RD Congo -Elections - droit de parole

Publié le par Vieuxvan

                   Vieuxvan.overblog.com

Mercredi 23 novembre  2011

 

Grand Kalle - Independance Cha Cha - YouTube 

 

L’événement du jour

Egypte: Le bras de fer continue entre les manifestants et le pouvoir m …

 

L’article du jour

 

RD Congo – Elections – Droit de parole

 

Je viens de suivre sur RDI (Réseau de l’Information) de Radio-Canada deux entrevues réalisées respectivement avec les opposants Etienne Tshisekedi et Vital Kamhere lors de leurs passages au Canada.  C’etait à la veille des élections législatives en cours en RDC. Tous deux dénonçaient entre autres le silence « coupable » des autorités gouvernementales congolaises face au drame humanitaire qui a endeuillé et continue encore de terrasser les populations de l’est du pays, spécialement celles des deux Kivu.

 

Ce soir, je viens de lire l’entrevue de l’écrivain politologue Jean-Paul Mopo Kobanda dans un article d’Afrik.com :

Guerre dans le Kivu (RDC) : le dessous des cartes

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que certains acteurs de notre pays continuent de jouer la carte de la victimisation plutôt que de nous préciser comment ils comptent résoudre les problèmes qui l’accablent. Moi-même, je ne suis pas un politicien, mais il m’est arrivé – maladroitement sans doute - de proposer des fragments de programmes avec les moyens de les réaliser. Je ne vais donc pas y revenir au risque de pécher par redondance.

 

Je retiens cependant ce passage de l’entrevue de l’auteur cité ci-dessus :

Kabila n’a pas réussi à former une armée nationale capable de mâter les groupes rebelles opérant sur son territoire et d’assurer la sécurité nationale vis-à-vis des pays voisins.

C’est un des points cruciaux sur lesquels j’ai souvent insisté sans jamais obtenir de réponse. Vous en êtes mes témoins.

RD Congo - Vivement des avions de chasse ! 

The border.

 

Ce que je trouve bizarre, c’est surtout le fait que, dans les nombreux reportages sur la guerre des moyens et promesses que se sont livrée. en direct ou par les spots publicitaires, les trois candidats à la magistrature suprême, qui étaient de passage dans la région concernée, n’ont pas donné l’occasion à ceux qui ont été victimes ou témoins de ces horreurs de s’exprimer pour à la fois formuler leurs doléances et s’enquérir des solutions envisagées par chacun des candidats pour enrayer ce fléau.

 

Nos trois candidats ont commis là une grosse omission.  En effet, un droit de parole accordé à ces gens-là nous aurait donné l’heure juste…A défaut, c’est comme si la région n’avait jamais connu ces viols et massacres. Quel cynisme !

 

En attendant, on est en droit de se demander ce qu’il adviendra des deux Kivu et de leur crise humanitaire récurrente après le 28 novembre 2011.

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

La pensée du jour

 

La vie humaine n’a pas de prix

 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

 

````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````````

Congo - Mbilia Bel - Naza

Commenter cet article