Floribert Chebeya : sanguis martyrum…

Publié le par Vieuxvan

 SACHA DISTEL & DALDA " SCANDALE DANS LA FAMILLE

Jadis j’ai lu un roman d’espionnage de feu l’écrivain français Gérard de Villiers qui s’intitulait : « La filière bulgare ».  Il expliquait le complot qui avait conduit à l’assassinat manqué du pape Jean-Paul II. Les tueurs à gage sont devenus une plaie de notre société.

Dans le cas de Floribert Chebeya, activiste et président des Voix sans voix, qui a été lâchement assassiné à Kinshasa en date du 1er juin 2010, il semble apparemment que nous n’ayons pas affaire à un tueur à gages.

Mort de Floribert Chebeya : un colonel de la police passe aux aveux

De quels aveux s’agit-il au juste ? Dans un article qui se trouve en ce moment devant mes yeux, je lis ceci :

« Le colonel "a dit qu'il était un exécutant et a mis en cause" le chef de la police, le général John Numbi. Ce dernier aurait voulu se protéger de révélations embarrassantes pour lui. »

Si le général Numbi a voulu se protéger de révélations embarrassantes pour lui, il faut savoir de quelles révélations il s’agissait. Mais, dans ce cas, pourquoi y a-t-il eu une série d’autres arrestations de cadre supérieur de l’armée notamment ? En d’autres termes, le général Numbi a-t-il dit la vérité au colonel Daniel Mukalay, chef des services spéciaux de la police, en prétendant que les révélations accablantes en question le concernaient, lui personnellement ? Il faut en douter si l’on tient compte de la razzia qui a provoqué la l’arrestation d’une dizaine d’autres cadres de l’armée.

Purge dans la police après la mort de Floribert Chebeya

Ça sent vraiment le roussi.

Ce n’est pas la première fois que nous assistons à la liquidation d’un homme politique ou d’un militant des droits de l’homme. À chacune des ces occasions, les meurtriers ont été liquidés tout de suite.

- Nathuram Godse, l’assassin de Mahatma Gandhi a-t-il désigné son commanditaire ?

- Lee Harvey Oswald, l'assassin présumé du président américain John Fitzgerald Kennedy, a été abattu par Jack Ruby, lequel n’était qu’un tueur à gages à la sauvette.

 

- L'assassin présumé de Laurent-Désiré Kabila, Rachidi Kasereka, a été abattu par le colonel Eddy Kapend.

- Fidèle Bazana, le chauffeur de Floribert Chebeya a été retrouvé trucidé à des kilomètres du cadavre de

  ce dernier.

Étranges coïncidences entre ces quatre meurtres ! Les commanditaires de ces assassinats ignobles sont des spécialistes qui utilisent les mêmes méthodes de verrouillage et de maquillage.

Ce qui surprend aussi, c’est la célérité avec laquelle le colonel Daniel Mukalay est passé à table.

Ça sent la bavure ! En effet, on ne se débarrasse pas d’un homme qui était aussi populaire que Floribert Chebeya. Quelles sont ces révélations si sensibles au point que son vis-à-vis ait paniqué jusqu’à ordonner une exécution illico presto de l’activiste ? Tous ceux qui affirment que Floribert Chebeya a reçu plusieurs coups de fil et même des rendez-vous mentent-ils ? Pourquoi le convoquait-on ? Qu’avait-il dit ou écrit de si compromettant ?

Dans l’article ci-dessous, nous lisons entre autres :

Mort de Floribert Chebeya : un colonel de la police passe aux aveux

« Coup de filet contre la police- Le général Numbi, qui a été suspendu de ses fonctions selon le ministre de l'Intérieur, "a été placé en résidence surveillée", selon la même source. Le ministre de l'Intérieur a annoncé dimanche matin "l'arrestation de certains officiers de la police" dans le cadre de l'enquête sur la mort de M. Chebeya, sans préciser leur nombre. »

J’ai souvent dénoncé l’attitude de nos policiers et militaires. Ces gens-là sont des brutes, des incultes et des sanguinaires. Dans tous les pays où ce sont des militaires qui sont au pouvoir, que ce soit en Afrique ou en Amérique latine, les deux continents où les militaires font encore la loi, c’est la même rengaine.

Qui fait quoi en RDC ? Pourquoi cette interférence entre l’armée et la police ? Ici, au Canada, la police et la police sont deux organismes différents tant par leurs mandats respectifs que par le statut et la formation des agents qui les composent. Pourquoi n’est-ce pas le cas chez-nous en RDC ? Avons-nous vraiment un régime démocratique en RDC ou sont-ce toujours les militaires qui sont au pouvoir ?

Le président Joseph Kabila a, on le sait, démissionné de son poste de commandant en chef pour se présenter aux élections présidentielles, Qui a pris sa relève ? Au fait, dans le cas qui nous concerne, de qui le chef de police dépend-il ? Du commandant en chef de l’armée ou du ministre de l’intérieur ?

J’ai eu personnellement déjà goûté à la médecine des soldats du temps de Mobutu Sese Seko pour vous dire que ce sont des abrutis et des lâches qui s’en prennent aux plus faibles pour les détrousser. Ils ont la trouille et font dans leur froc lorsqu’il faut aller défendre notre pays au combat. Plusieurs guerres de rébellion auraient été perdues si Mobutu n’avait pas eu recours à des paras belges et français ! Aujourd’hui, ce sont les Rwandais, ceux-là mêmes qui ont envahi notre pays, qui assurent la sécurité à nos frontières !

Dites ! Où est passée notre dignité ?

Pour ce qui est de leurs bévues, nos militaires ont l’habitude de se jeter le blâme sur quelqu’un d’autre : « Nzambi, eza faute ya motuka » ou de se cacher derrière leur chef : «  Nzambi, nazuaki motindo » En fait, ils n’ont pas tout à fait tort. Un soldat ne discute jamais les ordres de son supérieur. Il les exécute à la lettre !

Saura-t-on jamais la vérité ? Comme toujours, on nage encore en plein mystère !

Quoi qu’il en soit, le colonel Daniel Mukalay et le général Numbi doivent être confrontés. Ces deux-là doivent  savoir des choses. Il faut les cuisiner.

RDC : pourquoi Floribert Chebeya a-t-il été assassiné ?

On parle d’autopsie à faire en présence d’observateurs neutres et extérieurs. Qu’ils soient Hollandais, Japonais, Russes ou Sénégalais ? Qu’on fasse appel au prince Malko alias SAS de Gérard De Villiers, à San Antonio et Bérurier de Frédéric Dard, à l’agent 007 de Ian Flemming, à Sherlock Holmes de Sir Arthur Conan Doyle, au lieutenant Columbo de Richard Levinson et William Link et – pourquoi pas- à Tintin et Milou de Paul Hergé. Ça changera quoi ? On est habitué à toutes ces mises en scène ! Ça donnera quoi même si l’on promène le cadavre du défunt devant le roi Albert II de Belgique et ses collègues de la Tanzanie et du Cameroun ? Ça ne fera pas revenir le pauvre Floribert ? As-t-on entièrement résolu le  meurtre d’un président célèbre comme John F. Kennedy ou d’un héros national de la trempe de M’Zee Laurent Désiré Kabila qui a prématurément laissé son peuple en deuil ? Et que dire des Lumumba, Kasa-Vubu, Mulele, Tshombe, Masiala, Sendwe et autres de nos martyrs connus et inconnus qui ont été sacrifiés sur l’autel de la dictature? Les commanditaires de ces meurtres sont tueurs à gage qui font rage et excellent en espionnage, maquillages, balayages, brouillages, colmatages, verrouillages et j’en passe. Ce sont des scientifiques qui savent aiguillent  des enquêteurs vers de fausses pistes et des culs-de-sac. Et dire que les mêmes Américains ont été prompts à exiger une enquête approfondie ! « Verba volant ; scripta manent ! Qu’ils commencent par élucider le crime de John F. Kennedy ! Pourtant, eux, ils ont les gros moyens avec  la CIA et le FBI !

Puisque notre pays se convertit de plus en plus au christianisme, y a-t-il quelques prophètes durs à cuire? Il serait peut-être temps qu’on aille les consulter !

Floribert Chebeya était-il plus important que Laurent-Désiré Kabila dont on n’a jamais pu remonter la filière dirigeante du complot de l’assassinat ? J’ai peur que nous nous retrouvions devant une autre enquête-bidon, une autre mascarade, une autre mise en scène, avec un autre meurtre non résolu sous le bras. Ils ont le bras long les commanditaires de ce genre de meurtres à dessous politiques. Ceux qui disent que Kinshasa est devenu un coupe-gorge n’ont pas tout à fait tort. Qui sera la prochaine victime ? Mboka ebebi !  Brrr ! Ça vous donne la trouille !

Journalistes et défenseurs des droits de l’homme, préparez donc vos valises et vos passeports !

 Ah, nge ! Na Matunga ! (dans Lukoki de Franco Luambo Makiadi)

À demain !

Sacha Distel - Monsieur Cannibal

Commenter cet article