RD Congo - Une faille dans le discours

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Mercredi 21 décembre 2011

 

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube 

 

L’événement du jour

Hécatombe parmi les mutins de l'armée syrienne

Soudan du Sud: le général rebelle George Athor

 

L’article du jour

 

RD Congo – Une faille dans le discours

 

Une page vient d’être tournée en RDC. Le président Joseph Kabila a officiellement prêté serment ce mardi 20 décembre 2011 devant la Cour suprême de justice. Contrairement aux craintes de violences, le calme régnait dans la capitale, Kinshasa, sous haute surveillance policière pour assurer la sécurité tant des visiteurs que de la population.

Kinshasa à l’heure de l’investiture de Joseph Kabila

 

Pendant ce temps, son principal opposant Etienne Tshisekedi n’a pas lâché le morceau et continue de se considérer lui aussi comme président et va jusqu'à offrir une grosse prime à qui lui amènerait le président élu, poings et pieds liés (sic)

Exclusif – Tshisekedie: « Celui qui m’amènera Kabila ici ligoté, aura une récompense » | Direct.cd

 

C’est quand même étrange. Certains médias ont affirmé que, parmi les opposants défaits, seul Oscar Kashala, était présent à la cérémonie d’investiture. Et pourtant, Louis Kengo wa Dondo faisait aussi partie des invités de marque, sûrement en sa qualité d’ex-président du Sénat. Je l’ai vu sur l’une des photos où il apparaît, serrant la main du président réélu. Tous deux semblaient sympathiser et même blaguer !

 

Ceci dit, dans son discours d’investiture, le président réélu a bien décrit les moyens qu’il comptait prendre pour moderniser le pays ainsi que ses infrastructures et améliorer les conditions socio-économiques de la population.

Pour moderniser la RDC, J. Kabila tend la main aux compatriotes qui ont la passion du Congo peu importe leur couleur politique

 

Bien des thèmes traités et des promesses faites rejoignent les avenues que j’ai moi-même proposées dans plusieurs de mes articles pour sortir notre beau pays du fond du baril :

RD Congo : oui mais comment ? Le gagnant est…

 

Pendant que le président de la république prêtait serment à Kinshasa, à l’intérieur du pays, les crimes contre la personne continuaient. Les groupes armés incontrôlables n’ont pas dit leur dernier mot.

Beni : l’Institut Rwanzururu proteste contre l’enlèvement d’un frère catholique

Sud-Kivu : le personnel médical victime d’agressions à Minembwe

 

A Kinshasa même, sur Radio Okapi, j’ai entendu tout à l’heure que deux personnes avaient été enlevées par une trentaine d’hommes armés jusqu’aux dents au quartier Adoula dans la commune de Bandalungwa. Les scélérats auraient pillé tous les biens et valeurs qui se trouvaient sur les lieux avant de prendre la tangente. Dernièrement, j’ai lu sur facebook que des habitants de Kimwenza avaient trouvé aux environs de chez eux un charnier dans une fosse commune. Vrai ou faux ?

 

Tout ceci me pousse à la conclusion qu’il y a un pan du discours présidentiel qui nous laisse sur notre faim quant au comment. Il s’agit de la sécurité du pays qui demeure très précaire et problématique, comme on peut le constater ci-dessus. On ne va pas revivre le même calvaire pendant les 5 prochaines années avec des mesures sporadiques qui jusqu’ici n’ont rien donné ? On ne peut pas parler de modernisation, d’industrialisation et de lutte à la pauvreté tant que le peuple et les frontières du pays ne seront pas sécurisés. Cela fait la nème fois que j’en parle personnellement. J’ai vu sur facebook des scènes d’horreur dans l’est du pays que les internautes s’échangent : des corps mutilés, des visages défigurés, des femmes violées puis éventrées, etc. Brrr ! Ça fait frissonner ! A certains moments, j’ai failli vomir ! Il n’y a aucun Congolais digne de foi qui accepterait de voir ces atrocités et surtout constater l’impunité qui les accompagne. C’est révoltant !

 

Mieux vaut tard que jamais. Il faut agir. Comment ? A mon avis, la Monusco n’est pas la solution. Elle devra un jour plier bagages quand la RDC disposera d’une armée redoutable et dissuasive. Qu’attendent nos partenaires pour nous aider à en bâtir une et à l’équiper lourdement comme le sont les vraies armées modernes : USA, France, Belgique, Canada, Israël, Grande-Bretagne, Afrique du Sud, etc. ? A moins que le crime - je veux dire cette insécurité - leur profite à eux ? 

 

Il n’y a pas de développement économique sans la paix et la sécurité !

 

Mais, dans l’immédiat, il faut parer au plus pressé. Que nos politiciens enterrent la hache de guerre !

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

 

Prêter serment, c’est mettre son âme en péril. Ne faites jamais de serment à moins d’être capable de mourir plutôt que de vous parjurer - Ken Follett

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Congo - Mbilia Bel - Naza

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article