RD Congo - Un comédien vidéaste très excité

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Jeudi 9 novembre  2011

 

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube 

 

L’article du jour

RD Congo- Un comédien vidéaste très excité 

C’est avec un amusement non dissimulé que je viens de suivre l’entrevue que Jubilé Mansévani a accordée aux journalistes reporters de CongoMikili et dont vous vous pouvez visionner l’intégralité ci-dessous.

Montréal : Spécial sortie du film Z MAFIA

 

Je comprends l’animosité de ces trois jeunes qui ont eu à défendre le film dans lequel ils ont joué. Les questions posées à brûle-point mettent souvent les interviewes mal à l’aise. Il faut donc comprendre leur nervosité.

 

Je n’ai pas de commentaires particuliers à émettre. Je voulais simplement faire quelques mises au point :

 

D’abord, « Le Théâtre de chez-nous » n’etait ni du « Maboke » ni du théâtre.  C’etait une télé-dramatique congolaise parlée lingala. Aux Etats-Unis, en France et ailleurs, ils ont l’équivalent dans leurs langues respectives.  Ceux qui connaissent le cinéma français se souviendront entre autres de «L’Avare » interprété par Louis De Funès. Je ne puis condamner mon fils car à l’époque il n’avait que 4-7 ans.

 

Quant à moi-même, je ne suis pas un homme de théâtre. Je suis plutôt auteur, scénariste, metteur en scène et réalisateur professionnel de cinéma et de télévision. Il y a longtemps que j’ai décidé de ne plus m’impliquer dans le cinéma amateur produit sur vidéo. Mes enfants n’en font pas exception et ils le savent.  « Petit poisson deviendra grand » Un jour, ils feront le grand saut chez les professionnels

 

Pour le reste, je vous réfère à mon article d’il y a quelques jours. L’absence de structures d’accueil et de solidarité au sein de la diaspora congolaise constituent des freins à l’épanouissement de nos jeunes dans tous les domaines. Qui plus est, nos adolescents sont souvent victimes d’intimidation sur le chemin de l’école, de rejet et de discrimination sur le marché du travail ainsi que de pratiques racistes. De ce fait, ils deviennent des proies faciles pour les dirigeants de gangs de rue.

 

Pour le reste, je vous réfère à mon article d’il y a quelques jours :

RD Congo - La violence, qu'en savez-vous? 

 

Merci de votre bonne attention.

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article