Rien ne sert de courir

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Jeudi 28 avril 2011  

 

      Congo - Mbilia Bel - Naza

*****************************

L’événement du jour

La saison du Canadien de Montréal vient de se terminer abruptement et tragiquement.

 Canadien 3 - Bruins 4 (P): Le CH éliminé

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

L’article du jour

 

 

Rien ne sert de courir

 

Les Québécois sont en deuil. Si les drapeaux des bureaux gouvernementaux et administratifs flottent encore, ceux plantés sur les balcons ainsi que les fanions flottant à l’arrière des capots des voitures des partisans du Canadien de Montréal, eux, sont en berne. Et pour cause !

 

Un seul but de Nathan Horton, marqué à 5 min 43 s de la première période de prolongation du 7ème match des Séries éliminatoires entre les Bruins de Boston et le Tricolores, a jeté une douche froide dans les cœurs des millions de Québécois, toutes classes sociales confondues. Il faut noter qu’ils étaient des millions de spectateurs à suivre le match disputé au TD Garden de Boston. Les uns étaient assis confortablement dans leur salon - ce fut le cas pour moi et mon fils Jubilé - ; d’autres faisaient la bringue en compagnie de copains en suivant le duel sur l’écran géant d’un club d’une quelconque ville de la province. L’adrénaline de chacun de nous avait grimpé d’un cran.

 

Le spectacle en valait la chandelle. L’une ou l’autre des deux équipes avait la victoire à bout de palette (bâton de hockey) puisque, au terme du temps réglementaire de 60 minutes, le score était égal : 3 buts partout. D’aucuns se préparaient à envahir les rues et à passer une nuit blanche dans quelque pub ou bar-dancing pour fêter la victoire.  Hélas ! Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Ce fut la désolation et la frustration.

Les partisans du CH peuvent ranger leurs fanions

 

S’il y en a parmi les fanatiques du Canadien qui versent des larmes de frustration et d’autres qui ravalent leur colère,  les dirigeants du club, eux, sont les plus affectés car ils voient des millions de dollars potentiels s’envoler en fumée. Ils n’ont pas tort ! Rien qu’en une seule ronde, ils n’amassent pas moins de 5 millions de dollars ! Il en est de même des entreprises qui vivent collatéralement du club de hockey : les chaines de télévision, les stations de radio, les journaux, les kiosques, les commerces, les brasseries, pubs et autres. Il faudra tout recommencer et repartir à zéro l’année prochaine.

 

Le Canadien a perdu une grosse bataille et de gros sous, mais il n’a pas démérité. Toute cette série a été disputée intensément et la victoire aurait pu aller dans un camp tout comme dans l’autre. Les entraineurs et joueurs de l’équipe méritent toutes nos félicitations particulièrement le gardien de buts Carey Price et le défenseur P.K. Subban..

 

Il faut cependant souligner que le Canadien aurait pu gagner ne fut-ce que l’un des 3ème et 4ème matchs disputés à domicile au Centre Bell. Hélas ! Ce ne fut pas le cas.

Comme quoi, « rien ne sert de courir ; il faut partir à point ».

 

```````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

Toute demande de pardon doit être précédée d’une confession

Et suivie d’un renoncement à la récidive

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

À demain!

Rose Laurens - AFRICA-

 

 

Commenter cet article