Contre ma volonté.

Publié le par Vieuxvan

Contre ma volonté

Mbilia Bel ne fait plus tellement parler d’elle. Je ne l’ai pas suffisamment connue car Rochereau Tabu Ley l’a découverte alors que je me trouvais déjà à Paris. Je retiens d’elle quelques belles chansons dont Beyanga, Eswi yo wapi, Ba jeux de coin, Slime, Nakei Naïrobi, Bameli nsoi, Lisanga ya Bambanda, Nalembi (Lutumba), Ba Gérants ya libala, Phénomène, Faux pas, etc.. Ses chansons témoignent d’une volonté de réveiller la conscience des femmes congolaises. Elle s’est souvent portée à la défense de leur cause. Contre ma volonté en est un très bel exemple. En fait, le sort de la femme imaginaire qui se plaint dans ce tube relève de l’agression sexuelle. Et pour cause !

Nombre d’entre nous ne savons pas faire la différence entre un viol et une agression sexuelle. Nous connaissons l’histoire d’Evoloko Atshuamo Joker dont la libération conditionnelle a fait couler beaucoup d’encre. J’espère qu’il a appris sa leçon et que ses détracteurs vont le laisser tranquille. La libération conditionnelle dont il a bénéficié a été tout à fait légale. Nous y reviendrons !

Libération d'Evoloko Atsuamo- parlons en

L’affaire Evoloko est différente de celle de James Bain, cet Afro-Américain qui vient d’être libéré après 35 ans de prison pour un viol qu’il n’a commis. Les erreurs judiciaires font beaucoup de victimes aux Etats-Unis surtout parmi les Afro-Américains qui, faute d’oseille, ne peuvent pas se faire défendre par un bon avocat. Ceux qui en avaient ont pu se tirer d’affaire. Michael Jackson en est un bel exemple.

CanoëUn homme libéré après 35 ans passés en prison pour rien !

Les deux cas rappelés ci-dessus ont cependant un lien commun. Il s’agit dans l’un et l’autre cas de viol.  Qu’est-ce qu’un viol et c’est quoi la différence avec une agression sexuelle ? Beaucoup d’entre nous croient que, pour qu’il y ait agression sexuelle, il faut avoir commis la pénétration. Ce n’est pas vrai. Il suffit que la victime soit soumise à des attouchements, à du matériel pornographique ou à du chantage.

Une assistante maternelle condamnée pour des agressions sexuelles‎ -

En fait, un viol constitue une agression sexuelle et non l’inverse. Et pour cause ! Voyons ensemble la définition de l’un et l’autre acte.


Une agression sexuelle est un geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par du chantage.

Le viol est un acte sexuel imposé par une contrainte physique ou psychologique. C'est une agression sexuelle impliquant spécifiquement une  pénétration sexuelle, vaginale, anale ou orale ou pénétration par la main ou un objet

Comme on l’aura remarqué, dans le cas de l’agression sexuelle, il peut simplement s’agir d’un regard, d’un toucher ou de tout autre acte sexuel, notamment des lectures, des auditions, des images photographiques, des films et autres. Du moment que nous exposons une personne à ces situations sans son consentement, il s’agit d’agressions sexuelles.

Pour ce qui est du viol, il implique une pénétration que ce soit par le vagin, l’anus ou la bouche. Bien sûr, les homosexuels ne courent pas les rues pour ce qui est de l’amour anal et les sado-machistes ne se manifestent pas publiquement à propos de l’amour oral, mais ils existent. La forme la plus courante de viol est la pénétration par le vagin. Si Evoloko avait tout simplement fait visionner un film pornographique à cette gonzesse qu’il a violée, peut-être que celle-ci n’aurait pas porté plainte. Or, il arrive souvent que nous soyons coupables d’agressions sexuelles sans nous en rendre compte.  Si les victimes avaient su et porté plainte, beaucoup de nos compatriotes se seraient retrouvés sous les verrous !

Si vous allez louer un film pornographique de votre propre chef, le magasin qui vous loue ce film ne peut être poursuivi pour agression sexuelle puisque c’est vous-même qui avez accepté de le visionner. Par contre, vous, si vous montrez ce film à quelqu’un d’autre, par exemple à une nana que vous voulez conquérir,  si vous le faites sans son consentement, vous êtes coupable et passible d’emprisonnement.

En Amérique du Nord, beaucoup de femmes ont été victimes d’agressions sexuelles. Cela justifie le fait que la gente féminine se soit liguée et organisée pour prémunir les femmes contre ces actes barbares Pour celles de nos compatriotes que cela intéresse, voici une sorte de manuel qui explique mieux l’agression sexuelle.

L’agression sexuelle : ce que toutes les filles et les femmes ...

Si j’ai choisi de vous en parler, c’est  pour que vous ne tombiez pas dans un piège. Savez-vous que de nombreuses femmes de chez-nous sont victimes d’agressions sexuelles depuis de longues années sans s’en rendre compte ? La chanson « Contre ma volonté » de Mbilia Bel devrait nous inspirer.  Lorsqu’une fille est contrainte d’épouser un homme qu’elle n’aime pas, leur union forcée devient en fait de l’agressions sexuelles. J’en connais qui ont été victimes de malédiction de leur famille pour avoir refusé d’épouser un quidam.

Le monde a évolué. Ouvrons les yeux et arrêtons de porter atteinte à la liberté individuelle ! Chaque être est libre de son corps. Qu’on se le dise !

Commenter cet article