RD Congo - une guerre en gestation?

Publié le par Vieuxvan

      RD Congo : guerre en gestation ?

 

      YouTube - Indépendance cha cha

 

Les élections législatives de 2010 approchent à grands pas. Désormais, elles monopolisent l’actualité en RDC.

L’AMP bloque la CENI

Les défis !

Bunia: attaque des miliciens FPJC à Kaya et Ngendi, 2

Etat de la Nation

Il est tout à fait normal que les politiciens  se lancent dans des joutes oratoires et dans la guerre des critiques à l’approche des élections. Le gouvernement en place à un bilan à défendre et les partis d’opposition sont là pour critiquer ce bilan et se prononcer avec virulence sur ce qui n’a pas été fait. Dans toutes les démocraties du monde, les choses se passent ainsi. Si vous saviez ce qui se passe ici entre les partis au pouvoir tant au fédéral qu’au provincial, vous n’en reviendriez pas ! En politique, entre ceux qui gouvernent et ceux de l’opposition, ça toujours été la gué-guerre. Et, lorsque ceux qui étaient dans l’opposition prennent le pouvoir, ils deviennent eux-même la cible des autres. Il n’y a donc pas de quoi s’étonner. La libre expression fait partie de la démocratie  mais les erreurs de gouvernance n’épargnent aucun gouvernement.  Voyez ce qui se passe avec les Démocrates aux États Unis en ce moment. Ils sont acculés au mur malgré qu’ils aient fait preuve de bonne volonté.

Élections de mi-mandat aux États-Unis - Prêts ...

Je comprends donc parfaitement que chez-nous, en République Démocratique du Congo, les flèches volent haut en ce moment. Ceux qui disent que la démocratie a des ratés en RDC risquent de passer pour de fieffés menteurs. En effet, jamais au temps de la 2ème République certaines prises de position comme celles présentées ci-haut n’auraient été tolérées.

Laissons donc nos politiciens se battre entre eux en conformité avec les règles de la démocratie. Ne dit-on pas, en effet, que du choc des idées jaillit la lumière ?

Cependant, une question me préoccupe. Il s’agit toujours de la sécurité à nos frontières. Je crois que, pour que nous ayons la paix et la sécurité indispensables durant le déroulement des élections, il faut nous assurer que la guerre est complètement finie à nos frontières. Or -  hélas ! – cela ne semble pas être le cas.

Si j’en juge à l’éditorialiste du Potentiel, une nouvelle guerre  serait en gestation.

 

 

S’il ne tenait qu’à moi, il aurait fallu reporter les élections et se préoccuper davantage de la sécurité à nos frontières. Malheureusement, personne ne sait vraiment quand ces maudites incursions vont prendre fin. On risque, de ce fait, de se retrouver avec des élections reportées sine die.

 

Quand le vin est tiré, il faut le boire ! Allons-y quand même avec les élections, mais ayons un œil bien ouvert. Les préoccupations de l’éditorialiste du Potentiel  méritent d’attirer l’attention de nos politiciens.

Editorial

Consolider l’Etat de droit  

 

Dans plusieurs de mes articles, j’ai milité pour la sécurité tous azimuts au sein de notre pays et j’ai particulièrement suggéré la mise sur pied d’une armée redoutable.

RD Congo : age quod agis !

Je pense que l’éditorialiste, qui propose une armée républicaine, a les mêmes préoccupations que moi.

Que la période électorale ne serve surtout pas de diversion à nos ennemis pour déclencher une nouvelle guerre qui serait présentement en gestation ! 

 

Merci de votre bonne attention !

 

YouTube - ‪Gerev 5/5 :Kintweni (Konono /

Commenter cet article