutu ne nous a pas conduits jusqu'à une telle hypocrisie et servitude. Mais, de vrais lèche-culs parmi nos dirigeants, il y en a eu.

Bon. Il faut enterrer le passé. Les journalistes, réalisateurs, producteurs et animateurs de notre époque maitrisaient le français. J’en sais quelque chose puisque copies des textes des cartes blanches, nouvelles et autres m’étaient soumis à moi ainsi qu’à tout réalisateur de journal télévisé en même temps que les bandes ou films contenant les illustrations. Je puis vous dire que j’ai rarement vu des fautes de français comparativement à ce qu’on sert sous d’autres cieux où le français est pourtant la langue maternelle. En tout cas, les rédacteurs en chef et secrétaires de rédactions de l’époque faisaient honneur à notre boîte.

Actuellement, les temps ont vraiment change du tout au tout. Il m’est arrivé de visionner des séquences d’émissions de chaînes privées de la RDC. Il paraît qu’on en compte une centaine !  Je n’ai rien contre. C’est la prestation des présentateurs qui me fait dresser les cheveux. C’est incroyable ! Tout le monde veut impressionner tout le monde. Il arrive des fois qu’on se demande qui est l’animateur et qui est l’invité parce que les intervieweurs jouent les paons pour impressionner je ne sais quel auditoire bourré jusqu'à l’os. A notre époque, les artistes étaient aussi très bavards et ostentatoires, mais nous ne les laissions pas déborder. Il faut respecter le public.

Il est grand temps d’éduquer les journalistes et animateurs de l’actuelle génération, sans quoi nos jeunes vont se fier à des modèles délinquants qui ne leur profiteront pas.

Quant à la RTNC, en sa qualité de télévision d’Etat, il faut qu’elle serve la cause de tous les Congolais sans discrimination d’opinions, partis politiques, confessions
religieuses et autres. Il existe des chaînes privées appartenant à des pontes du régime. Celles-là peuvent recevoir qui elles veulent. Encore faut-il que leurs journalistes et animateurs se contrôlent et fassent preuve de bonne éducation. Sinon, il faut leur retirer le micro.

Je ne connais pas les raisons exactes qui ont amené des coupures ou suspensions de stations comme RFI, CFTV et autres.
Alertes - République démocratique du Congo - IFEX

Dans cette période où les nerfs de certains concitoyens sont à fleur de peau, il suffit d’une petite étincelle pour que tout s’enflamme. Il ne faut donc prendre aucun risque.
S’il est établi, preuves à l’appui qu’elles ont mis en danger la sécurité du pays en propageant des messages subversifs, invitant à la haine et à la violence, le gouvernement a le devoir de les suspendre nonobstant toute intervention étrangère :
RDC : les Etats-Unis réclament le rétablissement “immédiat” de la radio RFI
Lambert Mende: «RFI laisse passer des messages d’incitation à la haine»

Dans le cas contraire, il faut les laisser s’exprimer. C’est cela la démocratie.

J’écoute Radio Okapi tous les jours. C’est un excellent modèle en matière d’impartialité. Elle est à l’image de ce que la RTNC devrait faire, à savoir être une radio-télé à la disposition de tous.

Par contre, liberté n’est pas synonyme de libertinage surtout pas dans une jeune démocratie comme la nôtre. Ne cherchons pas à appliquer la liberté d’expression à l’occidentale. De toute façon, les télévisions occidentales sont des modèles de vérité mais aussi d’impartialité et de déontologie journalistique. Si vous saviez combien les Québécois tiennent à leur identité culturelle ! Ne parlons même pas de certains peuples comme les Asiatiques qui gardent jalousement leurs valeurs. Sauvegardons nos richesses traditionnelles en matière de valeurs et culture.

La RTNC devrait prêcher par l’exemple !

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````
Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article