RD Congo - Un amour à sens unique

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Samedi  21 mai 2011

 

L’événement du jour

Le président Barack Obama a essuyé un échec à l’issue de sa rencontre d’hier avec le Premier ministre israélien à propos du statut de la Palestine.

Netanyahu rejette les idées d'Obama sur les frontières R

 

L’article du jour

 

RD Congo – Un amour à sens unique

 

Décidément, les Québécois n’ont pas fini de nous surprendre. Et pour cause ! Certains en veulent à Mme Josée Verner, ancienne ministre du gouvernement Harper et malheureuse candidate défaite lors des dernières élections. Elle a été victime, comme tant d’autres députés conservateurs, de la vague orange qui a balayé la province.

Région de Québec: Josée Verner, André Arthur et Christiane

 

Ce fut un coup dur pour cette Québécoise qui s’était consacré corps et âme à défendre les intérêts de ses lecteurs du Québec. Mais, que voulez-vous ? Ainsi va la vie. Les jours passent et ne se ressemblent pas.

JULIO IGLESIAS - UN JOURTU RIS UN JOUR TU PLEURES

 

On se demandait qu’est-ce qu’elle allait devenir, vomie par ses propres anciens électeurs avec qui elle semblait pourtant en amour. Bien qu’elle gardât le sourire, on la sentait triste. Heureusement, elle n’a pas chômé bien longtemps. Le Premier ministre s’est souvenu de ses bons et loyaux services et l’a nommée en qualité de sénatrice, en même temps que quelques anciens collègues.

Ottawa: Au Sénat, qui perd gagne | Sympatico.ca Nouvelles

 

Dans l’opposition, on parle de nominations partisanes. En effet, deux anciens sénateurs, qui avaient démissionné pour se faire élire députés dans l’espoir d’accéder à des postes ministériels au sein du nouveau cabinet, ont été défaits et   M. Harper les a aussitôt récupérés et nommés à nouveau au sénat. Et ça n’a pas plu non plus à tout le monde.

Les perdants gagnent | Le Devoir

 

Mme Verner a été illico presto prise en grippe par quelques Québécois lorsqu’elle déclaré avoir tourné la page avec ses électeurs du Québec pour se consacrer davantage à défendre les intérêts de tous les Canadiens au sénat.

Josée Verner boude la région de Québec

 

 

Devant ce tollé alimenté par certains journalistes et chroniqueurs parmi les plus écoutés de la province, l’intéressée a dû se reprendre et nuancer ses propos.

Verner se défend de mettre Québec de côté

Verner n’a pas de «crotte sur le cœur»

 

Quoi qu’il en soit, l’acharnement de quelques Québécois à en vouloir à Mme Verner est insensé. Cette femme s’est battue fort pour son comté et entretenait une bonne relation avec ses électeurs. Dès qu’est passée la fameuse vague orange, elle s’est vue payée en monnaie de singe.  Elle a surement versé quelques larmes de dépit et de frustration dans le silence de son salon, à l’abri des regards.

Julio Iglesias - Viens M' Embrasser

 

Mettez-vous donc à sa place ! C’est comme un couple qui s’aime et dont l’un ou l’autre décidé de se barrer et se tirer au bras de quelqu’un d’autre. Faudrait-il que l’homme ou la femme délaissée (e) passe le restant de sa vie à pleurnicher sur son sort, devenant ainsi un veuf ou une veuve inconsolable ?

julio iglesias ne t´va pas jet ' aime

 

Mme Verner est encore jeune. Elle a prouvé à Stephen Harper qu’elle est compétente, fidèle et engagée pour son pays. Alors pourquoi ne serait-elle pas nommée sénatrice ? Lorsque l’ancien Premier ministre Paul Martin a nommé Michaelle Jean en qualité de gouverneure générale, y a-t-il eu un lever de boucliers ? Avant lui, l’ex. Premier ministre Jean Chrétien n’avait-il pas procédé, lui, à quelques nominations partisanes dont celle de l’ex. sénateur Raymond Lavigne ?

 

La loi interdit-elle au Premier ministre d’un gouvernement majoritaire de se livrer au jeu de récompense de ses fidèles lieutenants ? Non. Est-ce la faute de Mme Verner si Stephen Harper l’a nommée en qualité de sénatrice ? Non.

 

S’il ne tenait qu’ à moi, je lui foutrait la sainte paix à la dame Verner. Ce n’est pas elle qui a trahi ; c’est le Québec qui ne voulait plus d’elle. Ce fut un amour à sens unique. Elle demeure malgré tout une Québécoise « pure laine », n’est-ce pas ? Renie-t-on jamais ses origines ?

Julio Iglesias - Je n'ai pas change

 

De toute façon. La reconnaissance n’est pas de ce monde.  On a beau aimer, mais quand l’amour est volatile ou à sens unique – parlez-en à Elin Nordegren et Maria Shriver-, on n’y peut rien.

 

« Quand le vin est tiré, il faut le boire »

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Toute apogée se termine en déclin

Parlez-en à Caligula !

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain !

Rose Laurens - AFRICA-

Commenter cet article