RD Congo: moderniser le Bas-Congo

Publié le par Vieuxvan

RD Congo : moderniser le Bas-Congo

 

YouT    Indépendance cha cha    

 

 

 

Chaque fois que des citoyens de la RD Congo sont victimes d’un sinistre, cela devrait nous faire mal à nous tous, les fils de ce grand pays. On a beau dire qu’on n’est pas politicien ou qu’on est loin du pays, il n’empêche que le bien-être des populations de notre pays nous concerne. On ne change pas de papa ni de maman ni de mère-patrie.

 

Les problèmes de manque d’électricité dans notre pays ne peuvent nous laisser indifférents d’autant qu’ils sont à l’origine de certains incidents regrettables comme celui-ci.

 

Je trouve personnellement inadmissible que nous ayons des problèmes d’électricité au pays alors que nous avons des centrales hydroélectriques  comme Zongo, Nsanga et celles d’autres provinces et surtout le grand barrage hydroélectrique d’Inga qui a déjà fait l’objet d’études de tous genres sans vraiment démarrer une fois pour toutes. 

EDITORIAL: Cacophonie sur Inga

 

Songa-Lumueno, le village d’origine de mon père, dont je vous ai souvent parlé, est à 100 kilomètres à vol d’oiseau d’Inga et pourtant, depuis avant l’indépendance jusqu’à nos jours, les habitants de ce village et des environs vivent dans l’obscurité, la nuit venue,  et sont privés d’électricité. Je l’ai souvent fait remarquer dans mes articles.

Inga... Ingeta. (25/12/2009 )

 

(30/06/2010 )

Je répète, à ce propos, les  reproches que j’ai adressés aux colons belges. Oui, ils ont développé certaines villes rurales ainsi que certains centres industriels, mais ces réalisations se sont avérées dérisoires, comparées aux besoins réels du pays. Je prends pour exemple les régions de Ngeba, Sona-Mpangu, Luozi, Kipaku, Gombe-Matadi, Bangu, Songa-Lumueno et autres,  les maisons sont demeurées en paille, en dobe ou en pisé ; les routes n’ont jamais été asphaltées ; l’électrification et l’adduction d’eau potable ont fait défaut de façon criarde

Des villageois!   (30/06/2010 ) 

 

Ce ne sont pas seuls les Belges qui sont à condamner. Partout ailleurs, en Afrique sub-saharienne, c’est le même constat. Il y a eu quelques belles capitales et villes secondaires mais, dans l’ensemble, l’Afrique donne l’impression finalement de n’avoir pas retiré grand’chose au niveau du développement des campagnes.

Il n’y a pas que celles-ci qui sont les parents pauvres. Plusieurs quartiers périphériques alias zones annexes des grandes villes en arrachent encore.

Electrification à Bumbu : Lokoro, une localité léguée aux oubliettes

 

Actuellement, avec l’entrée en scène de la Chine, le paysage africain est en train de changer radicalement.

C’est le moment de choisir nos priorités. Comme je l’ai dit dans un de mes articles, nous avons besoin d’industries agroalimentaires dans nos diverses régions et celles-ci devraient amener à l’amélioration des infrastructures routières et ferroviaires.

RD Congo: la forêt équatoriale (18/08/2010 )

 

D’autres acteurs entrent en scène, forts de leur confiance en notre gouvernement qui a prouvé sa capacité de payer ses dettes et de tenir ses promesses. C’est le cas de ces investisseurs grecs qui ont déjà annoncé leurs couleurs.

 Une mission d’hommes d’affaires grecs bientôt à Kinshasa

 

Je me souviens avoir lu quelque part que le président Kabila avait fait don de tracteurs aux agriculteurs du Bas-Congo. J’espère qu’ils en ont fait bon usage. Sa visite `d’usines de fabrication de tracteurs agricoles en Chine va certainement lui permettre de mieux aider les populations du Bas-Congo et d’autres provinces à mécaniser leurs agricultures respectives.

Le chef de l’Etat a visité des usines de fabrication de tracteurs agricoles

 

J’espère que les élections législatives ne vont pas freiner l’élan qu’a pris notre économie. Je sais que pendant cet exercice démocratique tous les politiciens sont sur le qui vive et qu’ils ont la tête à leurs campagnes respectives. De grâce, chers leaders, qui concourez pour vous représenter ou vous faire élire, j’espère que pendant la durée des élections, vous ne serez pas déconnectés des réalités socio-économiques du pays.

Les réformes en cours devraient se poursuivre inlassablement comme si de rien n’était.

 

Entre-temps, dans vos programmes électoraux, nous espérons que le développement de nos régions rurales  la modernisation de nos campagnes.

 

Et, surtout, n’oubliez pas d’honorer vos promesses à ce propos lorsque la tempête électorale se sera apaisée.

 

 

À demain !

YouTube - ‪Gerev 5/5 :Kintweni (Konono /

 

19 personnes brûlées suite à l’utilisation domestique

Commenter cet article